Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

24 juillet 2019

Les Lions veulent oublier le premier tiers de leur saison

La Presse Canadienne

VANCOUVER – Mardi, l’entraîneur-chef des Lions, DeVone Claybrooks, a expliqué de manière plutôt intéressante la situation dans laquelle il se retrouve présentement.

« J’ai tous les ingrédients pour faire une soupe, mais je dois trouver les épices adéquates pour qu’elle ait bon goût », a-t-il mentionné au BCLions.com.

Il est parfois exagéré de dire qu’une équipe est en mode « survie » en plein mois de juillet, mais c’est pourtant le cas des Lions de la Colombie-Britannique, qui effectueront un retour à la maison, samedi, pour disputer le deuxième match d’une série aller-retour face aux Roughriders de la Saskatchewan.

À la surprise de tous, les Lions affichent un dossier de 1-5 en ce début de campagne; ils ont signé leur seule victoire contre les Argonauts de Toronto – un club toujours en quête d’un premier gain cette saison – lors de la semaine 4. La Colombie-Britannique a sorti le chéquier au cours de la saison morte, mettant notamment la main sur le joueur autonome le plus convoité, le quart-arrière Mike Reilly. Ses débuts dans l’uniforme des Lions ne se déroulent pas comme prévu jusqu’à maintenant, lui qui a été victime de 21 sacs – un sommet dans la LCF – après seulement six parties.

Les joueurs des Lions se reposent sur le banc (BCLions.com)

Contre la Saskatchewan, lors de la semaine 6, l’attaque des Lions a marqué 25 points, mais celle de leurs adversaires en a inscrit 38. Le point le plus important que prêchent Claybrooks et ses adjoints en vue du match revanche de samedi est : il faut terminer le travail.

« Le résultat du dernier match aurait été complètement différent. Nous avons réussi quatre placements plutôt que quatre touchés. Les matchs se remportent avec des touchés, et c’est ce qui a fait la différence samedi passé. Ils ont inscrit des six points, et nous, des trois points. »

L’attaque a laissé des points dans la zone rouge. Cette semaine, les yeux seront de nouveau rivés sur l’unité offensive des Lions, qui tentera d’atteindre la zone des buts contre la coriace ligne défensive des Roughriders.

« Nous voulons établir un jeu au sol physique et reprendre là où nous avons laissé l’an passé », a indiqué le demi offensif Brandon Rutley. « De plus, je ne veux pas voir de changement quand John White est sur le terrain. L’attaque au sol doit demeurer constante, sinon meilleure. »

White a été le principal porteur de ballon des Lions jusqu’ici cette saison, mais Rutley sait que son travail est d’apporter le même niveau d’énergie chaque fois qu’il est sur le terrain. Le match de samedi est très important, et le vétéran de sept saisons le sait bien.

« Il s’agit d’un match qu’on doit gagner. À partir de là, nous prendrons une semaine pour apporter des ajustements, puis nous amorcerons notre préparation pour affronter Hamilton à notre retour. »

En défense, les Lions sont impatients de démontrer au quart-arrière des Roughriders Cody Fajardo que sa performance lors du dernier match n’était qu’un coup de chance.

« Je crois que nous avons beaucoup de travail à faire pour être meilleurs, et notre performance ne veut rien dire si nous n’obtenons pas la victoire », a indiqué le demi défensif T.J. Lee.

Malgré la défaite, samedi dernier, la Colombie-Britannique s’est bien battue, et elle a déployé l’effort qu’elle devra continuer à déployer d’ici la fin de la saison. Claybrooks et ses hommes ont déjà oublié le premier tiers de leur campagne, et, avec une bonne performance, samedi, contre les Riders, ils pourraient se concentrer à devenir l’équipe à laquelle tout le monde s’attendait en début d’année.

« Quand vous avez une jeune équipe, comme c’est le cas avec nous, il y a un processus de croissance. Si tout le monde avait été dominant d’entrée de jeu, ç’aurait été une surprise », a déclaré Claybrooks. « Sommes-nous déçus d’afficher un dossier de 1-5? Bien sûr! Notre équipe est très talentueuse, mais la fiche fait foi de tout. Nous comprenons le tout. Nous avons mis le premier tiers de la saison dernière nous, et nous nous concentrons sur le prochain tiers. Tu ne peux pas avancer si tu regardes constamment en arrière. »