Dernière Heure

EN DIRECT : Notre couverture du camp d'évaluation 2019 de la LCF, présenté par New Era, débute à 10 h aujourd'hui, avec les confrontations à un contre un des joueurs de ligne... PLUS DE DÉTAILS

11 juillet 2018

Jeu Fantasy : Qui envoyer dans la mêlée lors de la semaine 5?

Adam Gagnon/CFL.ca

TORONTO – Les Tiger-Cats de Hamilton, les Alouettes de Montréal et les Roughriders de la Saskatchewan seront au repos, en cette semaine 5 d’activités dans la Ligue canadienne de football (LCF). Les joueurs du Jeu Fantasy LCF RDS auront moins de travail à faire, mais il y a tout de même trois duels intéressants à analyser.

Deux des trois affrontements de cette semaine seront des matchs revanches de la semaine dernière, donnant la chance aux perdants (Eskimos et Lions) de se reprendre face aux vainqueurs (Argonauts et Blue Bombers), alors que les Stampeders de Calgary et le ROUGE et NOIR d’Ottawa croiseront le fer pour la deuxième fois en trois semaines.

Mis à part les 41 points inscrits par Winnipeg, la semaine 4 n’a pas été un festival offensif. Peut-être verrons-nous quelques explosions, en cette semaine 5? Qui sait?

Qui envoyer dans la mêlée et qui garder sur le banc? Voyons voir!


» JEU FANTASY : Composez votre équipe de rêve et courez la chance de remporter 10 000 $!


Calgary (3-0-0) c. Ottawa (2-1-0)

Jeudi | 19 h 30 HE

Dans la mêlée : William Powell, DO, ROUGE et NOIR, 8741 $ 

Parfois, pour gagner, il faut payer le prix. Alors investir dans le troisième plus haut salaire de la semaine 5 en vaudra certainement le coup! Présentement, Powell joue à la hauteur de son salaire au Jeu Fantasy, lui qui a couru pour au moins 90 verges de gain lors de six de ses sept derniers matchs. Une de ces rencontres fut une performance de 123 verges de gain au sol face aux Stampeders dans une défaite des siens, lors de la semaine 3. Il est donc fort possible que le meneur de la LCF au chapitre des verges de gain par la course ait un grand match, ce jeudi. La défense des Stamps a accordé une moyenne de 6,2 verges par course, jusqu’à maintenant.

Les Stampeders n’ont accordé que 41 courses à l’adversaire, depuis le début de la saison, une preuve de leur habileté à déstabiliser le plan de match des autres formations. Mais si Ottawa implique Powell très tôt dans la rencontre, le champ sera plus libre pour le quart Trevor Harris (9464 $) afin qu’il puisse rebondir, lui qui avait connu une mauvaise sortie, cumulant 135 verges de gain par la passe, lors de la défaite de 24-14 face aux Stamps, il y a deux semaines. La température sera plus clémente que lors du dernier affrontement entre les deux formations, ce qui aidera Powell dans ses réceptions de passes. Seul Andrew Harris (7855 $) rivalise au niveau de Powell, depuis le début de la saison 2018, alors attendez-vous à ce que le porteur de ballon du ROUGE et NOIR en mette plein la vue, lui qui mène aussi la Ligue avec trois courses de plus de 20 verges de gain.

Sur le banc : Terry Williams, DO, Stampeders, 4842 $ 

Don Jackson (5000 $) s’est assuré d’être le partant des Stampeders au poste de demi offensif, grâce, entre autres, à sa performance de 84 verges de gain au sol et un touché face au ROUGE et NOIR, lors de la semaine 3. Ceci forcera donc Williams à se concentrer sur ses retours de bottés afin de pouvoir produire des points au Jeu Fantasy. Lors du dernier affrontement contre Ottawa, Williams n’a cumulé que 15 verges de gain en quatre courses, alors si vous voulez l’utiliser, il pourrait être un excellent joueur « Flex », mais le risque est grand.

Toronto (1-2-0) c. Edmonton (2-2-0)

Vendredi | 21 h HE

 

Dans la mêlée : Kenny Stafford, RÉ, Eskimos, 4634 $ 

Oui, il y a Derel Walker (7209 $) et D’haquille Williams (6186 $), mais le quart Mike Reilly (14 000 $) semble cibler souvent Stafford, par les temps qui courent. Stafford a une fiche de 170 verges de gain et un touché, en 13 réceptions, lors de ses deux derniers matchs et il affrontera une tertiaire des Argos qui accorde le plus de verges de gain par la voie des airs (moyenne de 310,7 verges par match) dans la LCF. Il a aussi inscrit 10 points ou plus au Jeu Fantasy, lors de trois de ses quatre dernières rencontres, incluant un total de 36 points au Jeu Fantasy, à ses deux derniers matchs. Les Eskimos marqueront certainement plus qu’un touché offensif, cette semaine et Stafford aura son mot à dire.

Sur le banc : Armanti Edwards, RÉ, Argonauts, 3863 $ 

Le quart James Franklin (6835 $) devra élever son jeu d’un cran s’il veut faire renaître l’attaque aérienne des Argonauts, en cette semaine 5, elle qui cumule une moyenne de 197 petites verges de gain par match. Pas fort! Ricky Ray fait ça en une seule rencontre. Mais il n’y est pas… S.J. Green (5750 $) est un choix risqué, ce qui rend Edwards encore plus risqué, lui qui n’a capté le ballon que 10 fois pour 117 verges de gain, cette saison et n’a inscrit qu’un total de 11,2 points au Jeu Fantasy, lors de ses deux dernières rencontres. Les Argos son bon dernier dans la LCF avec une moyenne de 6,4 verges de gain par passe complétée et même si James Wilder Jr. (8002 $) est dominant, Toronto doit en faire plus. Les Argos ont aussi de la difficulté à trouver un troisième receveur pour seconder Green et Edwards, même si Llevi Noel (2500 $) a démontré des signes encourageants, la semaine dernière.

Winnipeg (2-2-0) c. C.-B. (1-2-0)

Samedi | 22 h HE

Dans la mêlée : Drew Wolitarsky, RÉ, Bombers, 2500 $

Risqué? Bien sûr! Mais suivez-nous, vous comprendrez. Wolitarsky capte 70 % de ses passes, depuis un moment, alors que trois de ses sept réceptions sont des touchés. Il faudra que Matt Nichols (7563 $) prenne un peu de temps pour s’habituer à lui, alors pourquoi ne pas le faire face à la faible défense des Lions? Pendant que la Colombie-Britannique tentera de contenir Darvin Adams (5532 $) et Weston Dressler (4617 $), Wolitarsky aura de la place pour se faire valoir. Et avec Adarius Bowman (3674 $) qui continue à en arracher, la porte est d’autant plus grande ouverte pour Wolitarsky.

Sur le banc : Jonathon Jennings, QA, Lions, 7226 $ 

Cody Fajardo (5000 $) est dans le rétroviseur de Jennings — et plus qu’il ne le pense —, alors que Travis Lulay (1572 $) devrait être prêt à reprendre l’action vers la fin du mois de juillet. Bienvenue dans le monde de Jonathon Jennings! Où la menace de se faire ravir son poste de partant est constante. Après avoir inscrit un modeste total de 15,6 points au Jeu Fantasy, lors de la semaine 1, Jennings en a produit 6,2, lors des deux dernières parties, au total. Ouch! Ses difficultés sont aussi les difficultés de Bryan Burnham (5461 $) et de Emmanuel Arceneaux (4086 $), eux qui n’ont pas le début de saison rêvé. Ça passe ou ça casse pour Jennings, ce samedi, lui qui ne ressemble en rien au jeune homme plein de talent, de 2016.