12 novembre 2019

Les Bombers retrouveront un adversaire bien connu en finale de l’Ouest

Dave Chidley/LCF.ca

WINNIPEG – Un démon d’exorcisé pour les Blue Bombers de Winnipeg, avec deux autres à prendre d’assaut.

Les Bombers ont renversé les champions en titre de la Coupe Grey, les Stampeders de Calgary, dimanche dernier, par la marque de 35-14, au McMahon Stadium. Un tour de force de la part de la troupe de Mike O’Shea.

Maintenant, les Bombers participeront à leur deuxième finale de l’Ouest de suite, dimanche à Regina, contre les Roughriders de la Saskatchewan.

Dimanche, ce sera aussi le deuxième mois de novembre consécutif où ces deux formations s’affronteront en matchs éliminatoires. L’an dernier, les Bombers l’avaient emporté face aux Riders lors de la demi-finale de l’Ouest. Cette semaine, ce sera la première fois depuis 1972 que Winnipeg et la Saskatchewan en viendront aux prises, lors de la finale de l’Ouest.

Les quarts des Blue Bombers de Winnipeg Chris Streveler (17) et Zach Collaros (8) célèbrent un touché marqué aux dépens des Stampeders de Calgary (Dave Chidley/CFL.ca).

« Notre travail n’est pas terminé », dit le joueur de ligne offensive des Bombers Jermarcus Hardrick. « Je suis tellement heureux pour nous. Maintenant, nous devrons aller chercher une autre victoire en matchs éliminatoires. Nous ne voulons pas que remporter la demi-finale de division. Nous voulons poursuivre notre route. »

Deux facteurs ont permis aux Bombers de l’emporter, dimanche dernier.

Premièrement, la défense winnipegoise a connu une grande performance, alors que les Bombers ont blanchi les Stamps 27-0, lors de la deuxième demie, appliquant énormément de pression sur le quart Bo Levi Mitchell, lui qui a peut-être joué le pire match de sa carrière professionnelle. Mitchell n’a complété que 12 de ses 28 passes pour des gains de 116 verges et un touché, concédant trois interceptions à Mike Jones, Nick Taylor et Mercy Maston.

« En défense, nous voulons des sacs », dit Willie Jefferson. « Il faut atteindre et renverser le quart-arrière adverse. Mais toutes les pressions exercées sur lui peuvent être aussi efficaces. Elles peuvent le rendre inconfortable et c’est ce qui est arrivé à Bo Levi Mitchell. Il n’avait pas d’espace pour manœuvrer. »

« Cette victoire a été super importante, pas juste pour moi, mais pour mes coéquipiers, les entraîneurs et les partisans », ajoute Jefferson. « C’est difficile de remporter ces matchs, avec les conditions du terrain, la météo et tout ça, mais nous l’avons fait. Et dimanche prochain, ce sera tout un duel! »

Les receveurs des Bombers Darvin Adams (1) et Kenny Lawler (89) célèbrent un touché, lors de la demi-finale de l’Ouest (Dave Chidley/CFL.ca).

La superbe performance défensive a été élevée au plus haut rang par le travail des deux quarts des Bombers, Zach Collaros et Chris Streveler. Collaros a été le partant et n’a pas fait d’erreurs, lui qui a repéré Darvin Adams sur un jeu de 71 verges pour le touché, lors du quatrième quart. Mais ce fut le dur labeur de Streveler qui a semblé créer l’étincelle non seulement dans l’attaque des Bombers, mais à travers l’équipe au complet.

« Ce gars-là est un guerrier », dit Collaros. « Le joueur le plus robuste de la Ligue. »

Streveler n’était pas de la partie, lors du dernier match de la saison régulière des siens à Calgary et il semblait amoché, lors des deux semaines précédentes. Mais il a baissé la tête et est allé à la guerre, dimanche dernier, cumulant 75 verges de gains en 12 courses, incluant une puissante course de 24 verges pour le touché, lors du quatrième quart, qui a brisé les reins des Stamps. Pendant ce temps, Collaros a complété 11 de ses 21 passes pour des gains de 193 verges.

« Cette semaine, je me disais que j’allais jouer », dit Streveler. « Je voulais être sur le terrain avec les gars, parce que je sais qu’ils sont des guerriers eux aussi. »

« Je ne sens pas que je suis différent d’eux et si je peux les aider à remporter le match, je serai là. »

« Il est tellement bon », ajoute son entraîneur-chef Mike O’Shea. « Il donne certainement plus d’options à notre attaque. Sa présence aide l’attaque au sol avec Andrew (Harris) qui ouvre la voie. Notre attaque terrestre est vraiment importante. »

« Je ne sais pas si je peux en dire assez sur Chris Streveler. Il incarne le don de soi. Nos deux quarts ont vraiment bien joué. »

Le demi défensif des Blue Bombers Winston Rose est heureux du dénouement du match de dimanche dernier (CFL.ca).


La statistique déterminante | 27-0

Les Bombers ont eu le dessus sur les Stamps 27-0, lors de la deuxième demie

À considérer

Les Bombers ont laissé le receveur Lucky Whitehead de côté… Cody Speller a été le partant au poste de centre à la place de Michael Couture, lui qui s’était blessé au cours de la dernière rencontre de la saison régulière.

Le match en chiffres

207 : Les Bombers n’ont accordé que 207 verges de gains au total à l’attaque des Stamps, incluant seulement 116 verges de gains par la passe.
1-0 : Depuis 1990, la fiche cumulative des Bombers en saison régulière et en matchs éliminatoires à Calgary est de 5-28. La victoire de dimanche dernier amorce donc une nouvelle séquence.
105 : Darvin Adams n’a capté que deux passes, dimanche dernier, mais il a cumulé 105 verges de gains. Il a capté une passe de touché de 71 verges, lors du quatrième quart, en plus d’avoir capté une passe de 34 verges au cours du premier quart.
4-4 : Justin Medlock a réussi ses quatre tentatives de placements, sur des distances de 34, 52, 42 et 45 verges.
5/3 : Les Bombers ont rabattu cinq passes et ont réussi trois interceptions contre Bo Levi Mitchell.
33 % : Calgary n’a transformé que 33 % de ses deuxièmes jeux en premiers jeux (6-en-18).

D’après un article d’Ed Tait, paru sur CFL.ca