17 juin 2019

État des forces : Tous les espoirs sont permis

La Presse Canadienne

TORONTO – Jeudi marquera le début d’une nouvelle saison dans la Ligue canadienne de football (LCF), et tous les espoirs sont permis.

Si certains prédisent une deuxième conquête de la Coupe Grey de suite aux Stampeders de Calgary, les Blue Bombers de Winnipeg, les Lions de la Colombie-Britannique et les Tiger-Cats de Hamilton obtiennent leur lot d’attention en ce début de saison.

À ce moment-ci de l’année, tous les clubs croient en leurs chances. Après tout, chacun d’entre eux a subi bon nombre de changements depuis novembre dernier, et le début d’une nouvelle campagne rime avec fiche immaculée et vent d’optimisme.

Souvenons-nous qu’il y a à peine deux ans, les Argonauts de Toronto étaient passés de pire équipe du circuit à champions éventuels de la Coupe Grey – une histoire somme toute familière dans une ligue où règne la parité, et où les formations semblent constamment vouloir contredire les experts.

Les champions en titre obtiennent le bénéfice du doute. Cependant, à quoi ressemble le reste de l’état des forces dans la LCF?

1. STAMPEDERS DE CALGARY
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

Ayant perdu les services de près des deux tiers de leur défense partante en 2018, les Stamps auront du pain sur la planche pour mettre la main sur la Coupe Grey pour une deuxième année d’affilée. Toutefois, l’attaque est quasi intacte et est toujours dirigée par l’entraîneur-chef Dave Dickenson et par le quart-arrière Bo Levi Mitchell, qui a signé un nouveau contrat de quatre ans cet hiver. Ce serait une erreur de miser contre eux.

2. BLUE BOMBERS DE WINNIPEG
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

La saison 2019 pourrait être la bonne pour les Bombers, qui n’ont pas remporté la Coupe Grey depuis près de 30 ans. Ils sont passés tout près l’an dernier, s’inclinant en finale de l’Ouest face aux Stamps. Cet hiver, le directeur général Kyle Walters a donné plus de munitions à son club en embauchant l’ailier défensif Willie Jefferson et le receveur Chris Matthews. Sur papier, les Bombers forment peut-être l’équipe la plus talentueuse de la Ligue.

3. LIONS DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

Les Lions obtiennent peut-être peu d’attention au sein de la compétitive division Ouest, mais le tout ne devrait pas durer. À sa première année en tant qu’entraîneur-chef, DeVon Claybrooks a mis en place une équipe bourrée de caractère en Colombie-Britannique, et une attaque qui devrait être des plus explosives grâce à des joueurs comme Mike Reilly, Bryan Burnham et Duron Carter. Néanmoins, ce sera la défense qui dictera à quel moment s’arrêtera le parcours des Lions en 2019.

4. TIGER-CATS DE HAMILTON
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

Les Ticats s’ennuieront-ils de June Jones? Telle est la question à Hamilton, où une talentueuse formation sera dirigée par de nouveaux entraîneurs, autant en attaque qu’en défense. Si la meilleure attaque de la LCF, menée par le quart-arrière Jeremiah Masoli, peut reprendre là où elle a laissé l’an passé, les Ticats sont les favoris pour terminer au premier rang de la division Est et lutter pour la Coupe Grey.

5. ESKIMOS D’EDMONTON
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

Même s’ils ont raté les éliminatoires l’an passé et qu’ils ont perdu les services du quart-arrière Mike Reilly cet hiver, les Eskimos sont en excellente posture à la suite d’une saison morte des plus mouvementées. Le directeur général Brock Sunderland a transformé le noyau de son club cet hiver, en embauchant Trevor Harris, Greg Ellingson et DaVaris Daniels en attaque, et trois nouveaux secondeurs en défense. Les Eskimos pourraient causer bien des surprises dans la division Ouest.

6. ROUGHRIDERS DE LA SASKATCHEWAN
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

Menés par ce qui devrait être la meilleure unité défensive du circuit et par le demi offensif étoile William Powell, les Riders ont tous les ingrédients pour connaître du succès en 2019 – mais il y a toujours quelques questions. Zach Collaros n’était pas le premier choix du club comme quart-arrière partant après une première saison décevante dans l’uniforme vert et blanc des Riders, et le départ de Chris Jones a chamboulé plusieurs éléments au sein de l’organisation. Aucun autre club ne pourrait brouiller les cartes autant que la Saskatchewan cette saison.

7. ARGONAUTS DE TORONTO
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

Ayant terminé la plus récente campagne au dernier rang de la Ligue, les Argos font preuve d’un optimisme prudent en amont de la nouvelle saison. Le receveur étoile Derel Walker semble complètement rétabli d’une blessure ayant prématurément mis fin à sa campagne l’an passé, et l’attaque coordonnée par Jacques Chapdelaine a démontré une belle cohésion pendant le calendrier préparatoire, menant les Torontois à une fiche de 2-0. Si leur défense, maintenant coordonnée par l’entraîneur-chef Corey Chamblin, peut ressembler à celle de 2017, les Argos pourraient être de sérieux prétendants pour le titre de la division Est en 2019.

8. ROUGE ET NOIR D’OTTAWA
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

Ce fut un hiver difficile à Ottawa, alors qu’il ne reste que peu de partants ayant permis au ROUGE et NOIR de prendre le premier rang de la division Est à trois occasions au cours des quatre dernières années. La liste des joueurs ayant quitté les Ottaviens depuis l’an passé est trop longue pour cette chronique, mais le directeur général Marcel Desjardins possède une bonne feuille de route pour trouver et développer de nouveaux talents. Si le ROUGE et NOIR parvient à être compétitif en 2019, il fera taire bon nombre de critiques.

9. ALOUETTES DE MONTRÉAL
Fiche : 0-0
Semaine dernière : —

À la surprise de plusieurs, les Als ont rompu leurs liens avec l’entraîneur-chef Mike Sherman à quelques jours seulement du coup d’envoi de la saison 2019. Néanmoins, un vent d’optimisme souffle sur la formation montréalaise. Le jeune Antonio Pipkin a été nommé quart-arrière partant du club pour son premier match à Edmonton, et Khari Jones travaille d’arrache-pied depuis bon nombre d’années afin d’obtenir une chance d’agir comme entraîneur-chef. Occuper un rôle de sous-estimé n’est peut-être pas une mauvaise chose pour une équipe qui cherche à empiler les victoires et à atteindre les éliminatoires pour une première fois en cinq ans.


CLASSEMENT PAR SEMAINE

Semaine 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Archive
0

LIRE