Dernière Heure

EN DIRECT : Notre couverture du camp d'évaluation 2019 de la LCF, présenté par New Era, débute à 10 h aujourd'hui, avec les confrontations à un contre un des joueurs de ligne... PLUS DE DÉTAILS

12 décembre 2018

Un mot de Randy : Début de la saison des affaires

LCF.ca

Aujourd’hui, la Ligue canadienne de football ne s’arrête réellement jamais.

Dès que le trophée de la coupe Grey est présenté, nous tournons notre attention sur le travail à venir. C’est pourquoi je dis souvent que la saison de football est rapidement suivie par la saison des affaires.

Mais il y a une troisième saison qui mérite d’être célébrée – celle des Fêtes. Au nom de toute la LCF, je tiens à souhaiter à vos proches et vous toute la joie que cette période de l’année peut apporter. Et je veux vous remercier pour une fructueuse année 2018.

Le point fort, pour moi, comme d’habitude, a été la Coupe Grey.

La 106e Coupe Grey, présentée par Shaw, a été gigantesque et couronnée de succès.

Vous, nos partisans, êtes venus en masse à Edmonton. Partout où j’ai regardé, j’ai été émerveillé par votre énergie, votre esprit et par la force de votre nombre.

Plus de 55 000 personnes ont rempli le Terrain Brick au stade du Commonwealth. Près de 8,5 millions de Canadiennes et de Canadiens ont regardé, en totalité ou en partie, la victoire des Stampeders sur RDS et sur TSN.

Tous les événements du festival ont été très populaires : 2050 personnes ont assisté au banquet de la Coupe Grey de la Croix-Bleue de l’Alberta, 5100 personnes ont assisté aux concerts payants, 1734 personnes ont assisté au gala de la LCF, présenté par Shaw, et des milliers d’autres ont participé aux fêtes organisées par les équipes et aux fêtes d’avant-match.


 
Les familles ont assisté aux nombreux événements gratuits : 10 000 personnes ont assisté aux festivités du coup d’envoi du festival, et on a estimé à 225 000 le nombre de visites au festival de rue et aux activités intérieures.

Les responsables du Shaw Conference Centre ont pensé à refuser que l’on puisse y entrer, samedi, parce que l’endroit était presque rempli au maximum de sa capacité. Ce n’est jamais arrivé depuis que l’endroit a ouvert ses portes en 1983.

Chaque fois que nos amis du côté football ont ouvert leurs portes, vous êtes venus en masse : 2000 personnes ont assisté à chacun des déjeuners du Spirit of Edmonton, ce qui a donné un nouveau sens au mot « sociable ». Près de 1100 autres personnes ont assisté au dîner de l’Association des anciens de la Ligue canadienne de football. Il n’y avait plus de place pour un autre rouleau au homard, et encore moins pour un autre mangeur de rouleaux au homard, le soir où les Schooners de l’Atlantique ont annoncé le nom de leur équipe.

J’ai eu le privilège d’accueillir quelques-unes des personnalités du sport, du monde des affaires et de la politique présentes à la Coupe Grey : l’une après l’autre, elles m’ont dit qu’elles n’avaient jamais rien vu de tel, et que la Coupe Grey était sans égale en matière de grands événements sportifs dans le monde.

Je suis un homme très positif. Je suis donc parfois étonné par la tendance que nous avons parfois dans ce pays à sous-estimer ce que nous avons au Canada.

On dit que les membres des médias ne couvrent plus la Coupe Grey : nous avons reçu 401 demandes d’accréditation de leur part, et nous avons trouvé de la place pour 382 d’entre eux. Quelque 99 de ceux-ci provenaient de l’extérieur de la province de l’Alberta.

Du dimanche avant la Coupe Grey au lundi après le match, ils ont produit près de 10 000 histoires. Celles-ci ont été publiées et diffusées dans des médias atteignant une portée totale de près de 3 milliards de personnes. Pour obtenir une impression similaire, en publicités payées, il faudrait débourser plus de 27 millions de dollars. Ce sont tous des nombres supérieurs à l’an dernier.

Vous rencontrerez des personnes qui vous diront que plus personne ne parle de la Coupe Grey. Le mot-clic #GreyCup a été le mot-clic le plus utilisé au Canada le jour du match. L’engagement de nos partisans sur Instagram, sur Twitter et sur Facebook a grimpé de 22 % cette année. Le nombre total de publications à propos de la Coupe Grey sur les médias sociaux a quant à lui bondi de 19 %.

La vérité est que la Coupe Grey de cette année a été l’une des meilleures de l’histoire. Et ça en dit long, puisque la Coupe Grey, qui nous rassemble plus que n’importe quel autre événement, est l’une des choses les plus merveilleuses du Canada.

Je dis tout cela parce que, alors que nous nous préparons pour la nouvelle année, nos dénigreurs le feront également.

En janvier, quand nos leaders sur le plan du football se réuniront à Mont-Tremblant, au Québec, lors de rencontres visant à rendre notre fabuleux sport encore meilleur, quelqu’un va assurément souligner que nous ne pouvons pas compétitionner avec les nouvelles ligues au sud de la frontière.

Quand nous tiendrons notre premier camp d’évaluation pour les joueurs de football professionnels du Mexique, plus tard en janvier, quelqu’un dira sans doute que nous ne pouvons tout simplement pas élargir notre empreinte internationale pour offrir de nouvelles opportunités aux jeunes joueurs canadiens qui ont besoin d’un endroit pour se développer, ou aux joueurs d’autres pays étant assez bons pour jouer dans la LCF.

Nos dénigreurs continueront d’affirmer que vous ne pouvez pas avoir à la fois une discipline fiscale et un niveau de football exceptionnel, même si c’est exactement dans cette optique que notre plafond de dépenses salariales pour les départements d’opérations football a été conçu.

Quand nous nous assoirons au début de l’année prochaine pour négocier une nouvelle convention collective avec nos joueurs, vous pouvez parier que quelqu’un écrira sur la toile que les négociations sont difficiles et sans espoir, jusqu’au moment où nous en viendrons à une nouvelle entente.

Ne les écoutez pas. Nous sommes une grande ligue avec une grande histoire, mais avec un avenir encore plus prometteur. Nous pouvons être tout ce que nous avons été et bien plus encore. Nous pouvons construire une LCF plus forte. Nous pouvons être plus grands, au Canada et dans le monde. Si nous travaillons ensemble et si nous agissons avec audace et responsabilité, nous pourrons créer une ligue plus prospère pour tous.

Et c’est avant tout grâce à vous, nos partisans. J’ai encore une fois compris pourquoi tout au long de la saison, mais encore plus lors de la Coupe Grey.

Lorsque je me réunirai avec ma famille et mes amis au cours des semaines à venir, dans ce petit moment d’accalmie entre la saison de football et la saison des affaires, je ferai une prière de remerciement pour toutes les bénédictions de la vie.

Et vous, mes amis, serez au sommet de ma liste. Joyeuses Fêtes.