18 mai 2017

Les Bombers continuent de renflouer leur bassin de joueurs nationaux

Matt Smith/LCF.ca

WINNIPEG – Les partisans des Blue Bombers de Winnipeg savent désormais que leurs favoris croient fermement aux habiletés de Faith Ekakitie, et qu’ils ont pris un risque calculé en optant pour Geoff Gray, aujourd’hui un membre des Packers de Green Bay.

Ces deux jeunes hommes ont été les principaux sujets de discussion à Winnipeg depuis le repêchage du 7 mai dernier, au cours duquel Ekakitie a été sélectionné au premier rang et Gray – un Winnipegois ayant étudié à l’Université du Manitoba – au huitième rang.

Par contre, on semble oublier les joueurs qui ont été choisis après Ekakitie et Gray, des espoirs qui auront un impact sur la profondeur de joueurs nationaux du club.

« Réalistement, plusieurs des joueurs sélectionnés cette année nous permettront d’améliorer le bas de notre formation et notre équipe d’entraînement », a souligné le directeur général des Blue Bombers, Kyle Walters.

« Nous étions prêts à choisir des joueurs dont nous n’avions pas réellement besoin cette année pour nous aider à gagner des matchs de football. Mais nous les développerons au cours de la prochaine année, et nous réévaluerons la situation. »

Il s’agit d’une vision complètement différente de celle que l’équipe a été contrainte d’avoir lors des repêchages de 2014 à 2016. Oui, les Bombers ont généralement fait de bons choix – 13 de leurs 20 sélections font encore partie de la formation, mais le bassin de joueurs nationaux du club avait besoin d’être complètement renouvelé, ce qui signifie que certains espoirs ont eu l’opportunité d’avoir un impact immédiat au sein de l’équipe.

Aujourd’hui, avec un groupe de joueurs nationaux mieux nanti, moins de pression repose sur les épaules des espoirs choisis par Winnipeg lors du repêchage, eux qui n’auront pas à faire leur preuve dès maintenant. En contrepartie, en 2017, il sera beaucoup plus difficile de percer la formation des Bombers.

« Tu analyses ta formation et tu espères être capable de repêcher des joueurs qui auront une chance de faire partie de ton équipe », a dit Walters. « Des joueurs avec beaucoup de potentiel et plusieurs atouts. C’est ce que nous avons accompli, et nous pourrons être patients avec nos choix puisque nous ne nous attendons pas à les voir amorcer des parties cette saison. »

« Évidemment, nous voulons que ces joueurs se présentent à Winnipeg pour compétitionner, mais, pour être honnête, ce sera très difficile pour ceux-ci de faire partie de notre formation de 46 joueurs. »

« Mais nous voulons voir une amélioration, qu’ils fassent partie du bas de notre formation ou de notre équipe d’entraînement. Nous voulions améliorer la profondeur au sein de nos joueurs nationaux, et je sais que nous y sommes parvenus. »

« Ça en dit long sur notre organisation, puisque nous nous assurons que les 21 Canadiens en uniforme au sein de notre formation, ainsi que ceux qui évoluent sur notre équipe d’entraînement, ont mieux fait que d’excellents joueurs de football. Ce n’est pas parce que vous occupiez un certain rôle l’an dernier que vous ne serez pas poussé à vous dépasser cette année. C’est quelque chose de bon pour notre formation, assurément. »

EKAKITIE PARMI LES GRANDS

Ekakitie, un plaqueur défensif, fait partie d’une impressionnante liste d’anciens de l’Université de l’Iowa qui ont choisi d’entamer leur carrière professionnelle au Canada, avec les Bombers, une fois leur séjour à l’université terminé.

De ce groupe, on retrouve les membres du Temple de la renommée du football canadien Ken Ploen et Frank Rigney, ainsi que les membres du Temple de la renommée des Blue Bombers Sherwyn Thorson et Bill Whisler, le demi défensif Jovon Johnson.

Faith Ekakitie, 2017 CFL Draft, first pick by Winnipeg Blue Bombers. (Photo by Darren Miller)

Faith Ekakitie a été le premier choix du repêchage 2017 de la LCF par les Blue Bombers de Winnipeg (Darren Miller)

« Plusieurs de nos joueurs ont joué dans la NFL, mais, récemment, Nolan McMillan (LO, Ottawa) et Drew Tate (QA, Saskatchewan-Calgary-Ottawa) font partie de nos meilleurs joueurs qui connaissent aujourd’hui une carrière florissante au Canada », a mentionné l’entraîneur-chef des Hawkeyes Kirik Ferentz au BlueBombers.com.

« Et, évidemment, Jovon Johnson a toujours été l’un de mes joueurs favoris. Ce qu’il accomplissait ici est exactement ce qu’il accomplit dans la LCF. »

« Quand on commence à parler de Ploen et de Rigney… Il s’agissait d’excellents joueurs. »

Certains experts du repêchage avaient identifié Ekakitie comme l’espoir le plus prêt à faire le saut chez les professionnels – à l’exception de ceux ayant signé un contrat dans la NFL. À Winnipeg, il aidera à améliorer un contingent de joueurs de ligne défensive canadiens qui comprend Jake Thomas, Rupert Butcher (2016), et Ian Marouf, sélectionné lors du sixième tour du repêchage de cette année.

« Je veux m’efforcer d’être le meilleur à ce que je fais », a dit Ekakitie. « Je ne joue pas au football depuis très longtemps. Je ne peux pas vous dire quelles sont mes limites, où jusqu’à quel point je peux m’améliorer. Je crois qu’il faudra sans remettre aux entraîneurs qui exercent leur métier depuis 30 ou 40 ans. Ils sont probablement meilleurs que moi pour évaluer le talent. »

« Espérons que j’attendrai le statut de joueur étoile un jour. Mon but est d’être dominant. »

D’après un article d’Ed Tait publié sur le BlueBombers.com.