7 novembre 2018

Tiger-Cats : Les yeux tournés vers la demi-finale de l’Est

Johany Jutras/CFL.ca

HAMILTON – Les Tiger-Cats de Hamilton accueilleront les Lions de la Colombie-Britannique, lors de la demi-finale de l’Est, au Terrain Tim Hortons, dimanche le 11 novembre (RDS – 13 h HE).

Les Ticats ont terminé leur saison régulière 2018 avec trois défaites consécutives. En effet, la troupe de June Jones a perdu la série aller-retour face au ROUGE et NOIR d’Ottawa et le dernier match, la semaine dernière, contre les Alouettes de Montréal.

Bien que la défaite de la semaine 21 fut expérimentale – les expérimentations se sont succédé à toutes les positions pour les Ticats – et que les réservistes ont tout de même bien fait face à l’équipe complète des Als, terminer la saison sur une série de revers ne donne pas beaucoup de momentum, en vue des éliminatoires.

« C’est sûr que ça n’a pas fait l’affaire de personne », dit le joueur de ligne offensive des Ticats Mathieu Girard. « Mais on a identifié les erreurs commises… C’est certain que ce n’est pas la meilleure manière de commencer les éliminatoires, mais c’est une autre saison. »

« Je crois que nous avons une équipe assez mature pour ne pas nous laisser affecter par ça. Même si nous avons connu trois revers consécutifs, du bon est ressorti de chacun d’eux. »

« L’ambiance dans notre groupe est excellente et, depuis le début de la saison, notre équipe est très unie. Nous sommes passés à travers beaucoup de choses pour nous rendre en matchs éliminatoires. On a juste hâte de jouer. »

« Et c’est gros d’être capable de jouer une partie éliminatoire à la maison. C’est toujours un avantage. »

Le demi offensif des Ticats Sean Thomas-Erlington a connu tout un match, la semaine dernière. Pourrait-il être l’arme secrète de son équipe, ce dimanche? (Adam Gagnon, CFL.ca)

Des blessures qui pourraient couter cher

Ce n’est un secret pour personne, mais les blessures au poste de receveur ont fait mal aux Tiger-Cats, tout au long de la saison et lors des dernières semaines, et elles pourraient faire encore plus mal, lors des éliminatoires.

Rappelons que Jalen Saunders, Terrence Toliver, Chris Williams et le grand Brandon Banks ne devraient pas être de la partie, dimanche, face aux Lions. Et contre une défense aussi redoutable que celle de la Colombie-Britannique, est-ce que Luke Tasker, Mike Jones et les vétérans Marquay McDaniel et Terrell Sinkfield pourront faire oublier ces lourdes pertes?

« L’équipe demeure confiante avec le groupe de receveurs qu’elle a », explique le demi offensif des Ticats Sean Thomas-Erlington. « C’est sûr que la chimie n’est pas nécessairement la même, mais on s’arrange bien. »

« Je ne crois pas que notre attaque au sol sera plus sollicitée cette semaine à cause de la situation de nos receveurs. Si nous devons courir davantage avec le ballon, ce sera sûrement à cause du mauvais temps. »

Même si Alex Green devrait être le partant au poste de demi offensif chez les Tiger-Cats, Thomas-Erlington pourrait-il faire partie de l’équation, ce dimanche, – lui qui a connu tout un match, face aux Als, lors de la semaine 21 -, afin de donner du « punch » additionnel en attaque?

« Je crois que j’ai montré de belles choses au dernier match », poursuit Thomas-Erlington, lui qui a cumulé 41 verges de gains et un touché, en six courses et 54 verges de gains en quatre réceptions. « Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas exploiter ça, dimanche. »

En effet, il pourrait être une vraie arme secrète!

« L’ambiance dans notre groupe est excellente et, depuis le début de la saison, notre équipe est très unie. Nous sommes passés à travers beaucoup de choses pour nous rendre en matchs éliminatoires. On a juste hâte de jouer. »

– Mathieu Girard 

Une vague orange?

La défense des Lions a terminé la saison régulière au sommet de plusieurs colonnes statistiques de la Ligue canadienne de football (LCF), avec 21 interceptions et 64 passes rabattues – des sommets dans la LCF —, ainsi que 45 sacs du quart – à égalité au premier rang de la Ligue avec quatre autres formations.

Le quart Jeremiah Masoli et son attaque devront se méfier s’ils ne veulent pas être témoin d’une vague orange.

« Il faudra s’assurer de protéger notre quart-arrière », dit Girard. « Et installer notre jeu au sol le plus rapidement possible afin d’y être le plus dominant. »

« Ce sera un match serré et avec le froid du mois de novembre, j’ai l’impression que l’équipe qui obtiendra le moins de pénalités et qui courra le mieux avec le ballon gagnera le match. »

« Les Lions forment une excellente équipe », ajoute Thomas-Erlington. « On les avait battus 40-10 lors de notre dernier affrontement, mais on ne s’attend pas à ce que cette formation soit la même, ce dimanche.»