11 juin 2018

Jeu Fantasy : Les stratégies gagnantes!

Johany Jutras/CFL.ca

TORONTO – Bienvenue à la nouvelle saison du Jeu Fantasy LCF RDS. Par une belle soirée chaude d’été à Montréal, culminant jusqu’à un match de la Coupe Grey givré à Edmonton, bon nombre de joueurs du Jeu Fantasy feront appel à leur talent de directeur général (DG), afin de mettre sur pied la meilleure formation de la LCF, et ce, semaine après semaine, dans le but de remporter les grands honneurs.

Alors, comment optimiser sa formation hebdomadaire avec un plafond salarial de 40 000 $?

Voici quelques trucs…


» JEU FANTASY : Composez votre équipe de rêve et courez la chance de remporter 10 000 $!


1. Un choix de quart-arrière judicieux

Alors qu’il serait facile de se dire que Mike Reilly fera partie de notre formation chaque semaine, ce n’est pas tous les apprentis DG qui voudront dépenser 14 000 $ pour l’avoir. Trois autres quarts prometteurs pour la semaine 1 d’activités dans la LCF – Trevor Harris du ROUGE et NOIR d’Ottawa, Matt Nichols des Blue Bombers de Winnipeg et Ricky Ray des Argonauts de Toronto – ont lancé au moins 25 passes de touché la saison dernière, alors que Jeremiah Masoli des Tiger-Cats de Hamilton, a terminé la saison 2017 avec beaucoup de momentum.

Trouver un quart mobile qui peut aussi vous faire marquer des points avec ses jeux au sol vous donnera certainement un gros avantage. Ne vous attendez pas à ce que Reilly répète sa performance de 12 touchés par la course de l’an dernier, mais rappelez-vous qu’il est dominant à ce chapitre. Masoli des Ticats et Jonathon Jennings des Lions de la Colombie-Britannique sont aussi de très grandes menaces lorsque vient le temps de courir avec le ballon.

De plus, ne soyez pas trop porté à sélectionner le même quart-arrière de semaine en semaine. Bien sûr, il y aura un de ces quarts qui seront en feu de façon constante, lors de la saison, mais faites attention de ne pas vous bruler! Soyez patients et analysez quel quart-arrière pourra être le plus dominant chaque semaine. Regardez donc contre qui il jouera et assurez-vous qu’il sera dominant. Tout est dans le flair… C’est ce qui fera de vous un bon DG.

À leur première saison complète sous les ordres de l’entraîneur-chef June Jones, les Tiger-Cats compteront peut-être sur les receveurs les plus payants en 2018 (La Presse Canadienne)

2. Les tandems intelligents seront vos meilleures armes 

Simple, mais très efficace, jumeler votre choix de quart-arrière à sa cible préférée pourra faire exploser vos points au Jeu Fantasy. Demandez à n’importe lequel des joueurs du Jeu Fantasy de l’an dernier à quel point le tandem Masoli et Brandon Banks leur a valu des points importants dans le dernier droit. Imaginez ce qu’ils pourront accomplir en une saison complète sous les ordres de l’entraîneur-chef June Jones! En plus, les défenses adverses devront porter beaucoup d’attention aux receveurs Luke Tasker, Jalen Saunders et Terrence Toliver, ce qui laissera encore plus de place au tandem Masoli-Banks. Mais cedit tandem engloutira la moitié de votre salaire. C’est donc aussi un risque à prendre. D’autres tandems plus prudents, mais très productifs, pourraient être envisagés. Gardez un œil sur le nouveau quart des Roughriders de la Saskatchewan Zach Collaros ou Brandon Bridge qui pourraient être une aubaine en les jumelant avec Duron Carter ou Naaman Roosevelt. Les Riders offriront de belles options aux joueurs du Jeu Fantasy, tout au long de la saison.

3. Sortez le René Angélil en vous!

Pourquoi René Angélil? Parce qu’il était tout un joueur, au sens « gambler » du terme. Vous n’avez qu’à penser à ce qu’il a fait avec Céline Dion… Soyez donc dans cet état d’esprit tout au long de la saison et vos performances au Jeu Fantasy ne s’en porteront que mieux. Surtout avec un plafond salarial de 40 000 $, chaque semaine. Il vous faudra donc, de temps à autre, prendre des risques.

La position de demi offensif sera celle du risque cette saison pour les joueurs du Jeu Fantasy, sauf, évidemment, si vous choisissez James Wilder Jr. des Argonauts de Toronto ou C.J. Gable des Eskimos d’Edmonton. Les autres formations de la LCF ont amorcé leur camp d’entraînement en ne sachant pas nécessairement qui sera leur porteur de ballon partant. Gardez en tête que Wilder n’est pas devenu partant du jour au lendemain et que Gable a commencé à être dominant qu’après la transaction qui l’a menée à Edmonton, au courant de la saison 2017.

Sortir des lapins de son chapeau en dénichant des joueurs que personne n’avait vu venir vous fera sans doute marquer beaucoup de points, cette saison, mais n’étirez pas trop la sauce! Les valeurs sûres, même très dispendieuses, seront toujours une bonne stratégie à adopter.

De plus, il est recommandé de maximiser le plafond salarial, chaque semaine, puisque le 2800 $ que vous laisserez de côté ne se retrouvera pas, par un quelconque miracle, dans votre compte de banque personnel!

4. La défense remporte les championnats 

C’est un vieil adage, mais il fonctionne à tout coup. Le choix d’une bonne défense, chaque semaine, est un élément important pour votre potentiel de haute performance au Jeu Fantasy LCF RDS. Il est important de regarder contre qui votre défense jouera. Par exemple, si elle joue contre les Eskimos, il se pourrait que votre choix ne soit pas le plus judicieux, alors choisissez une défense qui est soit en feu par les temps qui court ou qui affrontera une attaque qui en arrache. Vous comprenez le principe?

L’an dernier, plusieurs joueurs du Jeu Fantasy choisissaient la défense qui affrontait les Alouettes. La troupe montréalaise en arrachait tellement en attaque en 2017, que le choix s’avérait facile. Par contre, la venue de l’entraîneur-chef Mike Sherman changera peut-être la donne.

N’oubliez jamais qu’une unité défensive peut s’avérer dominante à tout moment de la saison. Les Riders sont devenus une force défensive plus la saison 2017 avançait, alors que les Stamps ont été dominant de la semaine 1 à la semaine 20.

L’unité défensive des Roughriders a souvent été une aubaine l’an dernier dans le Jeu Fantasy; elle coûtait peu, mais terminait souvent au sommet des catégories statistiques en défense (Johany Jutras/LCF.ca)

5. Regardez toujours vers l’avant

Bien sûr, il est simple de choisir Reilly, Wilder et le receveur Greg Ellingson du ROUGE et NOIR d’Ottawa, en se basant sur leurs performances respectives de l’an dernier. Mais il ne faut pas tenir pour acquis que ces belles performances se répèteront nécessairement en 2018.

Plusieurs changements, tant personnels que professionnels peuvent faire basculer les performances d’un athlète au Jeu Fantasy. Par exemple, Jennings était perçu comme l’un des meilleurs quarts en début de saison, l’an dernier, Mossis Madu Jr. devait briller à Ottawa et l’on s’attendait à ce que Adarius Bowman répète une autre saison de 100 attrapés, 1500 verges de gain et 10 touchés. Résultats : ces trois joueurs ont été des déceptions en 2017, pour différentes raisons.

Néanmoins, ces mauvaises performances de l’an dernier ne créent aucune attente pour la saison qui s’en vient. Jennings pourraient donc surprendre et le quart des Stamps Bo Levi Mitchell pourrait redevenir une force aérienne puisque la situation du jeu au sol, à Calgary, est incertaine, cette année. De plus, les blessures au receveur des Ticats Terrence Toliver et celles au receveur des Stamps Lemar Durant les ont ralentis en 2017, mais 2018 pourrait les voir rebondir et (re)devenir une force au Jeu Fantasy.