Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

9 septembre 2019

Un nouveau record pour Bo Levi Mitchell

La Presse Canadienne

EDMONTON – Les Stampders de Calgary se sont vu tirer de l’arrière très tôt dans le match, lors de l’affrontement de la semaine 13, contre les Eskimos d’Edmonton; l’interception de Don Unamba mettant la table pour un touché de Trevor Harris. Mais le quart des Stamps Bo Levi Mitchell a rebondi rapidement en lançant une passe de touché de 25 verges à Reggie Begelton, pour permettre aux siens de prendre les devants.

Edmonton a remis les pendules à l’heure par la suite, mais Mitchell a mené son attaque vers un autre touché au deuxième quart – celui-ci de Eric Rogers -, prenant une avance définitive pour le reste du match. Le vétéran de 29 ans est ainsi devenu le quart le plus victorieux de l’histoire des Stampeders.

« C’est une sensation indescriptible », a dit Mitchell, après la rencontre. « Cela démontre tout le travail de cette organisation et toute la confiance qu’elle m’a donnée au cours des dernières années, sans parler de l’entre-saison, me ramenant à Calgary. »


 
La plus importante séquence à l’attaque du quart des Stamps est survenue tout de suite après que les Esks aient égalé la marque. Mitchell et son attaque ont effectué huit jeux (92 verges), terminant le tout avec un touché de 11 verges à Eric Rogers.

« Il réussit les gros jeux », a dit l’entraîneur-chef des Stamps Dave Dickenson. « Ça n’a pas été notre meilleur début de match. Tout à coup, il nous mène au touché. C’est un gagnant. »

« Son pourcentage de victoires est incroyable! C’est un vrai leader. Il fait parfois des erreurs, mais il les prend sur lui-même, les répare et nous mène à la victoire. »

Bien qu’il ait lancé trois interceptions face aux Esks, Mitchell a trouvé le moyen de rebondir, et ce, tout au long du duel. Le quart des Stamps a maintenant cumulé 517 verges de gains aériens et trois touchés, depuis son retour au jeu.

« Je ne vais jamais perdre confiance en moi… Peu importe ce qu’il arrive », a dit Mitchell. « Cinq interceptions, 10 interceptions. Je m’en fous. Je ne m’arrêterai pas de passer le ballon. »

Les Stamps sont maintenant au deuxième rang de la division Ouest, eux qui revendiquent une fiche de 7-4. Cette formation continue de trouver des moyens de l’emporter, face à l’adversité et les différents obstacles.

« Ce n’était pas notre meilleur match, mais nous avons tout de même trouvé le moyen de gagner », a dit Dickenson.

Samedi prochain, Calgary accueillera les meneurs de la division Est, les Tiger-Cats de Hamilton, lors de la semaine 14.