19 juin 2017

Une défense s’élève au-dessus de toutes les autres

Johany Jutras/LCF.ca

TORONTO – Seulement un groupe défense/unités spéciales mérite de se classer dans l’élite du circuit à l’approche de la saison régulière. Des cinq catégories défensives (points accordés, sacs du quart, interceptions, échappés provoqués et passes rabattues), les Stampeders ont dominé toutes les catégories défensives à l’exception des échappés provoqués et des interceptions. Calgary a aussi maintenu la meilleure moyenne de la Ligue sur les retours de bottés d’envoi, ce qui place les Stampeders loin devant leurs concurrents au moment de choisir une unité de défense/unités spéciales dans votre formation du Jeu Fantasy.

Premier plan

La seule chose que les Stampeders n’ont pas réussi à accomplir l’an dernier, c’est de réussir des interceptions sur une base régulière, eux qui en ont réussi seulement 11 l’an dernier. Si la ligne défensive peut continuer de mettre autant de pression sur le quart-arrière qu’en 2016, ces statistiques vont probablement augmenter. La pression de la ligne défensive est la clé pour les Stamps. Avec 52 sacs du quart l’an dernier, l’équipe a dominé la Ligue en accordant seulement 369 points à l’adversaire.

Le vétéran ailier défensif Charleston Hughes a amassé un sommet de 16 sacs l’an dernier, et à l’âge de 33 ans, le vétéran de dix saisons semble avoir atteint son potentiel. L’Américain a atteint le plateau des 10 sacs lors des deux dernières saisons (et dans quatre des cinq dernières). Une autre saison de la sorte lui permettrait de dépasser le prestigieux plateau des 100 sacs. Micah Johnson et Ja’Gared Davis ont pour leur part amassé sept sacs chacun. Pas moins de 13 joueurs des Stampeders ont récolté au moins un sac l’an dernier.

La décision de Micah Johnson de demeurer à Calgary est une excellente nouvelle pour les Stamps (Matt Smith/LCF.ca)

Le spécialiste des retours de botté Roy Finch rend l’unité de défense/ unités spéciales des Stamps encore meilleure. L’ancien de l’Université de l’Oklahoma a amassé 2256 verges sur les retours l’an dernier, incluant un retour de botté de dégagement pour un touché.

Deuxième plan

Tout comme les Stampeders, les Lions n’ont pas excellé au chapitre des interceptions. La Colombie-Britannique a terminé dernière à ce chapitre l’an dernier avec neuf seulement. Un chiffre qui met de l’ombre sur le fait que leur unité de défense/unités spéciales a terminé au troisième rang de la Ligue pour les points accordés et à égalité avec les Stamps pour les sacs. Avec l’ajout de l’ancienne vedette de l’Université de l’Oklahoma et vétéran de la NFL Frank Alexander, ces chiffres pourraient être plus impressionnants lors de la saison à venir.

L’ajout d’Alexander à une unité qui compte déjà sur le secondeur Solomon Eliminian (huit sacs) et l’ailier défensif Craig Roh (sept sacs) devrait rassurer les propriétaires du Jeu Fantasy. Chris Rainey demeure un excellent spécialiste des retours de botté, lui qui revient d’une saison où il a mené la Ligue avec 1342 verges sur les retours de bottés d’envoi, en plus de terminer deuxième, avec 942 verges, sur les retours de bottés de dégagement.

Il ne fallait pas trop tester la tertiaire des Blue Bombers l’an dernier : celle-ci a facilement dominé la LCF avec 30 interceptions. Les plus grands artisans de cette réussite, T.J. Heath et Maurice Leggett, sont de retour, eux qui ont dominé la Ligue avec sept interceptions chacun. De plus, Leggett a ramené trois de ces interceptions dans la zone des buts pour des touchés. L’unité défensive a terminé au deuxième rang avec 25 échappés provoqués. Si les Bombers réussissent à amener plus de pression sur les quarts adverses, ils pourraient s’établir comme un choix intéressant pour les joueurs du Jeu Fantasy. Dans cette optique, l’arrivée du plaqueur Drake Nevis, fort de cinq sacs et de 29 plaqués avec les Tiger-Cats l’an dernier, devrait aider les Bombers à menacer avec plus de régularité les quarts adverses.

Kevin Fogg ajoute à la valeur de leur unité de défense/unités spéciales avec une moyenne de 14,6 verges par retour de botté, ce qui le place au quatrième rang de la Ligue.

Kevin Fogg voudra poursuivre sa progression comme joueur élite dans la LCF (Jason Halstead/LCF.ca)

La défense des Alouettes n’était certainement pas le problème de l’équipe l’an dernier, alors que les Montréalais ont présenté une des meilleures unités de défense/unités spéciales dans la LCF. Les Als ont terminé au deuxième rang pour le nombre de points accordés (415), tout en menant la LCF avec 26 échappés provoqués. Montréal peut également mettre de la pression sur les quarts adverses, l’équipe ayant amassé 47 sacs (quatrième rang dans la LCF). La perte de Bear Woods pourrait faire mal, mais les retours de l’excellent John Bowman (10 sacs) et du tout aussi menaçant Gabriel Knapton (29 sacs à ses trois premières saisons) amènent de la stabilité.

Stefan Logan a permis aux Alouettes de dominer la LCF au chapitre des verges amassées sur les retours de dégagement ainsi que pour la moyenne par retour. À 36 ans, Logan ne semble montrer aucun signe de ralentissement. Si une équipe peut se hisser au sommet des unités de défense/unités spéciales, il faut certainement garder un œil attentif sur les Alouettes de Montréal.

La défense des Eskimos est énigmatique. Huitième pour les sacs avec seulement 33 et dernier pour les échappés provoqués avec 13, Edmonton s’est également classée au troisième rang pour les interceptions et au cinquième rang pour la moyenne de points accordés. La défense des Eskimos compte sur les vétérans Almondo Sewell (huit sacs l’an dernier) et Odell Willis, qui tentera d’amasser au moins six sacs pour la septième saison consécutive. Malgré leur faible total de 15 interceptions, trois d’entre elles ont été ramenées pour des touchés.

Sans être en mesure de garder les attaques adverses à l’extérieur de la zone des buts, les Tiger-Cats présentent une défense intrigante. Troisième pour les sacs avec 50 et deuxième de la LCF avec 17 interceptions, Hamilton présente un bon potentiel. Prenant le quatrième rang pour les échappés provoqués et les passes rabattues, l’équipe est menée par John Chick, qui a pavé la voie avec 14 sacs, Ted Laurent et Adrian Tracy (7 sacs chacun). La mise sous contrat de l’ancien du ROUGE et NOIR Abdul Kanneh donne un gros coup de pouce à l’unité de secondeurs.

John Chick (gauche) et Ted Laurent (droite) ont été au centre de la meilleure ligne défensive de la Ligue en 2016 (Adam Gagnon/LCF.ca)

Brandon Banks reste un mystère pour n’importe quel coordonnateur des unités spéciales. Avec 2078 verges sur les retours l’an dernier, Banks a déjà sept retours pour des touchés en quatre saisons dans la LCF. Attendez-vous à ce qu’il ajoute à sa récolte cette saison.

La défense des champions de la Coupe Grey a été modeste, le ROUGE et NOIR s’est classé au sixième rang pour les points accordés. Ottawa a tout de même amassé 42 sacs et 16 interceptions. Septième pour les échappés provoqués et huitième pour les passes rabattues, Ottawa s’affiche comme une défense moyenne qui ne fera certainement pas mal à votre équipe de rêve. Le ROUGE et NOIR a fait deux acquisitions importantes durant l’entre-saison en ajoutant les services du demi de coin A.J. Jefferson (six interceptions en 2 saisons avec les Argonauts) et du secondeur Kahil Bass (quatre sacs, deux interceptions), des Blue Bombers. La perte de Kanneh et de Mitchell White (NFL) fait mal au groupe de secondeurs, tout comme l’absence de menace sur les retours de botté.

Troisième plan

Les Roughriders ont fait des efforts importants pour améliorer leur unité offensive, ce qui n’aidera pas une défense qui s’est classée au huitième rang pour les points accordés. Le secondeur Cameron Judge, deuxième choix du plus récent repêchage, donnera un coup de main à une unité qui s’est classée dernière avec 29 sacs et septième avec seulement 11 interceptions. La Saskatchewan comptera sur Willie Jefferson et sur Ed Gainey pour changer les choses. L’acquisition du vétéran spécialiste des retours de bottés Chad Owens devrait donner vie à une équipe qui s’est classée dernière pour la moyenne sur les retours de bottés d’envoi et septième pour la moyenne sur les retours de dégagement.

Est-ce que les ajouts de Cleyon Laing et de Bear Woods seront suffisants pour aider les Argonauts qui ont terminé derniers de la LCF avec 568 points accordés l’an dernier? C’est certainement un pas dans la bonne direction pour une équipe qui s’est classée sixième pour les sacs et les interceptions et cinquième pour les échappés provoqués et les passes rabattues. Le joueur étoile Shawn Lemon a récolté 14 des 38 sacs des siens, alors que l’ajout de Johnny Sears Jr. et Rico Murray devrait palier à la perte de Jefferson. Les Argonauts sont à la recherche d’un spécialiste des retours de botté régulier, les anciens de la NFL Armanti Edwards et Devier Posey sont parmi les candidats.