Feoli-Gudino et Desriveaux : effacés, mais heureux et fiers | LCF.ca | Site officiel de la Ligue canadienne de football
 
 
Toronto Argonauts
 

TORONTO – Dimanche, à l’occasion du match de la 100e Coupe Grey, 42 joueurs des Stampeders de Calgary livreront bataille à 42 joueurs des Argonauts de Toronto, le tout dans le but de mettre la main sur le prestigieux trophée du football canadien, la Coupe Grey. Toutefois, le football est ainsi fait que l’on oublie parfois de parler des athlètes qui œuvrent dans l’ombre, comme l’on fait cette saison le Québécois Danny Desriveaux et Julian Feoli-Gudino au sein du club torontois.

Et bien qu’ils aient souvent été éclipsés par les Ricky Ray, les Chad Owens et les Chad Kackert, Desriveaux et Feoli-Gudino sont fiers et heureux de ce qu’ils ont accompli cette saison.

« Le concept d’une équipe, c’est que tout le monde va avoir des rôles différents, d’indiquer Desriveaux. Mon travail, c’est d’accepter mon rôle et de faire du mieux que je peux pour aider l’équipe. Si mon rôle est d’être sur l’équipe d’entraînement, de donner un meilleur look à la défense et aux unités spéciales, d’embarquer sur le terrain quand quelqu’un se blesse quand l’entraîneur a besoin de moi, je l’accepte »

« Je me suis toujours dit que peu importe ce qu’est mon rôle dans une équipe, je vais essayer de le faire à 100 %, et je crois que c’est plus de là que provient ma fierté. Je sais que j’ai joué mon rôle, j’ai fait tout ce qu’on m’a demandé, du mieux que je le pouvais, et je crois qu’aujourd’hui je récolte le fruit de mes efforts en ayant la chance de mettre la main sur un autre championnat. »

Même son de cloche du côté de l’ancien receveur de l’Université Laval, Julian Feoli-Gudino.

« On fait tout ce que l’on peut pour aider les gars. On essaie de leur donner des looks qui sont les plus représentatifs des situations qu’ils rencontreront durant le match. On les appuie durant les matchs. Ça fait partie du sport de ne pas jouer à tous les matchs, mais juste d’être ici, et de pouvoir m’entraîner avec eux, c’est un honneur. »

« C’est même un privilège, de renchérir Gudino. J’ai vu cette équipe évoluer, j’ai vu d’où nous sommes partis en début d’année, lorsque personne ne croyait en nous avec un nouvel entraîneur, un nouveau quart, un nouveau système défensif, un nouveau système offensif, bref une nouvelle équipe, et d’avoir réussi, à travers les semaines, à mettre les morceaux en place pour nous rendre où nous sommes rendus, c’est vraiment quelque chose de spécial. »

Les Argonauts connaissent du succès depuis les dernières semaines, eux qui ont remporté leurs quatre derniers matchs, dont la demi-finale de la division Est face aux Eskimos, et la finale de la division Est, le weekend dernier, contre les Alouettes de Montréal.

Qu’est-ce qui explique le succès de la formation torontoise dernièrement?

« Depuis notre match contre la Saskatchewan, nous sommes en mode éliminatoire, et nous nous sentons accolés au pied du mur, a confié Desriveaux. Pour l’emporter face aux Stampeders, nous devons donc seulement continuer de faire ce que l’on a à faire, de rester soudés et d’éviter les distractions. On compte sur un bon mix de jeunes joueurs et de vétérans qui ont déjà participé à la Coupe Grey. Avec ce mix-là, tout le monde va être en mesure d’arriver au match calme, confiant et sachant ce que nous sommes capables d’accomplir quand nous jouons notre meilleur football. Parce que nous savons que nous jouons notre meilleur football, peu d’équipes sont capables de nous arrêter. »

Et que devront faire les Argonauts afin de connaître du succès dimanche lors du match de la 100e Coupe Grey?

« On doit contrôler le ballon, éviter les revirements, éviter les pénalités et dominer dans les trois facettes du jeu, insiste Feoli-Gudino. Les unités spéciales vont être très importantes. Offensivement, il faudra contrôler le ballon et ne pas créer de revirement. Défensivement, faire ce que nous avons fait toute l’année, c’est-à-dire réaliser les gros jeux dans les moments clés. Si nous restons positifs et que nous y croyons jusqu’au bout, je crois que nous avons nos chances de gagner. »

À propos de Guillaume
Guillaume Tremblay-St-Gelais est coordonnateur aux communications pour la Ligue canadienne de football depuis 2014 et gravite dans l’entourage de LCF et de ses équipes depuis 2006.
RangNomUniv.Pos.
1 Brett Boyko UNLV LO
2 Alex Mateas UCONN LO
3 Daryl Waud Western LD
4 Tyler Varga Yale DO
5 Nic Demski Manitoba
6 Sean McEwen Calgary LO
7 Sukh Chung Calgary LO
8 Danny Groulx Laval LO
9 Addison Richards Regina
10 Jacob Runy Richmond LO
 
Sujets d’actualité
  • Manchettes
  • Plus lues
  • Plus commentées
Nouvelles
Sondage
Anthony Calvillo sera-t-il, un jour, entraîneur-chef dans la LCF?
1) Oui
2) Non
3) Trop tôt pour le dire