4 décembre 2019

Le mois de décembre est là… L’entre-saison également

Dominick Gravel/Montreal Alouettes

TORONTO – Il y a de cela un peu plus d’une semaine, la 107e Coupe Grey, présentée par Shaw, connaissait son dénouement. Maintenant, le mois de décembre est là et les grands titres de l’entre-saison ont commencé à s’écrire.

Le carrousel des entraîneurs-chefs a amorcé sa rotation, alors que Khari Jones a signé un contrat de rois saisons avec les Alouettes, en plus de voir Jason Maas être congédié par les Eskimos. Sans oublier l’embauche de Rick Campbell par les Lions.

À Montréal, la chasse au nouveau directeur général est ouverte chez les Als, eux qui tenteront de poursuivre sur leur lancée, à la suite d’une saison de 10-8, terminant au deuxième rang de la division Est.

Et pendant que les partisans et les médias spéculeront sur les différents joueurs autonomes disponibles, les équipes à travers la Ligue canadienne de football (LCF) tenteront de s’entendre avec leurs joueurs vedettes, avant le mois de février.

Des prolongations de contrats, des embauches d’entraîneurs-chefs et peut-être même des transactions s’en viennent. Voici quelques grands titres à surveiller, au cours du mois de décembre.

Rick Campbell (à droite) est le nouvel entraîneur-chef des Lions (BCLions.com).

Ottawa et Edmonton sont en manque de direction

Pour la plupart des formations de la LCF, l’idéal est de connaître quelle sera son équipe d’entraîneurs d’ici la fin du mois de janvier. Cela veut dire que les embauches d’entraîneurs-chefs pourraient faire la manchette ce mois-ci, alors que Rick Campbell a parti le bal en Colombie-Britannique.

Les équipes qui regardaient du côté de Khari Jones ont été déçues d’apprendre que le principal intéressé a conclu une entente de trois ans avec les Oiseaux, ce qui le gardera à Montréal jusqu’en 2022. Toutefois, plusieurs gros noms sont disponibles et le ROUGE et NOIR et les Esks seront aux aguets.

Les coordonnateurs des Ticats Mark Washington (défense) et Tommy Condell (attaque) pourraient être d’intéressantes prises, alors qu’ils ont été des éléments clés de la saison de 15 victoires de Hamilton en 2019. Le ROUGE et NOIR aurait aussi demandé la permission d’interviewer Paul LaPolice, le coordonnateur offensif des Bombers, champions de la dernière Coupe Grey.

Les Esks ont vu leur permission d’interviewer Jamie Elizondo rejetée, à qui les droits appartiennent à la XFL. Elizondo aurait été un bon complément au quart-arrière Trevor Harris. Ils ont travaillé ensemble à Ottawa dans le passé. Campbell était aussi bien en vue avant qu’il ne s’entende avec les Lions, pendant que Mark Kilam, le coordonnateur des unités spéciales des Stamps, semble aussi être dans les plans d’Edmonton.

Le contrat de Mike O’Shea

Bien qu’il ait remporté sa première coupe Grey en tant qu’entraîneur-chef, le destin de Mike O’Shea ne semble pas être connu. Plusieurs raisons mèneraient O’Shea à demeurer en poste à Winnipeg, mais il pourrait être tenté d’explorer d’autres avenues, lui qui n’a plus de contrat.

Aux côtés du directeur général Kyle Walters, O’Shea a bâti une culture victorieuse au sein des Bombers, depuis son arrivée en 2014, lui qui a permis à la formation winnipegoise d’enregistrer des saisons de 10 victoires ou plus et de participer aux matchs éliminatoires, au cours de quatre campagnes d’affilée. Incluant la Coupe Grey, O’Shea revendique une fiche de 4-3 en matchs éliminatoires, en plus de cumuler une fiche de 56-52 en matchs de saison régulière, depuis qu’il est à la barre des Blue Bombers.

Ce serait très inattendu de voir O’Shea quitter le navire à ce stade-ci de l’évolution des Bombers, mais ce ne serait pas la première fois qu’un entraîneur-chef dans cette position ferait le coup. Ça ne fait pas si longtemps que Chris Jones est parti d’Edmonton, tout de suite après avoir remporté un championnat pour devenir le DG et l’entraîneur-chef des Riders. Si O’Shea veut partir, d’autres formations de la LCF voudront mettre le grappin dessus.


 
Le retour de Chamblin à Toronto?

À la suite d’une saison désastreuse de 4-14, le directeur général des Argos Michael « Pinball » Clemons a précisé qu’il étudierait la situation du retour de Chamblin à la barre de l’équipe torontoise. Chamblin est toujours sous contrat avec les Argonauts. Il n’y a donc pas de pression de ce côté-là.

Toutefois, après deux saisons de suite sans participer aux matchs éliminatoires, toutes les options devraient être sur la table. Si Chamblin reste, le groupe d’entraîneurs autour de lui devrait changer. Après tout, Chamblin a un curriculum vitae de gagnant, lui qui a dirigé les Riders jusqu’à la victoire de la Coupe Grey en 2013 et, en 2017, il était le coordonnateur défensif des Argos, lors de leur conquête du précieux trophée.

Mais s’il y avait d’autres options? Les Argos pourraient peut-être tenter leur chance avec d’autres noms, surtout si Mike O’Shea (Winnipeg) et Chris Jones (Browns de Cleveland – NFL) sont tout à coup disponibles. Le mois de décembre pourrait être surprenant pour Pinball.

Jason Maas est toujours disponible

Bien qu’il ait permis aux Eskimos de participer à la finale de l’Est en 2019, ce ne fut pas surprenant de voir Jason Maas être remercié de ses fonctions, la semaine dernière. Maintenant, Maas est disponible pour les équipes de la LCF à la recherche d’un leader sur les lignes de côté.

Peut-être Maas aura-t-il la chance de diriger une autre formation dans cette Ligue. Sinon, tout le monde connaît les talents de stratège offensif de l’ancien quart-arrière. Et les bons coordonnateurs offensifs ne courent pas les rues. Maas devrait recevoir quelques coups de téléphone.

Des spéculations hâtives envoient Maas avec les Lions, lui qui a déjà de bonnes relations avec l’entraîneur-chef Rick Campbell, le directeur général Ed Hervey et le quart Mike Reilly. Et Dieu seul sait que les Lions auront besoin d’une étincelle en attaque, en vue de la saison 2020.


 
La chasse au DG des Alouettes

Maintenant que l’un des plus gros dossiers de l’entre-saison des Als est réglé – Khari Jones —, il y a d’autres chats à fouetter. Avec la propriété de l’équipe montréalaise qui n’est toujours pas coulée dans le béton, l’embauche d’un directeur général est le prochain dossier à abattre.

Lui qui est en ce moment le directeur adjoint et en charge du dépistage américain pour les Bombers, le nom de l’ancien quart de la LCF Danny McManus a fait son apparition dans l’obtention du poste de DG des Alouettes. McManus est avec les Bombers depuis 2013, à la suite de cinq saisons au poste de dépisteur des Tiger-Cats de Hamilton. Il est considéré comme l’un des prochains directeurs généraux les plus en vue de la Ligue.

Et parions que les Oiseaux voudront bien faire les choses. À la suite de cette renaissance montréalaise, ce n’est pas difficile d’imaginer un tandem d’anciens quarts, composé de Jones et McManus, mener le navire des Alouettes.

Le bureau de recrutement de la LCF

Avec la saison U SPORTS officiellement terminée et la saison de la NCAA qui tire à sa fin, la deuxième édition du bureau de recrutement de la LCF est maintenant une tradition du mois de décembre, alors que les dépisteurs, les partisans et les meilleurs espoirs de la Ligue commencent à penser au prochain repêchage.

Le plaqueur défensif de l’Université de l’Oklahoma Neville Gallimore était en haut de la liste en septembre dernier, avec le receveur Chase Claypool (Notre Dame) et le quart Nathan Rourke (Ohio) fermant la marche du top-3. Mais cette liste évoluera certainement d’ici le repêchage.

La liste de négociation

Une autre tradition de la LCF est le dévoilement partiel de la liste de négociation, alors que toutes les équipes de la Ligue dévoileront 10 joueurs sur leur liste secrète. Bien que plusieurs de ces noms ne finissent pas nécessairement par jouer dans la LCF, plusieurs des vedettes établies de notre Ligue ont été sur ce genre de liste.

Pensons à Chris Streveler, Lucky Whitehead, Jumall Rolle, Woody Baron et Rodney Smith, pour ne nommer que ceux-là. La liste la plus récente – dévoiler au mois d’août dernier – comprenait les noms de Shane Zylstra, Jalen Hurts et Elijah Holyfield, pour ne nommer que ceux-là.

Prolongations de contrats

Peu de temps après la fin de la 107e Coupe Grey, la liste des possibles joueurs autonomes a été révélée, alors que chacune des formations de la Ligue verra peut-être quelques joueurs vedettes tester le marché, dès le 11 février. Mais l’histoire nous a permis de constater que plusieurs de ces athlètes s’entendront avec leurs équipes respectives avant la fin du mois de décembre.

Makana Henry, Chandler Worthy et Derek Wiggan sont de relativement gros noms qui se sont déjà entendus avec leurs formations respectives.

À la retraite

Le mois de décembre est souvent le moment de l’année où les vétérans de la LCF reconsidèrent leur futur dans la Ligue. Le botteur des Stampeders Rob Maver a annoncé qu’il accrochait ses crampons, la semaine dernière, après une carrière de 10 saisons dans la LCF. D’autres pourraient faire de même dans les prochaines semaines. Qui sera le prochain?

Transactions

L’entre-saison 2019-2020 pourrait être dominé par les entraîneurs-chefs, mais ce temps de l’année amène toujours beaucoup de mouvement dans le personnel de joueurs. Des transactions impliquant des contrats qui viennent à échéance ou de futurs choix au repêchage? Peu importe. Alors que le marché des joueurs autonomes ne s’ouvre pas avant le mois de février, les directeurs généraux pourraient en profiter pour prendre de l’avance dans la construction de leurs formations 2020.