17 novembre 2017

Cartes cachées : Quels joueurs changeront l’allure des finales de division dimanche?

LCF.ca

TORONTO – Quels joueurs peuvent changer l’allure d’un match avec un seul jeu?

On en compte quelques-uns dans la LCF, et, dimanche, alors que leur saison sera à l’enjeu, ils seront ceux à surveiller lors des finales de l’Est et de l’Ouest.

Quand on pense aux Eskimos d’Edmonton, on sait que Mike Reilly, Brandon Zylstra et Almondo Sewell auront probablement un rôle important à jouer dans le dénouement de leur affrontement. Même chose pour James Wilder Jr. avec les Argonauts, Duron Carter avec les Roughriders et Bo Levi Mitchell avec les Stampeders.

Mais qui sont les cartes cachées à l’aube du deuxième tour des éliminatoires de la 105e Coupe Grey? Qui sont ces joueurs que l’on peut parfois oublier, mais qui pourraient réellement faire une différence ce dimanche?

Dans une ligue aussi imprévisible que la LCF, nous avons dressé le portrait d’un joueur offensif et d’un joueur défensif à surveiller au sein de chacune des équipes en action cette fin de semaine.

STAMPEDERS DE CALGARY
ATTAQUE DÉFENSE
Marken Michel, RÉ Jameer Thurman, SEC

Marken Michel, RÉ

Blessé à une cuisse – du moins, c’est ce que l’on soupçonne –, le receveur Marken Michel des Stampeders, une recrue, devrait effectuer un retour au jeu cette semaine. Si c’est effectivement le cas, il ajoutera des munitions à une attaque déjà dangereuse du côté de Calgary. Michel est un joueur rapide et menaçant dans les zones profondes; il complémente très bien des joueurs comme Marquay McDaniel et Jerome Messam, qui excellent pour réaliser de courts jeux au sein de l’attaque mise en place par l’entraîneur-chef Dave Dickenson.

Jameer Thurman, SEC

Membre d’un groupe au sein duquel Alex Singleton a reçu énormément d’attention cette saison, le secondeur Jameer Thurman pourrait voler la vedette advenant que la défense des Stamps ait besoin d’élever son jeu d’un cran pour freiner ses rivaux ce dimanche. Thurman aime suivre le ballon, et contre une attaque qui aime envoyer des joueurs imposants comme Brandon Zylstra au centre du terrain, Thurman pourrait aider à limiter les dégâts. Son jeu contre la course – notamment contre un demi offensif tout feu tout flamme comme C.J. Gable, qui aime franchir la ligne de mêlée et faire mordre la poussière à ses adversaires – pourrait être encore plus utile. Même s’il n’est pas l’auteur du plaqué, si Thurman, lui aussi une recrue, peut faire douter Gable pendant une fraction de seconde, permettant ainsi à ses coéquipiers de se rendre au porteur de ballon, les Stamps pourraient neutraliser la récente acquisition des Eskimos.

ESKIMOS D’EDMONTON
ATTAQUE DÉFENSE
Vidal Hazelton, RÉ Da’Quan Bowers, LD

Vidal Hazelton, RÉ

Quand Derel Walker est le receveur numéro trois d’une formation, les défenses adverses n’ont pas intérêt à baisser leur garde. Du moins, ce fut le cas la semaine dernière. Et si Vidal Hazelton devait connaître un bon match, la tertiaire des Stampeders pourrait trouver la journée longue, elle qui devra déjà composer avec Brandon Zylstra et Adarius Bowman, qui ont marqué trois touchés dimanche dernier à Winnipeg. Cette saison, Hazelton a par moment démontré tout le talent qui avait fait de lui un excellent receveur avec les Argonauts, où il était la cible de choix du quart-arrière Ricky Ray. Si les Eskimos sont capables d’obtenir ce genre de production de Hazelton afin de compléter le jeu de leurs autres receveurs, ils pourraient quitter le McMahon Stadium avec une victoire dimanche.

Da’Quan Bowers, AD

Bowers était sur la liste des cartes cachées la semaine dernière aussi, et nous n’avons trouvé aucune raison de le retirer de celle-ci. Bowers pourrait profiter de la profondeur à sa position. Le front défensif des Eskimos utilise un système de rotation et compte sur des joueurs comme Odell Willis, Phillip Hunt, Almondo Sewell et John Chick, pour ne nommer que ceux-ci. Bowers est une brute sur la ligne de mêlée, et avec sept sacs à sa fiche à sa première année dans la LCF, il a du flair pour freiner ses adversaires au bon moment, alors que ses coéquipiers s’occupent des joueurs de ligne offensive adverses.

ROUGHRIDERS DE LA SASKATCHEWAN
ATTAQUE DÉFENSE
Bakari Grant, RÉ Willie Jefferson, AD

Bakari Grant, RÉ

Bakari Grant ne figure pas sur cette liste parce qu’il a mené son club au chapitre des verges sur des réceptions la semaine dernière. Il s’y retrouve plutôt en raison des succès des Roughriders contre les Argonauts en deux affrontements jusqu’à présent cette saison. Lors du premier match, on a surtout misé sur les passes dans les zones profondes, notamment en ciblant Duron Carter. Lors du second duel, on a plutôt opté pour des tracés croisés et pour des gains en milieu de terrain. Grant est joueur imposant qui pourrait lutter physiquement avec un groupe de secondeurs chez les Argos qui retrouvera les services de Bear Woods et de Marcus Ball. Avec Carter et Naaman Roosevelt dans les zones profondes, la capacité de Grant à se démarquer au centre du terrain pourrait faire une énorme différence du côté des Riders.

Willie Jefferson, LD

Donnez du temps à Ricky Ray, et il trouvera un receveur découvert. Le meilleur moyen d’empêcher ce scénario chez les Riders est Willie Jefferson, qui sera opposé à Chris Van Zeyl pendant une bonne portion de la rencontre de dimanche. Van Zeyl a fait du bon travail pour contenir le joueur de ligne défensive des Riders lors du premier affrontement entre les deux clubs, mais il a raté le second en raison d’une blessure. Si Jefferson est capable d’appliquer une pression constante et de percer la pochette de protection de Ray, il pourrait rendre la vie difficile à la ligne offensive et au quart-arrière des Argos.

ARGONAUTS DE TORONTO
ATTAQUE DÉFENSE
DeVier Posey, RÉ Cleyon Laing, PL

DeVier Posey, RÉ

En ce qui a trait à sa production, DeVier Posey a connu des hauts et des bas cette saison. Et ce n’est pas nécessairement de sa faute; l’attaque des Argonauts a reposé davantage sur des joueurs comme S.J. Green et James Wilder Jr. en deuxième moitié de campagne. Quand Posey touche au ballon, cependant, il est capable de faire la différence. Potentiellement le receveur le plus naturel des Torontois dans les zones profondeurs, Posey, avec de longs gains en début de partie, pourrait rendre la tâche beaucoup plus facile à ses coéquipiers Wilder, Armanti Edwards et Anthony Coombs dans les zones plus courtes. Dans un cas comme dans l’autre, s’il est capable de capter l’attention des demis défensifs des Riders, il pourrait sans trop faire de vagues aider l’attaque des siens à demeurer sur le terrain pendant une bonne partie du match.

Cleyon Laing, AD

Shawn Lemon est de retour au jeu, et même s’il n’accumule pas les sacs comme en début de saison, Victor Butler continue d’appliquer beaucoup de pression sur les quarts adverses. Ces deux aspects, en plus des récentes performances de Justin Tuggle, ont posé un intéressant dilemme aux lignes offensives des quatre coins de la LCF. Ajoutez à cela la recrue Dylan Wynn et Cleyon Laing, les piliers de l’intérieur de la ligne défensive des Argos. Laing peut foncer à vive allure comme les meilleurs à sa position, mais il possède assez de finesse pour, par exemple, tourner sur lui-même afin d’éviter un bloc. De bonnes poussées par Wynn et lui pourraient compliquer la vie du quart-arrière Kevin Glenn, libérer leurs coéquipiers aux extrémités de la ligne défensive, ou pousser le demi offensif Marcus Thigpen dans les bras d’un autre joueur pour le plaqué.