Règle du croisement | LCF.ca | Site officiel de la Ligue canadienne de football
 
 
Règle du croisement

 

Tout entraîneur vous dira qu’un match en juillet est tout aussi important qu’un match en octobre. Toutefois, pour les partisans, les affrontements de la Classique de la fête du Travail signifient le début du périple vers la finale de la Coupe Grey. Les rivaux de division s’affrontent, souvent deux fois en autant de semaines, l’intensité est à son paroxysme et la course pour l’obtention de l’une des six places disponibles pour les éliminatoires de novembre bat son plein.

Conclure la saison au premier rang de leur division est, pour diverses raisons, l’objectif premier de bon nombre d’équipes. Elles peuvent ainsi profiter d’une semaine de congé, afin de se reposer et de ne jouer qu’un minimum de match entre la fin de la saison et la finale de la Coupe Grey. Terminer au deuxième rang leur permet également de se qualifier et de disputer un match éliminatoire à la maison, alors que terminer au troisième leur donne l’opportunité de remporter deux matchs sur la route pour tenter d’accéder au match ultime de la saison.

Toutefois, il existe un autre moyen pour une équipe de se qualifier pour les éliminatoires. Bien que cette méthode n’ait jusqu’à présent permis de couronner aucun champion de la Coupe Grey, sept équipes (en date de la saison 2012) ont utilisé cette méthode pour se qualifier. Il s’agit de la règle du croisement, et voici comment elle fonctionne.

Si l’équipe en quatrième position de la division A détient plus de points que l’équipe en troisième position de la division B, l’équipe en quatrième position de la division A devient une équipe de la division B, remplace l’équipe en troisième position de la division B et affrontera, lors des éliminatoires, l’équipe en deuxième position de cette division.

Prenons exemple sur la saison 2009.

Les Lions de la Colombie-Britannique ont mis un terme à leur saison régulière avec une fiche de 8-10 bonne pour le dernier rang de la division Ouest. Dans l’Est, les Blue Bombers de Winnipeg ont conclu leur calendrier régulier avec une fiche de 7-11. Puisque les Lions avaient une meilleure fiche que les Blue Bombers, la troisième équipe de la division adverse, la Colombie-Britannique a remplacé Winnipeg et a affronté Hamilton en demi-finale de la division Est. Les Lions ont remporté l’affrontement au compte de 34-27, avant de s’incliner aux mains des Alouettes 56-18 en finale de la division Est.

Quoiqu’un peut différente, la règle du croisement a été introduite en 1996 pour deux raisons principales : récompenser les six meilleures équipes de la Ligue et garder le niveau de compétition le plus élevé possible en fin de saison, nourrissant ainsi l’intérêt des partisans envers le football canadien et permettant aux équipes d’espérer le plus longtemps possible de se frayer un chemin dans les éliminatoires.

Le format actuel de la règle du croisement permet de garder le niveau de compétition le plus élevé possible et de récompenser les six meilleures équipes de la Ligue, tout en gardant en tête les rivalités entre les divisions Est et Ouest. C’est pourquoi les officiels de la LCF ne font pas que créer un nouveau classement avec les six meilleures équipes une fois la saison régulière terminée.

Pour accéder au classement en vue des éliminatoires et en fonction de la règle du croisement, cliquez sur l’onglet « Classement » du menu de navigation du LCF.ca.

RangNomUniv.Pos.
1 Brett Boyko UNLV LO
2 Alex Mateas UCONN LO
3 Daryl Waud Western LD
4 Tyler Varga Yale DO
5 Nic Demski Manitoba
6 Sean McEwen Calgary LO
7 Sukh Chung Calgary LO
8 Danny Groulx Laval LO
9 Addison Richards Regina
10 Jacob Runy Richmond LO
 
Sondage
Anthony Calvillo sera-t-il, un jour, entraîneur-chef dans la LCF?
1) Oui
2) Non
3) Trop tôt pour le dire