2 juin 2017

Quels joueurs sont les plus sous-estimés du circuit?

MontrealAlouettes.com

TORONTO – Qui sont les joueurs les plus sous-estimés de la Ligue canadienne de football?

Dans le cadre d’une série d’entrevues réalisées pendant la Semaine de la LCF, présentée par L’Équipeur, en mars dernier, à Regina, les meilleurs joueurs de la Ligue ont eu à répondre à cette question.

Comme il s’agit d’un sujet plutôt subjectif, les réponses ont été assez variées. Certains seront surpris de voir des noms comme Bryan Burnham et Adarius Bowman – deux receveurs ayant terminé parmi les cinq joueurs ayant amassé le plus de verges sur des réceptions l’an passé – au sein de cette liste, mais ça veut tout simplement dire que leurs pairs considèrent qu’ils ne reçoivent pas tout le crédit qui leur revient.

Certains joueurs sur cette liste sont des choix un peu plus évidents. Darvin Adams aurait terminé parmi les meneurs du circuit au chapitre des verges sur des réceptions s’il avait joué une saison complète de 18 parties l’an passé, alors que le joueur de ligne défensive Gabriel Knapton n’a jamais réussi moins de neuf sacs au cours d’une même saison.

Aujourd’hui, nous vous proposons de jeter un œil, par équipe, aux joueurs les plus sous-estimés de la LCF.

BRYAN BURNHAM | COLOMBIE-BRITANNIQUE

Bryan Burnham a connu la meilleure saison de sa jeune carrière avec les Lions en 2016 (La Presse Canadienne)

Il peut être difficile de comprendre pourquoi le receveur ayant terminé au quatrième rang de la Ligue pour les verges sur des réceptions l’an dernier est considéré comme l’un des joueurs les sous-estimés, mais le nom de Bryan Burnham a souvent été mentionné par ses pairs pour cette catégorie.

Burnham a fait preuve de constance chez les Lions en 2016, se dirigeant régulièrement au centre du terrain pour réussir les attrapés difficiles, n’échappant que très peu de passes au passage. Mais le produit de l’Université Tulsa s’est assurément imposé comme l’un des meilleurs pour réussir de longs jeux, comme en fait foi sa moyenne de 17,6 verges par attrapé – la meilleure de la LCF.

En d’autres mots, si le jeune homme de 27 ans ne fait pas partie, selon vous, des meilleurs receveurs de la Ligue, vous auriez peut-être intérêt à revoir votre position.

ADARIUS BOWMAN | EDMONTON

Les Eskimos ont souvent fait confiance à Adarius Bowman l’an dernier (Johany Jutras/LCF.ca)

D’accord, Adarius Bowman est largement considéré comme l’un des meilleurs receveurs de la LCF. Mais s’il peut mener la Ligue au chapitre des verges sur des réceptions et néanmoins être considéré comme l’un des joueurs les plus sous-estimés par ses pairs, à quel point peut-il être encore meilleur?

Bowman a franchi le plateau des 1300 verges sur des réceptions au cours des trois dernières saisons, mais des attrapés comme celui-ci sont probablement ce qui donne le plus de cauchemars aux coordonnateurs défensifs adverses. Parfois, une parfaite couverture défensive n’est tout simplement pas suffisante.

MARQUAY McDANIEL | CALGARY

Marquay McDaniel demeure un choix populaire pour le titre de joueur le plus sous-estimé de la LCF (Johany Jutras/LCF.ca)

Vous vous en doutiez, n’est-ce pas? Les joueurs respectent Marquay McDaniel et voient ce qu’il apporte aux Stampeders de Calgary chaque année – même si le vétéran receveur des Stamps n’est pas le plus flamboyant et même s’il est souvent ignoré lorsqu’on discute des candidats potentiels au titre de joueur par excellence.

McDaniel n’a jamais amassé moins de 688 verges lors de chacune de ses sept saisons complètes dans la LCF (on ne compte pas la saison 2011, au cours de laquelle il n’a disputé qu’un match et n’a capté que quatre passes). Et il a franchi le plateau des 1000 verges sur des réceptions trois fois au cours de ces quatre dernières années.

Jouant souvent dans l’ombre de ses coéquipiers, McDaniel est aussi important, à Calgary, que DaVaris Daniels l’est, ou que Eric Rogers l’a été.

ED GAINEY | SASKATCHEWAN

Après une fin de saison 2015 qu’il a préféré oublier, Ed Gainey a bien rebondi avec une nouvelle équipe (Matt Smith/LCF.ca)

Saviez-vous qu’Ed Gainey était le demi défensif qu’a contourné le receveur Greg Ellingson pour réussir son fameux touché sur des réceptions donnant la victoire au ROUGE et NOIR lors de la finale de l’Est en 2015? Un an plus tard, cependant, Gainey rend de fiers services en Saskatchewan, et il fait passer Chris Jones, le directeur général et entraîneur-chef des Riders, pour un génie.

Gainey a amorcé 17 matchs pour les Riders l’année dernière, et il fera assurément partie de la solution, cette saison, alors que la Saskatchewan tentera de rebondir en 2017.

DARVIN ADAMS | WINNIPEG

Darvin Adams amassait les verges à un rythme d’enfer avec les Bombers avant de se blesser l’an dernier (Johany Jutras/LCF.ca)

Avec des gains de 690 verges en seulement huit matchs, Darvin Adams a été l’un des joueurs les plus productifs du côté des Blue Bombers en 2016. S’il avait disputé 18 rencontres, et s’il avait maintenu ce rythme, Adams aurait terminé l’année avec 1553 verges sur des réceptions à sa fiche – le quatrième plus haut total du circuit l’an passé, entre Emmanuel Arceneaux et Bryan Burnham.

Depuis l’ouverture du camp des Bombers, l’entraîneur-chef Mike O’Shea soutient qu’Adams a repris exactement là où il avait laissé avant de se blesser l’an passé. Les attentes seront élevées envers Adams en 2017, lui qui pourrait facilement se hisser parmi les cinq meilleurs receveurs de la LCF s’il peut éviter l’infirmerie.

ANDY FANTUZ | HAMILTON

Même s’il est encore blessé, Andy Fantuz pourrait avoir un impact du côté des Ticats en 2017 (David Chidley/LCF.ca)

On peut facilement comprendre pourquoi on a tendance à oublier Andy Fantuz ces temps-ci. Alors qu’il se remet encore d’une blessure au genou ayant mis fin à sa saison 2016, Fantuz a été embauché au sein des opérations football des Tiger-Cats en 2017.

Par contre, le receveur de 33 ans n’a pas dit son dernier mot, et quand il effectuera son retour au jeu, il sera un morceau important de l’attaque de l’entraîneur-chef Kent Austin. Le vétéran peut évoluer à différents endroits sur le terrain comme receveur, et il a connu une excellente saison l’an passé, captant 101 passes – un sommet en carrière – pour 1059 verges.

ANTHONY COOMBS | TORONTO

Les Argos pourraient tenter d’utiliser un peu plus Anthony Coombs au sein de leur nouvelle attaque (Johany Jutras/Argonauts.ca)

On attend toujours une grande saison de la part d’Anthony Coombs à Toronto, mais on oublie souvent que l’ancien de l’Université du Manitoba n’a que 24 ans. Le polyvalent demi inséré a un nouveau contrat en poche avec les Argonauts, il déménagera de façon permanente à Toronto prochainement, et il devrait être un atout dans l’attaque du nouvel entraîneur-chef des Argos, Marc Trestman.

Sous Scott Milanovich, Coombs a tranquillement été formé pour remplacer le désormais retraité Andre Durie. L’ancien demi offensif des Bisons peut bloquer, attraper des passes, courir avec le ballon, et réaliser de gros jeux.

Est-il sous-estimé? Possiblement. Mais c’est maintenant à lui de devenir un morceau plus important de l’attaque des Argos.

DIONTAE SPENCER | OTTAWA

Diontae Spencer est l’un des nombreux receveurs chez le ROUGE et NOIR en 2017 (Johany Jutras/LCF.ca)

Même s’il n’a jamais gagné plus de 706 verges au cours d’une même saison, le receveur Diontae Spencer est, selon l’avis de plusieurs, l’une des étoiles montantes du circuit, et son nom a été mentionné à maintes reprises par ses pairs comme le joueur le plus sous-estimé de la Ligue.

Petit, mais rapide, Specer a attrapé 71 passes avec les Argonauts la saison dernière, et il tentera d’améliorer sa production, cette année, alors qu’il captera les passes du quart-arrière Trevor Harris – un joueur qu’il a côtoyé, en 2015, à Toronto.

Attendez-vous à entendre les descripteurs mentionner le nom de Spencer à plusieurs occasions lors des parties du ROUGE et NOIR en 2017.

GABRIEL KNAPTON | MONTRÉAL

Gabriel Knapton a ajouté neuf sacs à sa fiche en 2016 avec les Alouettes (Peter McCabe/LCF.ca)

Bien qu’il soit facile à reconnaître, Gabriel Knapton est rarement mentionné lorsqu’on parle des meilleurs joueurs de ligne défensive de la LCF. Une autre bonne saison en 2017 pourrait changer la donne auprès des partisans, cependant, puisque Knapton, qui en sera à une quatrième saison avec les Alouettes, compte 29 sacs depuis le début de sa carrière.

L’athlète de 28 ans a grandement contribué aux succès de la défense coordonnée par Noel Thorpe à Montréal, et au sein d’une unité qui comptera sur de nombreux nouveaux visages cette année, Knapton aura un rôle encore plus important à jouer.