Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

16 septembre 2019

Les vedettes des Stamps se sont levées

La Presse Canadienne

CALGARY – Les meilleurs joueurs doivent effectuer les jeux clés et, samedi dernier, deux des plus grandes vedettes des Stampeders de Calgary ont élevé leur jeu d’un cran.

Eric Rogers a marqué le touché de la victoire, au quatrième quart, alors que Tre Roberson a bloqué un botté de placement, avec moins d’une minute à faire au match, pour fermer les livres.

Ce n’était pas la plus belle exécution, mais ces deux joueurs étoiles ont fait la différence, lors de la victoire des leurs par la marque de 19-18, aux dépens des Tiger-Cats de Hamilton, lors de la semaine 14.

« Incroyable! Il a tout fait! », a dit l’entraîneur-chef des Stamps Dave Dickenson, de Roberson, lui qui a aussi réussi sa septième interception de la saison 2019, lors de la deuxième demie.

« Nous sommes une famille, nous prenons soin les uns des autres et je crois qu’il est le membre de cette famille qui fait tout correctement. Il est le premier arrivé aux entraînements, il regarde plus de vidéos que demandé, il s’implique dans la communauté… Et cette performance aujourd’hui… Je suis tellement fier de lui. »


 
La victoire des Stampeders aura été difficile à arracher, et ce, bien que la formation albertaine ait provoqué cinq revirements. Après avoir tiré de l’arrière durant la majeure partie de la rencontre, l’interception de Roberson et l’échappé provoqué aux dépens de Brandon Banks ont été deux jeux qui ont ouvert la porte à une remontée des Stamps.

Alors que la troupe de Dave Dickenson s’est contentée de bottés de précision tout l’après-midi – Rene Paredes a réussi quatre de ses cinq tentatives —, Rogers a donné les devants à Calgary, avec huit minutes à faire au match. Le receveur des Stamps a terminé la rencontre avec huit attrapés en 11 cibles, pour 129 verges et un touché.

« J’ai parlé à Rogers avant le match. Je lui ai dit que je sentais que c’était le genre de duel où il allait capter 10 passes et il a tout simplement ri et passé à autre chose », a dit Bo Levi Mitchell. « J’ai réitéré que j’étais sérieux, que les gens disaient qu’il ne faisait pas partie de l’élite des receveurs de la Ligue. Mais ses coéquipiers savent qu’il en fait partie. »

« Je me suis appuyé sur lui. Il a effectué de gros attrapés et il a encaissé de gros plaqués – chose qu’il fait toujours, c’est très sous-estimé dans son jeu. C’est énorme d’avoir ce genre de joueur dans son équipe. »

Mitchell a complété 24 de ses 40 passes, pour des gains aériens de 342 verges et un touché, lui qui a connu une performance inconstante, son troisième départ depuis son retour au jeu. Reggie Begelton a connu son cinquième match d’au moins 100 verges de gains sur des réceptions de la saison, captant six passes pour 109 verges.

« Ce n’était pas mon meilleur match. Mon bras n’était pas aussi performant et je ne lisais pas les jeux aussi bien que d’habitude », a dit Mitchell. « Il faut donner du crédit à Hamilton. Les Ticats nous ont montré plein de choses différentes en défense. Ils ont été très créatifs. Dans ces moments, il faut être conservateur, être intelligent et accepter les courts gains. »

Pour ce qui est du botté bloqué de la victoire — une tentative de botté de précision de 42 verges de Lirim Hajrullahu qui a touché le coude d’un Tre Roberson sautant de toutes ses forces —, il y a peut-être eu un signe prémonitoire, lors de la semaine de préparation, sur les unités spéciales de Mark Kilam.


 
« Il a dit, durant une rencontre d’équipe, qu’ils allaient bloquer un botté au cours de ce match », a dit Mitchell. « Et quel meilleur moment pour le faire! »

« La ligne défensive a fait de l’excellent travail, son élan a été la clé », a ajouté Roberson. « Nous savions qu’il ne bottait pas haut. Kilam a pris la bonne décision et je suis heureux d’avoir réussi mon coup. »

« L’amplitude qu’il a démontrée et tous les jeux qu’il a réussis prouvent qu’il est spécial », a dit Dickenson.

Pour Roberson, le dénouement du match a été parfait, alors que les Stamps célébraient la journée de la famille avec un troisième gain consécutif. Calgary est maintenant à deux points de la tête du classement de l’Ouest.

« C’est une immense victoire. Je viens d’appeler ma conjointe et mon fils me regardait jouer, assis sur la commode », a dit Roberson. « J’adore le voir faire ça. Il regarde toujours plein de vidéos de match avec moi, toute la semaine. Il prend même le iPad pour en regarder lui-même. Je suis tellement heureux que ma famille soit fière de moi. »

Mais cette victoire a toutefois été couteuse pour les Stamps, eux qui ont vu les secondeurs Cory Greenwood et Dwayne Norman quitter la rencontre. Il était impossible d’avoir l’heure juste sur leur état de santé, tout de suite après le match.

Les Stampeders s’en iront à Toronto afin d’y affronter les Argos, au BMO Field, vendredi prochain, le 20 septembre.