10 novembre 2017

Cartes cachées : Quels joueurs changeront l’allure des demi-finales ce dimanche?

Jason Halstead/LCF.ca

TORONTO – Quels joueurs peuvent changer l’allure d’un match avec un seul jeu?

On en compte quelques-uns dans la LCF, et, dimanche, alors que leur saison sera à l’enjeu, ils seront ceux à surveiller lors des demi-finales de l’Est et de l’Ouest.

Quand on pense aux Eskimos d’Edmonton, on sait que Mike Reilly, Brandon Zylstra et Almondo Sewell auront probablement un rôle important à jouer dans le dénouement de leur affrontement. Même chose pour Duron Carter avec les Roughriders, Andrew Harris avec les Blue Bombers et Trevor Harris avec le ROUGE et NOIR.

Mais qui sont les cartes cachées à l’aube du premier tour des éliminatoires de la 105e Coupe Grey? Qui sont ces joueurs que l’on peut parfois oublier, mais qui pourraient réellement faire une différence ce dimanche?

Dans une ligue aussi imprévisible que la LCF, nous avons dressé le portrait d’un joueur offensif et d’un joueur défensif à surveiller au sein de chacune des équipes en action cette fin de semaine.

OTTAWA REDBLACKS
ATTAQUE DÉFENSE
Juron Criner, RÉ Jonathan Newsome, LD

Juron Criner, RÉ

Avec la performance qu’a livrée Diontae Spencer lors du dernier match à domicile du ROUGE et NOIR en 2017, on peut facilement oublier la soirée de deux touchés du joueur de deuxième année Juron Criner. Avec la deuxième moitié de saison extraordinaire de Spencer, avec Brad Sinopoli sur la touche et avec Greg Ellingson étroitement surveillé, le terrain pourrait s’ouvrir pour Criner, qui possède toutes les habiletés pour réussir le jeu qui fera la différence. Même si ses chances de toucher au ballon sont limitées, Criner est reconnu pour réussir les gros jeux au bon moment. Combiné au quart-arrière Trevor Harris, le produit de l’Université de l’Arizona pourrait faire des ravages.

Jonathan Newsome, LD

Contrairement à la plupart des équipes de la LCF, le ROUGE et NOIR ne mise pas sur un seul bon joueur de ligne défensive, mais applique plutôt de la pression sur les quarts adverses en tant qu’unité. Toutefois, le meilleur joueur pour appliquer de la pression sur le quart-arrière adverse est potentiellement Jonathan Newsome. Quand il est en santé, il peut aisément déranger le quart-arrière de ses adversaires, et gageons qu’il aura très envie de le faire contre son ancienne formation. Parfois, un seul sac ou un seul échappé provoqué peut faire changer le vent de côté. Newsome est capable de réussir un ou l’autre.

EDMONTON ESKIMOS
ATTAQUE DÉFENSE
Adarius Bowman, RÉ Da’Quan Bowers, AD

Adarius Bowman, RÉ

Il peut sembler étranger de considérer Adarius Bowman comme une carte cachée, mais vu son lent départ et les blessures qui l’ont ennuyé en 2017, le receveur a mis du temps à se remettre en marche. Ceci étant dit, Brandon Zylstra est considéré comme le receveur numéro un à Edmonton, et le retour dans la LCF de Derel Walker a donné aux Eskimos l’un des plus formidables groupes de receveurs de la Ligue. Nous savons tous que Bowman peut connaître un grand match et être dominant. Avec Walker et Zylstra étroitement surveillés, Bowman pourrait peut-être connaître ce fameux match qui lui permettra de retrouver le statut de receveur élite au sein du circuit.

Da’Quan Bowers, AD

Un peu comme Bowman, Bowers pourrait profiter de la profondeur à sa position. Le front défensif des Eskimos utilise un système de rotation et compte sur des joueurs comme Odell Willis, Phillip Hunt, Almondo Sewell et John Chick, pour ne nommer que ceux-ci. Bowers est une brute sur la ligne de mêlée, et avec sept sacs à sa fiche à sa première année dans la LCF, il a du flair pour freiner ses adversaires au bon moment, alors que ses coéquipiers s’occupent des joueurs de ligne offensive adverses.

SASKATCHEWAN ROUGHRIDERS
ATTAQUE DÉFENSE
Chad Owens, RÉ Ed Gainey, DD

Chad Owens, RÉ

Chad Owens n’est plus le centre de l’attaque, comme c’était le cas à Toronto, mais son retour au jeu et sa production en fin de saison font de lui la parfaite carte cachée lors de la demi-finale de l’Est. Owens doit simplement accomplir ce qu’il a accompli avec les Roughriders au cours des derniers mois – laisser Carter et Roosevelt réussir les attrapés spectaculaires et être le vétéran fiable qui réussira les attrapés contestés et qui trouvera les brèches dans les tertiaires adverses. Il est passé de menace dans la zone profondeur à receveur aux mains sûres, et la transition s’est passée à merveille pour l’ancien joueur par excellence.

Ed Gainey, DD

Ed Gainey n’est peut-être pas une carte cachée, mais il peut assurément changer l’allure d’un match en un instant. Ses 10 interceptions – un sommet dans la LCF cette saison – ne l’ont pas seulement fait bien paraître au chapitre des statistiques; elles sont survenues dans les moments où les Riders en avaient le plus besoin. Une passe rabattue dans un moment critique ou un bon plaqué pour forcer un troisième essai sont exactement des jeux qu’un joueur défensif peut faire pour aider son équipe dans une situation précaire.

WINNIPEG BLUE BOMBERS
ATTAQUE DÉFENSE
Timothy Flanders, DO T.J. Heath, DD

Timothy Flanders, DO

Toute la saison, Timothy Flanders a été le parfait complément à Andrew Harris. Au sein d’une attaque comptant déjà sur un porteur de ballon ayant amassé plus de 1000 verges sur des réceptions, difficile de penser que Flanders touche aussi régulièrement au ballon, mais c’est ainsi qu’est structurée l’attaque des Bombers. Vu l’état de santé incertain de Matt Nichols, les Bombers voudront peut-être se rabattre encore moins sur les épaules de leur quart-arrière en remettant souvent le ballon dans les mains de leurs demis offensifs. Flanders peut trouver des brèches et parcourir de bonnes distances, ou faire payer des demis défensifs un peu trop gourmands sur leur plaqué. Il pourrait être un joueur utile à l’occasion d’un match où les contrôles du ballon et de l’horloge seront cruciaux.

T.J. Heath, DD

Sans ne rien vouloir enlever à sa capacité à rabattre des passes, T.J. Heath veut mettre les mains sur le ballon et se rendre dans la zone des buts adverses chaque fois qu’il en a l’occasion. Heath est un morceau important d’une tertiaire qui tente toujours de réussir l’interception, et, contre un club comme les Eskimos – qui aime utiliser toute la largeur et la longueur du terrain –, une interception au bon moment pourrait rendre la tâche un peu plus ardue à ses adversaires.