7 novembre 2018

Jeu Fantasy : Qui envoyer dans la mêlée lors des demi-finales de division?

La Presse Canadienne

TORONTO – Bienvenue aux demi-finales de division du dimanche, un après-midi qui a souvent, dans le passé, transformé des joueurs obscurs en vrais héros. Ceci veut aussi dire que le Jeu Fantasy LCF RDS se poursuit lors des éliminatoires de la 106e Coupe Grey. Wahou! Les joueurs du Jeu Fantasy pourront se reprendre ou poursuivre sur leur lancée de la fin de la saison régulière. La Colombie-Britannique visite Hamilton, alors que Winnipeg se rendra en Saskatchewan, pour une chance d’obtenir un laissez-passer pour Ottawa et Calgary et ainsi y disputer les finales de division.

Alors, pour la suite du monde… Qui envoyer dans la mêlée? Qui garder sur le banc? Voyons voir…


» Le Jeu Fantasy LCF RDS se poursuit lors des éliminatoires de la 106e Coupe Grey!


C.-B. (9-9-0) c. Hamilton (8-10-0)

Dimanche | 13 h HE

Dans la mêlée : Mike Jones, RÉ, Tiger-Cats, 5360 $ 

Parfois, nous avons un pressentiment. Et cette semaine, Mike Jones représente le mieux cedit pressentiment. Et bien sûr, nous avons de bonnes raisons. Premièrement, Jones a été plus impliqué dans l’attaque aérienne des Tiger-Cats, et ce, depuis la perte de Brandon Banks (12 721 $), attrapant 11 passes, lors des deux rencontres où Hamilton était sans son receveur étoile. Il y a aussi le souvenir de ce que Jones a fait, lors du match de fou de la semaine 15, contre les Lions, où il a capté trois passes pour 128 verges de gains et deux touchés, terminant sa soirée de travail avec 28,8 points au Jeu Fantasy. Et, tout au long de la saison 2018, il a su élever son jeu d’un cran face aux équipes de l’Ouest, alors que trois de ses quatre matchs de 100 verges de gains ou plus sur des réceptions sont survenus contre les Lions, les Eskimos (semaine 11) et les Stampeders (semaine 1).

Sur le banc : Travis Lulay, QA, Lions, 5966 $ 

La performance de quatre touchés de Lulay lors de la semaine 19, face aux Esks, paraît lointaine pour les partisans des Lions, alors que le quart de la Colombie-Britannique revient d’une fâcheuse séquence de trois matchs où il a lancé deux interceptions dans chacun d’eux. Les Lions ont démontré qu’ils peuvent frapper fort en attaque, cette saison (36 passes complétées de 30 verges et plus), mais, lors de la demi-finale, la position derrière le centre présentera un gros défi. Lulay sera un choix risqué, cette semaine. Mis à part son match contre Edmonton, il n’a lancé plusieurs passes de touchés dans un match qu’une seule fois, cette saison (contre le ROUGE et NOIR, lors de la semaine 6) et n’a lancé aucune passe de touché dans trois de ses cinq derniers matchs. Le demi offensif Tyrell Sutton (6181 $) devra connaître un début de match du tonnerre contre la défense au sol ordinaire des Ticats pour ainsi libérer les corridors de passes, ce qui permettra à Lulay de trouver Bryan Burnham (6165 $) et DeVier Posey (5790 $).

Le receveur des Bombers Darvin Adams est l’un des meilleurs de la LCF au chapitre des longs jeux, cette saison (La Presse Canadienne).

Winnipeg (10-8-0) c. Saskatchewan (12-6-0)

Dimanche | 16 h 30 HE

Dans la mêlée : Darvin Adams, RÉ, Blue Bombers, 7176 $

Avec le receveur Burnham des Lions, Adams est le plus constant en ce qui a trait aux longs jeux, parmi tous les athlètes disponibles, cette semaine, lui qui est à égalité au cinquième rang de la Ligue avec neuf réceptions de plus de 30 verges de gains. Et deux de ses attrapés sont survenus aux dépens des Riders, incluant un long jeu de 72 verges, à Winnipeg, lors de la semaine 19. En trois matchs contre la Saskatchewan, cette saison, Adams a enregistré huit réceptions pour 187 verges de gains et deux touchés. Des chiffres impressionnants, considérant que la défense des Roughriders mène la LCF pour la moins grande moyenne de verges aériennes accordée par match (245,8). S’il y a une faiblesse dans l’unité défensive des Riders, c’est son incapacité à arrêter le long jeu, alors qu’elle a accordé 48 passes de 20 verges ou plus – un sommet dans la Ligue – et elle est en milieu de peloton au chapitre des passes de touchés accordées (25). Le quart des Bombers, Matt Nichols, n’a pas été très efficace contre les Riders, cette année, mais deux ou trois longues passes dans les mains de Adams et tout le monde sera heureux.

Sur le banc : Zach Collaros, QA, Roughriders, 5523 $

Cela fait presque deux mois depuis que Collaros a lancé une passe de touché. Bien trop de temps! Voilà pourquoi nous ne vous conseillons pas de l’intégrer dans votre formation du Jeu Fantasy, en vue des demi-finales de division. Les Roughriders n’ont cumulé que 11 passes de touchés, cette saison – le plus bas total de la Ligue —, le même nombre marqué par leur défense. L’attaque saskatchewanaise est aussi au huitième rang de la Ligue au chapitre des séquences de deux jeux, suivi d’un botté (100), ce qui met encore plus de pression sur l’unité défensive des Riders et sur leur attaque au sol, elle qui est au deuxième rang de la LCF. La défense aérienne de Winnipeg est très efficace face aux quarts adverses, elle qui n’a accordé que 15 touchés par la passe, cette saison, alors il est difficile de voir Collaros – qui a amassé plus de 250 verges de gains aériens en un match à seulement quatre reprises, cette année —, connaître du succès. Mais nous sommes en matchs éliminatoires… Tout peut arriver…