18 avril 2019

Repêchage : La valeur de Desjardins est à la hausse

Johany Jutras/LCF.ca

TORONTO – Les directeurs généraux et les recruteurs ont encore quelques semaines pour analyser les vidéos et les résultats des tests des plus beaux espoirs en vue du prochain repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), qui aura lieu le jeudi 2 mai à compter de 20 h HE sur RDS et TSN.

Le camp d’évaluation de la LCF, présenté par New Era, a grossièrement brossé le portrait des athlètes disponibles lors de la prochaine séance de sélection du circuit. Lesquels ont vu leur valeur augmenter et lesquels ont vu leur valeur diminuer?

Débutons avec les joueurs de ligne :

DREW DESJARLAIS | LO
WINDSOR
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

Drew Desjarlais participe à un exercice lors du camp d’évaluation de la LCF à Toronto (Peter Power/LCF.ca)

Desjarlais en a impressionné plus d’un en raison de ses qualités athlétiques et de son approche en général lors du camp d’évaluation national. Son jeu de pied est supérieur à la moyenne, il est solide lors des contacts, et il bouge bien les hanches. Il se retrouve aisément dans le top trois des espoirs ayant le plus attiré l’attention lors du camp d’évaluation.

JESSE GIBBON | LO
WATERLOO
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

Un peu comme Desjarlais, Gibbon a fait preuve de toutes les qualités qu’un directeur général souhaite voir chez un joueur national prêt à lutter pour un poste de partant dès cette année. Ses vidéos constituent toujours ses meilleurs atouts : il a démontré qu’il pouvait contenir n’importe quel joueur de ligne défensive ou n’importe quel secondeur dans les rangs universitaires.

MAURICE BIBAKU SIMBA | LO
CONCORDIA
VALEUR : EN BAISSE ⬇

Refuser de participer au camp d’évaluation nuit toujours à la valeur d’un espoir, mais ce n’est pas l’unique raison qui défavorise le massif Simba en vue du repêchage 2019 : pendant le camp d’évaluation national, plusieurs ont remis en question sa durabilité et sa capacité à rivaliser contre les meilleurs joueurs défensifs du RSEQ.

SHANE RICHARDS | LO
OKLAHOMA STATE
VALEUR : EN BAISSE ⬇

Richards a été photographié avant d’être retourné chez lui pendant le camp d’évaluation à Toronto (Peter Power/LCF.ca)

Chaque fois qu’un joueur se présente au camp d’évaluation puis se fait renvoyer chez lui, ce n’est pas bon signe. Ceci étant dit, Richards pourra peut-être faire fi de cette situation et sera peut-être sélectionné dans les premiers tours du repêchage, comme ce fut le cas pour Peter Godber, qui a été repêché par les Lions de la Colombie-Britannique même s’il n’avait été que de passage à Winnipeg lors du camp d’évaluation de 2018.

SAMUEL THOMASSIN | LO
LAVAL
VALEUR : STABLE

Même si ces résultats aux différents tests du camp d’évaluation n’ont pas été excellents, Thomassin possède toujours la même valeur aujourd’hui, grâce à ses vidéos et au système dans lequel il a évolué dans les rangs universitaires. Parfois, on a des préjugés favorables envers certains joueurs en raison du logo sur leur casque. C’est un risque que plusieurs prendront avec Thomassin, qui devrait être sélectionné parmi les 20 ou 30 premiers.

KYLE SAXELID | LO
UNLV
VALEUR : SOUS LE RADAR

Il a de bonnes qualités athlétiques, il est gros, et il passe sous le radar. Pour les partisans de U SPORTS, Saxelid est plutôt méconnu, comme il a évolué aux États-Unis. Mais ne soyez pas surpris d’entendre le nom du joueur de ligne offensive de l’Université Nevada-Las Vegas être appelé dans les premiers tours du prochain repêchage.

JAYLAN GUTHRIE | LO
GUELPH
VALEUR : MYSTÈRE

Il a connu des confrontations à un contre un spectaculaires lors du camp d’évaluation régional de l’Ontario puis lors du camp d’évaluation national. Mais ses allées et venues avec l’Université de Guelph font que plusieurs directeurs généraux se demandent quel genre de joueur se présentera au camp d’entraînement de leur équipe à la fin mai s’ils devaient le sélectionner.

VINCENT DESJARDINS | LD
LAVAL
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

Desjardins est rapide et explosif à l’intérieur de la ligne défensive, il possède une panoplie de techniques pour chasser les quarts adverses, et il a la carrure d’un joueur difficile à déloger lors de jeux au sol. Le consensus pendant le camp d’évaluation national était que Desjardins méritait beaucoup plus de crédit pour le nombre élevé de sacs réussis par son coéquipier Mathieu Betts la saison dernière.

ROBBIE SMITH | LD
WILFRID LAURIER
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

Robbie Smith a impressionné les recruteurs lors du camp d’évaluation à Toronto (Peter Power/LCF.ca)

Avec ses bons résultats aux différents tests, de bonnes vidéos, d’importantes statistiques au cours de sa troisième année avec l’Université Wilfrid Laurier et son enthousiasme contagieux, Robbie Smith est aimé de tous; il devrait être repêché lors du premier tour, et il pourrait même faire la lutte à Mathieu Betts pour le titre de premier chasseur de quarts national à être choisi le 2 mai prochain.

Certains ont peur que sa candeur lui joue des tours lors des difficiles journées d’un camp d’entraînement. Mais il ne faut pas sous-estimer le souriant et brillant jeune homme, qui est capable d’utiliser son corps et ses habiletés naturelles pour atteindre les quarts adverses.

MATHIEU BETTS | LD
LAVAL
VALEUR : EN BAISSE ⬇

Betts n’a pas participé au camp d’évaluation – plusieurs auraient aimé voir sa combinaison de physique et de rapidité en action –, et tout le monde n’en avait que pour son coéquipier Vincent Desjardins. Ça ne veut pas dire que la valeur de Betts est désormais nulle. Mais, parfois, lorsque la valeur d’un coéquipier est à la hausse, la vôtre est parfois à la baisse.

JIMMIE CUNNINGHAM | LD
ST. FX
VALEUR : EN BAISSE ⬇

Tout le monde aime un joueur de ligne défensive de SUA qui possède le physique pouvant potentiellement faire de lui un excellent joueur dans la LCF. Cunningham possède ce combo idéal de taille et de poids, mais ses résultats ont été décevants lors du camp d’évaluation régional de l’Est, et ses chances d’être repêché ont grandement diminué.

CONNOR GRIFFITHS | LD
UBC
VALEUR : STABLE

Griffiths est le Connor McGough de cette année, avec un peu moins de vitesse et d’explosivité pour contourner la ligne offensive. Griffiths est le joueur idéal en vue du repêchage : il possède quelques points à améliorer, mais, en général, il demeure un espoir très attirant pour les équipes, et le tout n’a pas changé au cours des derniers mois.

TARIQ LACHANCE | LD
MANITOBA
VALEUR : SOUS LE RADAR

Du camp d’évaluation régional de l’Ouest au camp d’évaluation national, LaChance est un ancien de la LCFJ qui a participé au camp d’entraînement des Blue Bombers de Winnipeg avant d’évoluer pour les Bisons de l’Université du Manitoba. LaChance passe légèrement sous le radar, présentement; son physique pourrait lui permettre d’être choisi dans la première moitié du repêchage, à condition que la bonne occasion se présente.

CHARLES NWOYE | LD
RAMS DE LANGLEY
VALEUR : MYSTÈRE

Des rangs juniors, après avoir été recruté pour jouer avec l’Université de la Colombie-Britannique, Charles Nwoye est une bête qui a réussi un saut horizontal exceptionnel et qui pourrait rapidement se retrouver sur le radar d’une équipe de la LCF lors du repêchage de mai prochain. Son talent est brut, mais ça n’a jamais arrêté une équipe auparavant.

D’après un article de Marshal Ferguson publié sur CFL.ca.