Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

8 octobre 2019

Mayala, la prochaine vedette des Stamps?

La Presse Canadienne

CALGARY – La folle course à la première place de la division Ouest se poursuivra, ce vendredi, alors que les Stampeders de Calgary (9-5) seront les hôtes des Roughriders de la Saskatchewan (10-4), au McMahon Stadium (TSN – 21 h 30).

Les Stamps, nous le savons tous, ont plusieurs armes pour les aider à décrocher ce fameux premier rang : Mitchell, Jackson, Begelton et… Hergy Mayala.

Le choix de premier tour des Stamps au repêchage 2019 (8e au total) de la Ligue canadienne de football (LCF) est en plein développement. Celui que Calgary considère avoir volé au dernier encan du football professionnel canadien s’acclimate de plus en plus à sa nouvelle équipe.

En effet, la recrue de 23 ans, Congolais d’origine et Montréalais d’adoption, a littéralement explosé, lors du match de la semaine 17 contre les Alouettes de Montréal, au stade Percival-Molson.


 
L’athlète de 6 pieds, un pouce et 212 livres a connu une rencontre du tonnerre, captant trois passes en trois tentatives, pour des gains de 116 verges. Une moyenne de 38,7 verges par attrapé. Pas mal!

« J’ai beaucoup d’amis et de la famille qui sont toujours à Montréal », dit Mayala. « Revenir jouer dans cette ville, c’était vraiment un bon sentiment pour moi. C’était une atmosphère familière. »

« À ce stade-ci de la saison, je me considère comme un vétéran », poursuit-il, lorsque je lui demande s’il se sent bien avec son équipe. « Ça fait plusieurs mois que je suis ici (à Calgary). Je sais ce que je fais et je sais quoi faire pour bien performer. »

On peut dire que Mayala ne lésine pas avec la confiance. Et c’est tant mieux. Cette confiance vient peut-être du fait qu’il se soit bien adapté au football canadien, lui qui vient d’un programme américain, et ce, bien qu’il ait passé son enfance à Montréal.

Parce qu’il faut bien le mentionner. Mayala a joué son football universitaire avec les Huskies de l’Université du Connecticut. En quatre saisons, il a capté 113 passes, pour des gains de 1352 verges et 12 touchés.

Mais pourquoi avoir opté pour les États-Unis pour son football universitaire? Est-ce que la NFL était un rêve?

« Non », me répond tout bonnement Mayala – nous pouvions entendre le « pas nécessairement » dans sa réponse. « Je voulais seulement expérimenter quelque chose de différent et voir jusqu’où mon talent me mènerait. Je voulais vraiment m’améliorer en tant que joueur. »

« L’éthique de travail et la capacité à me concentrer lorsque je saute sur le terrain » sont les choses les plus précieuses que le jeune receveur des Stamps est allé chercher au Connecticut et qu’il a pu mettre dans son coffre à outils de joueur professionnel.

Hergy Mayala et les Stampeders de Calgary ont pour premier objectif de terminer au premier rang de la division Ouest (Larry MacDougal, CFL.ca).

Les Riders arrivent au galop

Avec les défaites des Stamps et des Blue Bombers de Winnipeg, la semaine dernière, les Roughriders de la Saskatchewan ont pu, avec leur victoire, se hisser au premier rang. Les Riders sont donc les rois de l’Ouest… Pour l’instant…

Oui, car la course est serrée. Deux petits points séparent les Stamps et les Riders. Et personne n’a de match en main.

Ce sera la deuxième et dernière fois que ces deux rivaux de l’Ouest s’affronteront, lors du calendrier régulier, cette saison. Calgary avait battu la Saskatchewan 37-10, lors de la semaine 4.

« C’est une rivalité importante pour les partisans et que les joueurs qui sont avec les Stamps depuis un bon moment apprécient énormément », explique Mayala. « D’en faire partie est une super bonne expérience pour moi. »

« En plus, si on gagne, notre but se rapprochera davantage. »

La première place dans l’Ouest?

« Nous avons plusieurs objectifs, mais celui-là est le numéro un (en ce moment) », dit Mayala. « Si on termine en première place, en plus de prouver que nous sommes la meilleure équipe, nous aurons une semaine de repos avant la finale de division. Une semaine de plus pour se préparer à affronter la prochaine formation à battre. »

« À ce stade-ci de la saison, je me considère comme un vétéran. »

– Hergy Mayala

La Coupe Grey au McMahon

Le match de la 107e Coupe Grey sera disputé au McMahon Stadium, le 24 novembre prochain. Tout joueur de la LCF rêve assurément de remporter ce trophée. Mais le faire à la maison dès son année recrue serait d’autant plus mémorable.

« Ce serait un rêve qui deviendrait réalité », dit Mayala. « Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui ont remporté la Coupe Grey. Même ceux qui sont dans la Ligue depuis cinq ou 10 ans. Alors si je peux la remporter dès ma première année, ce serait un gros fardeau qui s’enlèverait de mes épaules. »

« J’espère qu’on va y arriver. »

Mais avant toute chose, Mayala et les Stamps devront résoudre l’énigme des Riders, eux qui ont remporté leurs trois derniers duels.

Quelque chose me dit que ce sera toute une bataille!