20 mars 2019

Aperçu : Montréal accueille mercredi le deuxième de trois camps régionaux

Vert & Or de l'Université de Sherbrooke

MONTRÉAL – Cette année, le deuxième de trois camps d’évaluation régionaux aura lieu mercredi au dôme sportif Scitec de Baie-D’Urfé, où quelque 40 espoirs voudront impressionner les recruteurs, les directeurs généraux et les entraîneurs-chefs de la LCF, en vue du repêchage 2019 du circuit, prévu pour le 2 mai.

Quelque 13 universités et programmes seront représentés lors du camp d’évaluation régional de l’Est, présenté par New Era, alors que l’Université de Montréal et l’Université Laval mèneront le bal avec cinq représentants chacun.

Quelques espoirs réunis mercredi obtiendront un laissez-passer pour le camp d’évaluation national de la LCF, présenté par New Era, qui aura lieu à Toronto du 22 au 24 mars.

» Cliquez ici pour consulter la liste des participants du camp d’évaluation régional de l’Est

Phil Iloki a connu deux bonnes saisons avec l’Université Carleton en 2017 et en 2018 (Valerie Wutti/Carleton Athletics)

Deux receveurs de la région d’Ottawa devraient attirer l’attention mercredi à Montréal, alors que Kalem Beaver de l’Université d’Ottawa et Phil Iloki de l’Université Carleton voudront en mettre plein la vue grâce à leurs habiletés. Beaver est menaçant à la fois comme receveur et comme spécialiste des retours de botté, alors qu’Iloki a connu deux saisons de suite d’au moins 30 réceptions et de 550 verges ou plus sur des réceptions.

Le demi défensif Cody Cranston de l’Université d’Ottawa est également à surveiller. Le joueur de six pieds deux pouces et de 175 livres a représenté l’équipe de l’Est lors du Défi Est-Ouest de U SPORTS en mai 2018, et il a réussi sept interceptions en quatre saisons avec les Gee-Gees.

Damien Halstead de l’Université Mount Allison sera l’un des quatre secondeurs seulement à fouler le terrain mercredi. Il a empilé les plaqués en 2018, se hissant parmi les trois premiers de SUA pour les plaqués solos (36, 3e rang de SUA) et pour les plaqués assistés (34, 2e rang de SUA). Halstead a été nommé sur l’équipe d’étoiles de SUA au cours des deux dernières années, et il a évolué pour l’équipe de l’Est lors du plus récent Défi Est-Ouest de U SPORTS.

À LIRE AUSSI
» Cinq joueurs à surveiller au camp d’évaluation régional de l’Est

L’événement de mercredi débutera à 9 h 30 HE avec une capture vidéo, la prise des mensurations (grandeur, poids, longueur des bras et grandeur des mains), les tests de sauts (vertical et horizontal) et le développé couché (225 lb). À 11 h 30 HE, les joueurs prendront part au sprint sur 40 verges, au test des changements de direction et à l’épreuve 3-cônes.

Les exercices propres à chacune des positions et les affrontements à un contre un s’amorceront sur le coup de 14 h HE, et le dévoilement des joueurs invités au camp d’évaluation national de la LCF se fera aux environs de 16 h 20 HE.

Pour une septième année consécutive, la LCF tient des camps d’évaluation régionaux, présentés par New Era, en marge d’un camp national. Toronto sera l’hôte du troisième et dernier camp d’évaluation régional en 2018, soit celui de l’Ontario, le 21 mars. Lundi, trois joueurs du camp d’évaluation régional de l’Ouest ont été invités à participer au camp national.

Le camp d’évaluation national de la LCF, présenté par New Era, aura lieu à Toronto du 22 au 24 mars. Les meilleurs espoirs y seront soumis à de nombreux tests et rivaliseront devant les entraîneurs, les recruteurs et les directeurs généraux de la LCF.

Les camps d’évaluation régionaux ont eu un impact considérable depuis leur inauguration en 2013, alors que 56 des 74 joueurs invités au camp d’évaluation national à la suite d’un camp d’évaluation régional (76 %) ont été sélectionnés lors du repêchage de la LCF. Quelque 50 de ses 74 joueurs se retrouvent présentement au sein de la formation de l’une des neuf équipes du circuit.

L’année dernière, quelque 13 joueurs ayant participé à un camp d’évaluation régional ont obtenu une invitation pour le camp national, et 12 d’entre eux ont été sélectionnés lors du repêchage 2018 de la LCF. Quatre de ces 12 espoirs provenaient du camp d’évaluation régional de l’Est : le receveur Marco Dubois, le joueur de ligne offensive Arnaud Gendron-Dumouchel, le secondeur Khadim Mbaye et le demi défensif Justin Howell.

Dubois a été sélectionné au deuxième tour (13e au total) par le ROUGE et NOIR d’Ottawa, Gendron-Dumouchel a été choisi au quatrième tour (33e au total) par les Blue Bombers de Winnipeg, Mbaye a été repêché au septième tour (52e au total) par les Alouettes et de Montréal, et Howell a vu son nom être appelé au septième tour (55e au total) par le ROUGE et NOIR.

EN CHIFFRES :

– Des 40 espoirs présents lors du camp d’évaluation régional de l’Est, 38 sont admissibles au repêchage 2019 de la LCF; Ibra Ndiaye (Ottawa) et Kyle MacDonald (Saint Mary’s) sont des joueurs autonomes.

– On compte huit receveurs, huit joueurs de ligne défensive, sept demis défensifs, six demis offensifs, quatre secondeurs, quatre joueurs de ligne offensive, deux botteurs et un quart-arrière.

– Quatorze universités ou programmes seront représentés; l’Université de Montréal et l’Université comptent le plus de représentants avec cinq chacune. On retrouve aussi des joueurs de l’Université de Sherbrooke (4), de l’Université St. Francis Xavier (4), de l’Université Concordia (3), de l’Université Mount Allison (3), de l’Université d’Ottawa (3), de l’Université Saint Mary’s (3), de l’Université Bishop’s (2), de l’Université Acadia (1), de l’Université NC Wesleyan (1), de l’Université Trinity College (1) et des Junior Riders d’Ottawa (1).