10 mai 2019

Défi Est-Ouest : Les quarts ont impressionné à l’entraînement de jeudi

Marshall Ferguson/CFL.ca

Ça s’en vient! Le défi Est-Ouest 2019 de U SPORTS aura lieu ce samedi à l’Université Carleton avec le coup d’envoi à 12h30 (HNE). Bien que le match soit le spectacle principal, il y a néanmoins des entraînements qui se déroulent du mardi au vendredi et qui permettent aux joueurs de démontrer leurs compétences devant des dépisteurs de la LCF et entraîneurs de U SPORTS qu’ils affronteront cet automne. Voici un compte-rendu de la journée de jeudi.

En manchette : des bras talentueux

En tant qu’ancien quart-arrière de U SPORTS, entouré d’autres anciens pivots tels que Micheal Faulds, Justin Dunk et Mark Lee – les deux derniers seront de la description du match en direct samedi sur USPORTS.LIVE – Je suis souvent coupable de vouloir mettre à l’avant-plan les passeurs en premier lieu.

Et 2019 ne sera pas l’année où la tendance changera en raison d’Adam Sinagra de Calgary – le récipiendaire du trophée Hec Crighton et finaliste au Prix du Lieutenant-Gouverneur. La capacité du pivot des Dinos à glisser facilement dans la pochette protectrice est spéciale et, tout en luttant contre un vent froid lors de la séance de jeudi matin, il a trouvé un moyen de réaliser des tirs vraiment impressionnants. L’un d’entre eux est survenu à 12 contre 12 et Sinagra a réussi trois lectures tout en évitant la course et a trouvé un centre ouvert avant de pomper le ballon parfaitement vers la cible jusqu’à son receveur.

Un jeu qui a poussé le coordonnateur des unités spéciales des Tiger-Cats, Jeff Reinebold, à courir avec énergie 15 verges le long des lignes de touches et allant presque assommer le quart Wayne Harris avec un geste de célébration.

Adam Sinagra est l’une des principales têtes d’affiche du Défi Est-Ouest de samedi (U SPORTS)

En 2018, en saison régulière et en séries, Sinagra a enregistré 27 passes de touché contre 10 interceptions, tout en amassant 3872 verges par la voie des airs au sein de la conférence de Canada-Ouest. C’est l’héritier d’un nouveau style de quart-arrière créé par Micheal O’Connor, et qui a les meilleures chances de se faire repêcher.

Toujours chez l’équipe de l’Ouest, le porte-couleur du Manitoba Des Catellier a fait preuve de beaucoup de mouvement et de précision jeudi, alors que de l’autre côté du terrain, le quart d’Acadia Hunter Guenard, le passeur de premier plan de la conférence des Maritimes qui n’a commis que quatre interception en 2018, a prouvé la force de son bras.

Le quatrième pivot du défi Est-Ouest, et peut-être même le plus intriguant, est Clay Sequeira, de Toronto. Il n’a disputé que quatre matchs la saison dernière pour le Varsity Blues. Il a récolté 72 passes complétées en 127 tentatives pour un total de 875 verges et deux touchés. Il avait récolté 367 verges de gains contre Waterloo le 1er septembre, mais son expérience face à la compétition U SPORTS est limitée et il affrontera les meilleurs de la classe du repêchage 2020 de la LCF ce samedi. Pour Sequeira, cette semaine est une formidable opportunité de développer et d’améliorer son jeu en vue de l’automne prochain.

Au total, les quarts-arrière des deux équipes du défi Est-Ouest ont enregistré 57 touchés, 25 interceptions et 9040 verges en 2018. C’est un excellent groupe qui devrait créer un peu de frénésie samedi.

Devoirs post-entraînement

Après la séance d’entraînement de jeudi, Jeff Reinebold, coordonnateur des unités spéciales avec les Tiger-Cats d’Hamilton, a pris 20 minutes pour expliquer des tactiques offensives aux receveurs et quarts-arrière de la troupe de l’Ouest. C’est une opportunité unique pour les joueurs de U SPORTS d’apprendre une autre saveur du jeu venant d’un entraîneur qui a touché à tout au niveau du football.

Après le diner, les équipes se sont rendues dans les salles de conférence de l’Université Carleton pour analyser leur troisième journée consécutive de préparation.

Mais qui est-ce?

Marc-Antoine Dequoy porte le ballon lors de la saison 2018 avec les Carabins de l’Université de Montréal (Université de Montréal)

À la minute où j’ai mis les pieds sur le terrain jeudi, j’ai vu un défenseur avec un casque des Carabins de l’Université de Montréal littéralement stopper son adversaire.

Il s’agit du demi défensif des Carabins, Marc-Antoine Dequoy, joueur défensif de l’année au sein du RSEQ l’an dernier.

L’entraîneur-chef des Carabins, Danny Maciocia, m’a dit qu’il avait déjà chronométré Dequoy à 4,38 secondes sur 40 verges. Mardi, lors de test, Dequoy a stoppé le chrono 4,75. Et j’ai du mal à ne pas croire Maciocia.

Dequoy est élancé. Il peut courir et possède des compétences de couvertures supérieures à la moyenne, lui qui a marqué trois touchés en défensive à l’automne 2018. Un nom que vous devez absolument connaître en vue du match de samedi.

La tendance continue

Tyler Ternowski est-il le prochain grand receveur issu de U SPORTS? (University of Waterloo)

Après les tests combiné de la LCF 2019 où des receveurs du défi Est-Ouest 2018 tels que Kaion Julien-Grant et Chris Osei-Kusi de StFX ont volé la vedette, il semble que les receveurs de passes feront encore une fois la une des manchettes au repêchage de la LCF l’an prochain. Parmi ceux-ci, Tyler Ternowski, de Waterloo. Il a été la réponse immédiate de Sinagra quand je lui ai demandé avec lequel des receveurs présents il voudrait jouer avec les Dinos cet automne.

En 2018, Ternowski a capté 70 attrapés, 1271 verges et réussi 15 touchés pour les Warriors, battant ainsi le record de touché en une saison au sein de la conférence ontarienne. Attendez-vous à ce qu’il devienne la principale cible dans la zone des buts ce samedi.

Les bœufs de l’Ouest

Si les quarts, receveurs ou demis-défensif ne vous impressionnent pas ou ne vous ouvrent pas les yeux sur la qualité des meilleurs talents de U SPORTS, qu’en est-il de la taille et des compétences de la ligne offensive de troupe de l’Ouest?

Le bloqueur du côté gauche des Mustangs de Western, Dylan Giffen, mesurant six pieds huit pouces et pesant 324 livres, a réussi 22 répétitions de 225 livres sur le banc et a sauté 28 pouces à la verticale.

Ce mec est pour de vrai.

Aux côtés de lui, deux compatriotes des Huskies de la Saskatchewan Nicholas Summach (6-8, 330) et Mattland Riley (6-3, 300) se sont bien comportés à l’entraînement de jeudi. Il n’est pas étonnant que les champions de la conférence de l’Ouest aient été aussi efficaces sur la course en 2018.

Le jeu du jour

Parlant de la domination des Huskies, l’ailier défensif de la Saskatchewan, Nicholas Dheilly, a volé aux travers la ligne lors d’un jeu de course pour Sinagra et une solide collision s’en est suivi suite à la confusion causé sur la ligne offensive. C’est le type d’impact que vous entendez rarement dans un entraînement du défi Est-Ouest et tout le monde sur le terrain s’est retourné la tête comme si on venait d’entendre Barry Bonds à l’entraînement claquer une frappe de l’autre côté du terrain.

Ce vendredi, à Carleton, ce sera un entraînement sans contact. J’aurai d’autres détails en coulisse pour vous. Suivez le tout sur Twitter @USPORTS_FB et Instagram @USPORTSca jusqu’à samedi, où je me promènerai le long des lignes en assistant les descripteurs du match Mark Lee et Justin Dunk.

Espérons que cela se passera mieux que lorsque j’ai commis quatre interceptions lors de ma première visite en 2013.