5 juin 2019

Alouettes : Plusieurs auront une dernière chance de se faire valoir

Dominick Gravel/Alouettes de Montréal

MONTRÉAL — Après une première sortie peu convaincante, les joueurs des Alouettes toujours à la recherche d’un poste tenteront de se faire valoir une dernière fois, jeudi, quand le Rouge et Noir d’Ottawa sera l’équipe visiteuse au stade Percival-Molson.

Jeudi dernier à Toronto, une formation des Alouettes majoritairement formée de joueurs ne faisant pas partie de la formation partante a offert une piètre performance, s’inclinant 45-20 face aux Argonauts, qui menaient déjà 27-6 à la mi-temps.

Peu de joueurs ont ressorti du lot lors de cette rencontre et plusieurs doivent ressentir la pression de bien faire, alors que l’état-major du club se réunira le lendemain pour finaliser sa formation. Les clubs de la Ligue canadienne de football ont jusqu’au 8 juin pour confirmer leur composition.

L’entraîneur-chef Mike Sherman souhaite sûrement que les meilleurs éléments de sa principale unité défensive fasse oublier la performance de jeudi dernier, alors que les Argos ont inscrit six touchés par la passe.

«Nous devons être meilleurs sur les plaqués, a analysé le secondeur Boseke Lokombo. Plusieurs n’ont pas eu l’occasion de jouer (la semaine dernière) et jeudi, ce sera notre défense no 1 sur le terrain. Ce sera intéressant de voir comment on va jouer ensemble, le genre de chimie que nous aurons.»

Le vétéran est l’un des nouveaux venus de l’unité défensive. Le natif de Kinshasa, au Congo, arrive à Montréal après quatre saisons en Colombie-Britannique et d’une année passée dans la NFL, avec les organisations de Baltimore, Oakland et San Francisco.

«Je trouve qu’avec les nouveaux venus, dont Taylor (Loffler) et moi, nous avons vraiment une occasion de former une très bonne défense cette année. Nous devons y aller un jour à la fois et continuer de mettre les efforts nécessaires.»

Sherman se servira également de ce duel pour trouver son quart partant. Quatre candidats se font encore la lutte, même si plusieurs observateurs donnent déjà le poste de no 1 à Antonio Pipkin.

«Je veux voir quelqu’un prendre le contrôle, faire bouger le ballon, être un meneur et prendre de bonnes décisions», a-t-il dit lors de l’entraînement de mardi.

Matthew Shiltz espère avoir réussi à lui démontrer qu’il pouvait être ce joueur une fois que le camp sera complété. Des blessures l’ont empêché de se faire valoir la saison dernière et il n’a pas participé qu’à deux rencontres.

Suivant les conseils de l’équipe d’entraîneurs, il a ajouté du poids à sa charpente de six pieds deux cet hiver. Il s’est présenté au camp à 212 livres, soit 12 livres de plus qu’à pareille date l’an dernier.

«Je suis plus en confiance à ce poids, a-t-il expliqué. Je suis capable de faire plus de passes sans pour autant avoir perdu de ma mobilité. Puis d’être un peu plus massif m’aidera à demeurer en santé.

«Mon objectif en arrivant au camp cette année était d’afficher plus de constance et je crois avoir été en mesure de le faire. D’amorcer une deuxième année avec le même livre de jeux, c’est immense.»

Du côté du Rouge et Noir, l’équipe amorcera cette rencontre préparatoire avec Dominique Davis au poste de quart. Le Floridien a été confirmé dans le rôle de partant lundi, par l’entraîneur-chef Rick Campbell.

Il remplace Trevor Harris, qui a profité de l’autonomie pour signer un contrat avec les Eskimos d’Edmonton.

Lors de la défaite de 25-21 subie aux mains des Tiger-Cats de Hamilton, Davis a complété cinq de ses sept passes pour 118 verges de gains.

Âgé de 29 ans, Davis a été utilisé dans huit rencontres en 2018, complétant 24 de ses 39 passes (61,5 pour cent) pour 373 verges et trois touchés, contre une interception.

Il en sera à sa quatrième saison dans la LCF, sa première comme partant.

Nouvelles de © La Presse Canadienne, 2019. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.