18 avril 2019

Repêchage : La valeur de Dearborn est-elle la plus mystérieuse cette année?

Johany Jutras/LCF.ca

TORONTO – Après les joueurs de ligne offensive et défensive la semaine dernière, nous poursuivons l’analyse de la valeur des espoirs en vue du prochain repêchage en nous penchant aujourd’hui sur les receveurs et sur les demis défensifs.

Les directeurs généraux et les recruteurs ont encore quelques semaines pour analyser les vidéos et les résultats des tests des plus beaux espoirs en vue du prochain de la séance de sélection du 2 mai prochain, dont les deux premiers tours seront diffusés en direct sur RDS et sur TSN à compter de 20 h HE.

Le camp d’évaluation de la LCF, présenté par New Era, a grossièrement brossé le portrait des athlètes disponibles lors de la prochaine séance de sélection du circuit. Lesquels ont vu leur valeur augmenter et lesquels ont vu leur valeur diminuer?


Soumettez vos choix du premier tour et démontrez votre connaissance de la LCF!

Rivaliser avec les partisans de partout au pays pour voir qui peut prédire avec plus de précision le premier tour du repêchage 2019 de la LCF. Le gagnant remportera 1000 $ pour organiser une fête d’avant-match ultime!


KAION JULIEN-GRANT | RÉ
ST. FX
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

KAION JULIEN-GRANT A IMPRESSIONNÉ TOUT LE MONDE LE MOIS DERNIER LORS DU CAMP D’ÉVALUATION DE LA LCF, PRÉSENTÉ PAR NEW ERA (JOHANY JUTRAS/LCF.CA)

Kaion a obtenu les résultats dont il avait besoin lors des tests de vitesse du camp d’évaluation pour capter l’attention des recruteurs et les obliger à de nouveau regarder ses séquences lors de match. Il est relativement habile pour courir des tracés, et il aurait potentiellement affiché des statistiques similaires à Kurleigh Gittens Jr. s’il avait évolué dans la conférence SUO, au sein d’une attaque mieux équipée pour lui remettre le ballon.

CHRIS OSEI-KUSI | RÉ
QUEEN’S
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

Osei-Kusi a peut-être connu la meilleure fin de semaine lors du camp d’évaluation de mars dernier, grâce à sa combinaison de talent brut, de bonnes qualités athlétiques, de belle personnalité et d’excellentes entrevues. Certains le voient être sélectionné lors du premier tour, alors que d’autres prédisent qu’il sera plutôt repêché au troisième ou au quatrième tour, comme un joueur possédant un haut potentiel, mais dont le développement sera de deux ou trois ans.

Néanmoins, difficile de voir comment une équipe pourrait passer à côté de la chance de repêcher un joueur intelligent, physique et déterminé comme Osei-Kusi.

COLTON HUNCHAK | RÉ
YORK
VALEUR : EN BAISSE ⬇

Hunchak n’a rien fait de mal lors du camp d’évaluation 2019, mais il a été le receveur le plus effacé parmi les Malik Richards, Kurleigh Gittens Jr., Chris Osei-Kusi, Kaion Julien-Grant et Brayden Lenius-Dickey.

Il est un bon joueur qui pourra se développer au sein d’une formation et qui devrait être choisi en milieu de repêchage. Même un joueur comme Nicola Kalinic semble avoir fait plus de vagues lors du camp d’évaluation.

WESLEY LEWIS | RÉ
HOUSTON BAPTIST
VALEUR : EN BAISSE ⬇

À la position de receveur, Lewis possède le genre de physique qui lui permet de se démarquer des autres, notamment lors d’un camp d’évaluation régional.

Grâce à sa taille et à sa vitesse, plusieurs espéraient le voir dominer lors du camp d’évaluation régional de l’Ontario le mois dernier. Cependant, lors des exercices individuels et des affrontements à un contre un, ses mains n’étaient tout simplement pas au rendez-vous.

KURLEIGH GITTENS JR. | RÉ
WILFRID LAURIER
VALEUR : STABLE

Il est rapide, et ses mouvements sont fluides. Il le sait, et tous les recruteurs le savent.

KALEM BEAVER | RÉ
OTTAWA
VALEUR : SOUS LE RADAR

Lors du Défi Est-Ouest 2018 à Québec, Beaver a semblé à sa place aux côtés des receveurs mentionnés ci-dessus, mais il n’a pas obtenu d’invitation pour le camp d’évaluation national cette année, en raison de l’ajout des joueurs provenant de la NCAA. Beaver possède tous les attributs pour évoluer dans la LCF; il cadrera parfaitement au sein d’une équipe qui devrait se considérer comme chanceuse éventuellement.

BRAYDEN LENIUS-DICKEY | RÉ
NEW MEXICO
VALEUR : MYSTÈRE

Receveur un peu maigre avec l’Université de Washington puis gros ailier rapproché/centre-arrière avec l’Université New Mexico, Brayden Lenius-Dickey a évolué un peu partout au cours de sa carrière dans la NCAA. Il a démontré ses qualités athlétiques lors du camp d’évaluation le mois dernier, mais sa place au sein d’une formation de la LCF est toujours contestable. Certains clubs pourraient lui demander de perdre de la masse afin qu’il retrouve le physique qu’il possédait avec l’Université de Washington, alors que d’autres voudront peut-être profiter de sa taille et de son poids pour l’utiliser comme centre-arrière et sur les unités spéciales. Seul le temps nous le dira.

MALCOM LEE | DD
UBC
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

LA VALEUR DE MALCOLM LEE DE UBC A AUGMENTÉ À LA SUITE DU CAMP D’ÉVALUATION, PRÉSENTÉ PAR NEW ERA. IL POINTE D’AILLEURS AU 19E RANG DU PLUS RÉCENT CLASSEMENT DU BUREAU DE RECRUTEMENT DE LA LCF (JOHANY JUTRAS/LCF.CA)

En 2019, Lee est le demi défensif dont le style de jeu se rapproche le plus de celui d’un joueur professionnel, grâce à sa vitesse, à sa périphérie et à sa capacité à s’adapter au ballon dans les airs – merci à ses années comme receveur. Il n’a pas eu besoin d’épater la galerie pour cimenter sa valeur lors du camp d’évaluation de cette année, mais sa fin de semaine a été couronnée de succès, grâce, notamment, à sa préparation évidente.

HAKEEM JOHNSON | DD
WESTERN
VALEUR : EN HAUSSE ⬆

Invité à la suite du camp d’évaluation régional de l’Ontario, Hakeem Johnson a fait bondir sa valeur lors du camp d’évaluation national, grâce à ses habiletés qui ont fait de lui un membre important de la tertiaire des Mustangs de l’Université Western au cours des dernières années.

MATTHEW BOATENG | DD
FRESNO STATE
VALEUR : EN BAISSE ⬇

Boateng semble être un excellent joueur, mais il n’a presque pas joué avec l’Université du Kansas dans la NCAA – donc les recruteurs ont peu de films sur lui –, et il a décidé de ne pas participer aux exercices individuels et aux affrontements à un contre un lors du camp d’évaluation 2019. Aux yeux de plusieurs recruteurs, Boateng a perdu plusieurs points au cours des dernières semaines.

PROFONDEUR CHEZ LES DEMIS DÉFENSIFS
VALEUR : EN BAISSE ⬇

Le groupe de demis défensifs possède peu de profondeur cette année. Au cours des dernières années, plusieurs demis défensifs excellaient aussi sur les unités spéciales (ex. Tunde Adeleke), alors que d’autres étaient capables de se démarquer comme maraudeur (ex. Courtney Stephen), voire comme secondeur du côté large (ex. Jackson Bennett). Cette année, cependant, le choix est plus restreint : les équipes devront être vigilantes lors de la sélection d’un demi défensif le 2 mai prochain.

JAMIE HARRY | DD
OTTAWA
VALEUR : STABLE

L’évaluation de Harry peut être déroutante lorsque l’on compare ses résultats lors des tests du camp d’évaluation, ses statistiques avec l’Université d’Ottawa et ses vidéos en situation de match. Mais quand vous analysez la manière dont il approche chaque jeu, vous comprenez pourquoi sa valeur ne mérite pas de grimper ou de chuter en vue du prochain repêchage.

STAVROS KATSANTONIS | DD
UBC
VALEUR : SOUS LE RADAR

Un maraudeur possédant beaucoup d’expérience à la position qu’on lui demandera d’occuper chez les professionnels – comme ce sera le cas pour la plupart des demis défensifs admissibles en 2019 –, Katsantonis a été décrit par un entraîneur de U SPORTS comme étant le demi défensif le plus prêt à faire ses débuts chez les professionnels dès l’an prochain, devant son talentueux coéquipier de l’Université de la Colombie-Britannique Malcolm Lee.

JAY DEARBORN | DD
CARLETON
VALEUR : MYSTÈRE

Grâce à des sauts ahurissants et un physique exceptionnel, Dearborn pourrait absolument devenir une bête sur les unités spéciales et contribuer à une unité défense d’ici quelques saisons. Mais, pour l’instant, il est trop tôt pour dire s’il y parviendra ou non.

D’après un article de Marshall Ferguson publié sur CFL.ca.