18 septembre 2019

Esks : Un possible départ pour Kilgore

Johany Jutras/LCF.ca

EDMONTON – Avec seulement six matchs à faire à leur calendrier régulier, tous les duels seront d’une importance capitale pour les Eskimos d’Edmonton.

Toutefois, ce vendredi contre les Tiger-Cats de Hamilton, l’entraîneur-chef Jason Maas ajoutera de nouveaux visages à sa formation partante, en commençant par le quart-arrière Logan Kilgore.

Kilgore est venu en relève à Trevor Harris, blessé au haut du corps, lors de la semaine 13, contre les Stampeders de Calgary; une défaite de 33-17. Au cours de ce match, il a complété 21 de ses 28 passes, pour des gains aériens de 242 verges et une interception.

Le quart-arrière substitut des Esks Logan Kilgore est un spectateur attentif sur les lignes de côté, lors d’un match contre les Argos (Shannon Vizniowski/CFL.ca).

« Tout ce qu’il pourra contrôler c’est ce qu’il fera sur le terrain, exécutant tous les jeux que nous lui demanderons de faire, au meilleur de ses capacités », dit Maas au Esks.com. « Lors du dernier match, il est venu en relève à Harris et je crois qu’il a très bien fait. Il a effectué de superbes passes. »

Le joueur de 29 ans n’a pas encore été désigné comme le quart-arrière partant, en vue de l’affrontement de vendredi, mais il sera prêt, lui qui a déjà presque un match d’action derrière la cravate.

« Nous sommes toujours prêts, en tant que substitut », a expliqué Logan Kilgore. « Et j’ai tout de même eu un départ contre Winnipeg, lors d’un match présaison. Je pourrai me rappeler de ces sensations. »

En plus de Kilgore, les Esks verront de nouveaux joueurs s’ajouter à leur unité défensive. Mathieu Betts, le premier choix des Esks au repêchage 2019 de la LCF, s’est entendu avec la formation albertaine, le 9 septembre dernier. Il devrait être de la partie, vendredi, tout comme son coéquipier sur la ligne défensive, Stefan Charles, lui qui a signé un contrat avec Edmonton, lundi dernier.

Charles a été un choix au repêchage des Esks, en 2013 (10e au total). Toutefois, il a passé sept saisons dans la NFL. Après avoir été libéré par les Falcons d’Atlanta, l’athlète originaire d’Oshawa, en Ontario, entreprendra sa première saison dans le circuit Ambrosie.

« Il est facile de voir qu’il a du talent et il est un grand et gros gaillard. Il est aussi facile de comprendre pourquoi il a passé tant de temps dans la NFL, lui qui est très rapide pour son gabarit », dit Maas. « Je crois que plus il jouera avec nous, meilleur il sera. »

« Je ne sais pas si vous devez être aussi grand et gros pour jouer dans la LCF et je crois qu’il le réalisera et qu’il s’ajustera rapidement. »

Charles a laissé sa marque dans la NFL, alors qu’il évoluait avec les Bills de Buffalo (trois saisons). En 37 parties avec cette organisation, il a amassé 48 plaqués défensifs, cinq sacs du quart, a provoqué deux échappés et en a recouvert un. Maas a également souligné le fait que Charles a vraiment envie de donner une chance à la LCF.

« La plupart des gars n’ont pas besoin de venir dans le circuit canadien – surtout ceux qui ont déjà joué sept ans dans la NFL. Alors juste le fait qu’il soit avec nous est une belle marque de confiance », dit Maas. « Ce n’est pas pour rien que nous l’avons repêché il y a de cela des années. C’est très excitant de le voir ici. »

Charles se joindra à une ligne défensive déjà très dominante, avec les Sewell, Moore et Boateng. La défense des Esks est au premier rang de la Ligue au chapitre des verges aériennes et des verges au sol accordées cette saison, en plus d’être à égalité au troisième rang avec 33 sacs du quart.

Le joueur de ligne défensive des Esks Stefan Charles (94) effectue des répétitions, lors de son premier entraînement avec sa nouvelle équipe (Edmonton Eskimos).

Avec l’ajout de Charles et de Betts à la défense des Eskimos, les sacs du quart seront sûrement en hausse, au cours des prochaines semaines. Et pour Charles, 31 ans, il ne cherchera qu’à se (re)familiariser avec les règlements du football à trois essais.

« J’essaie de me rappeler de mes années à l’université, alors que je jouais avec les règlements de la LCF », dit-il. « Il fait bon respirer cet air canadien à nouveau. »

« Je suis heureux d’être ici. J’espère seulement pouvoir être un joueur d’impact et faire une différence avec ma nouvelle formation. »

Les Eskimos accueilleront les Tiger-Cats de Hamilton au Terrain Brick du stade du Commonwealth, vendredi, lors de la semaine 15. Les Ticats ont la même fiche que les Bombers (9-3), à égalité au sommet de la LCF. Ils tenteront de rebondir, à la suite de leur défaite face aux Stamps, la semaine dernière.

Forts d’une semaine de repos, les Esks tenteront de stopper leur séquence de trois défaites consécutives et ils affronteront trois rivaux de division, au cours de leurs trois prochains matchs. Edmonton tentera de rattraper les meneurs.

« Je sais que certaines personnes croient qu’il faudrait que nous changions notre philosophie, pour les semaines à venir, mais ce n’est pas ce que nous ferons », dit Maas. « Nous prenons toujours les choses une journée à la fois et nous savons qu’avec une fiche de 6-6, tout ce que nous pouvons contrôler ce sont les victoires que nous pouvons aller chercher. »

« Nous n’affronterons plus les Stamps, lors de la saison régulière, mais nous devrons jouer contre les Riders. Et cette semaine, ce sont les Ticats. Voilà ce qui nous importe pour le moment. »

D’après des articles parus sur Esks.com