11 juin 2018

De bons receveurs sont au coeur de l’attaque des Riders

Arthur Ward/LCF.ca

REGINA – À la suite d’une défaite serrée en finale de l’Est, l’an dernier, et après le départ du quart-arrière Kevin Glenn qui laisse derrière lui une formation qui a terminé la saison régulière 2017 avec une fiche de 10-8, les joueurs du Jeu Fantasy ont toutes les raisons de croire que l’attaque des Roughriders de la Saskatchewan sera meilleure, cette saison.

Peu importe qui obtiendra le poste de quart partant, celui-ci pourra profiter d’un trio de receveurs que les joueurs du Jeu Fantasy verront probablement dans leur soupe, en 2018. De plus, si les Riders peuvent finalement régler le cas de leur champ-arrière, cette formation sera assurément une mine d’or pour les joueurs du Jeu Fantasy.

Les quarts

Kevin Glenn a connu une saison 2017 de 4038 verges de gain aérien et 25 passes de touché, mais les trois interceptions qu’il a subies lors de la finale de l’Est a marqué la fin, pour lui, en Saskatchewan. Zach Collaros devrait le remplacer, cette saison, lui qui a perdu son poste de partant, à Hamilton, aux mains de Jeremiah Masoli.

L’an dernier, Collaros a connu 11 séquences menant à un touché et n’a complété que neuf passes de plus de 20 verges en 35 tentatives. Il a obtenu sept passes de touché et huit interceptions avant de voir les Tiger-Cats faire confiance à Masoli au poste de quart partant. Les Riders croient fermement que Collaros pourra retrouver sa forme des saisons 2015 et 2016, alors qu’il avait lancé, en tout, 43 passes de touché. Si Collaros revient à ce point dans sa forme d’antan, le quart des Riders sera une aubaine pour votre formation du Jeu Fantasy, quoique son jeu au sol soit beaucoup moins efficace.


» JEU FANTASY : Composez votre équipe de rêve et courez la chance de remporter 10 000 $!


Si Collaros éprouve des difficultés, l’entraîneur-chef Chris Jones n’hésitera pas à faire confiance à Brandon Bridge qui a compilé un impressionnant taux d’efficacité de 107,0, l’an dernier. Bridge a complété 66,7 % de ses passes, pour un total de 1236 verges de gain, 10 passes de touché et quatre interceptions, et ce, en 138 tentatives. Il a obtenu énormément de départs, en fin de saison 2017, lorsque Glenn était sur la touche, mais n’a pas été assez productif pour mériter l’attention des joueurs du Jeu Fantasy. Ayant signé un nouveau contrat avec les Riders, Bridge a le potentiel pour devenir une super vedette dans la LCF. Il est un excellent porteur de ballon, lui qui a maintenu une moyenne de 6,4 verges de gain par course et qui a marqué un touché au sol, l’an dernier.

David Watford est certainement le quart-arrière qui obtiendra le poste de troisième quart chez les Riders, laissant derrière le vétéran B.J. Daniels et le jeune Mason Nyhus.

Les demis offensifs

L’an dernier, les blessures à ce poste ont obligé les Riders à utiliser six porteurs de ballon différents, tout au long de la saison. Aucun d’eux n’ont pu empêcher les Roughriders de terminer au dernier rang au chapitre de la moyenne de verges de gain au sol par match, avec 82,1 et huitième au chapitre de la moyenne de verges de gain, par porté, avec 4,8.

La troupe de Chris Jones se tourne cette année du côté de Jerome Messam, acquis des Stampeders de Calgary, lors de la saison morte, afin de résoudre l’énigme du champ-arrière saskatchewannais. L’athlète de 33 ans a plusieurs saisons de 1000 verges de gain au sol et plus, dans les dernières années et a terminé troisième de la Ligue, l’an dernier, avec une récolte de 1016 verges de gain. Lors des deux dernières saisons, Messam a marqué, au total, 20 touchés par la course. Il a tout de même connu des ennuis, tard en 2017, ne cumulant que 119 verges de gain au total, lors des quatre derniers matchs de la saison régulière, mais il a marqué un touché dans tous les matchs éliminatoires de sa formation, l’an dernier, méritant même le titre de joueur canadien par excellence, lors de la finale de la 105e Coupe Grey.

Il sera risqué, en 2018, d’insérer Messam dans votre formation du Jeu Fantasy, puisque sa production tend à ralentir. Il sera tout de même un très bon deuxième choix au poste de demi offensif, semaine après semaine, dans n’importe laquelle des formations du Jeu Fantasy.

L’acquisition de Zach Collaros pourrait changer l’allure des Riders dans le Jeu Fantasy en 2018 (La Presse Canadienne)

Avec les départs de Cameron Marshall et de Kienan Lafrance, l’ancien joueur des Rams de Saint-Louis Zac Stacy sera possiblement le réserviste de Messam, cette saison. Stacy a raté la saison 2017 au grand complet, lui qui tentait de se remettre de multiples blessures, mais il est à noter qu’il a connu une saison recrue 2013 de 973 verges de gain au sol et sept touchés, dans la NFL. Si Messam tombe au combat, Stacy sera une excellente option pour votre formation du Jeu Fantasy.

Marcus Thigpen a cumulé 169 verges de gain au sol et un touché, lors de la demi-finale de l’Est, où les Riders l’avaient emporté face au ROUGE et NOIR d’Ottawa, l’an dernier. Toutefois, il sera suspendu pour les deux premiers affrontements de 2018. Avec l’arrivée de Stacy, Thigpen a peut-être raté sa chance d’obtenir plus de temps jeu, cette saison.

Trent Richardson, lui qui a participé à quatre rencontres, l’an dernier, a été placé sur la liste de suspension et a peut-être bien, lui aussi, raté sa chance de briller dans la LCF. La recrue Bryce Vieira est un joueur autonome qui a connu beaucoup de succès, jusqu’à maintenant, au camp d’entraînement.

Les receveurs

Malgré plusieurs blessures qui l’ont obligé à rater quatre parties, la saison dernière, Naaman Roosevelt a continué à s’établir comme l’un des meilleurs receveurs de la Ligue, lui qui a maintenu une fiche de 1035 verges de gain sur des réceptions en 75 attrapés, marquant huit touchés, en route pour une place sur la formation étoile de l’Ouest. Roosevelt a connu trois matchs de plus de 100 verges de gain par la passe, en 2017, et il a capté une passe de touché dans cinq rencontres, lors d’une séquence de six matchs. Il s’amène donc en 2018, lui qui vise une troisième saison consécutive d’au moins 1000 verges de gain. Un excellent choix pour votre formation du Jeu Fantasy.

Duron Carter est parti de Montréal et est devenu un receveur étoile, en Saskatchewan, lui qui a cumulé une fiche de 1043 verges de gain sur des réceptions et marqué huit touchés, l’an dernier, le meneur de sa formation à ces deux chapitres. Il a capté 73 passes, en 2017, et était dans les faits saillants presque toutes les semaines, en plus de jouer comme demi défensif, là où il a enregistré neuf plaqués défensifs, en plus de retourner une interception pour un touché. Carter aura, encore une fois cette année, des tâches autant en attaque qu’en défense. Il sera donc un bon second choix au poste de receveur dans votre formation du Jeu Fantasy. Notez qu’il a cumulé au moins 900 verges de gain sur des réceptions dans chacune de ses quatre saisons dans la LCF.

Si Duron Carter obtient plus de temps de jeu en défense, cette année, sa valeur dans le Jeu Fantasy pourrait être limitée (Arthur Ward/LCF.ca)

Christion Jones a créé des étincelles, l’an dernier, comme spécialiste des retours de botté, lui qui a retourné trois bottés pour des touchés, dont un en finale de l’Est. Il a maintenu une moyenne de 14,3 verges de gain sur des retours de botté de dégagement et une moyenne de 23,5 verges de gain sur des retours de bottés d’envoi. Il sera un excellent choix au poste de joueur « Flex » dans votre formation du Jeu Fantasy, mais, l’an dernier, les Riders ne l’ont pas énormément utilisé en attaque.

L’unité défensive

Seulement les Stamps ont accordé moins de points que les Riders, l’an dernier, eux qui ont maintenu une moyenne de 23,9 points accordés par match. L’unité défensive des Roughriders a renversé les attaques adverses, semaine après semaine, terminant troisième de la LCF au chapitre des revirements (40) et des interceptions (19). Le demi défensif Ed Gainey a été le meilleur de la Ligue, l’an dernier, au chapitre des interceptions, en réalisant 10, alors que le joueur de ligne offensive Willie Jefferson a été le meneur avec huit sacs du quart.

Bien que la défense des Riders ait terminé la saison 2017 avec un maigre total de 27 sacs du quart, elle a été excellente en couverture de passes, limitant les quarts adverses à un pourcentage de passes complétées de 62 %, le meilleur résultat de la LCF et a terminé deuxième du circuit Ambrosie au chapitre de la moyenne de verges accordées par passe, avec 7,7.