Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

6 décembre 2019

JA2020 : Neuf joueurs à signer

Matt Smith/CFL.ca

TORONTO – Plus de 250 joueurs de la Ligue canadienne de football (LCF) auront leur autonomie, le 11 février prochain. Les deux prochains mois seront occupés pour les directeurs généraux de la LCF.

Lors de l’entre-saison, il y a toujours des changements. Les joueurs vont et viennent, mais les différentes directions de la Ligue devront décider qui de ces athlètes fait partie de leurs priorités.

Chandler Worthy, Makana Henry, Derek Wiggan et Brandon Rutley se sont déjà entendus avec leurs équipes respectives. Mais alors que les fêtes approchent, quels potentiels joueurs autonomes devraient être en haut de la liste des différents DG de la LCF?

Voici un joueur par équipe qui devrait être une grande priorité pour les décideurs du circuit Ambrosie :

Alouettes de Montréal – Eugene Lewis, RÉ

Alors que le demi offensif William Stanback voudra tester sa valeur dans la NFL, l’autre jeune vedette que les Als ne voudront pas perdre est très certainement Eugene Lewis. Au cours de sa troisième saison dans la LCF, Lewis est devenu l’un des receveurs les plus dynamiques de la Ligue, amassant 1133 verges de gains et cinq touchés, en 72 réceptions.

Avec Stanback et le quart-arrière Vernon Adams Jr., Lewis complète un trio explosif en attaque qui a fait rugir de bonheur les nombreux partisans des Alouettes au stade Percival-Molson, en 2019. Et l’athlète de 26 ans a été une pièce maitresse des succès de la troupe montréalaise, lui qui a été ciblé au moins quatre fois par duel au cours des 12 derniers matchs des siens – incluant 16 cibles lors d’un des deux matchs contre les Stamps.

ROUGE et NOIR d’Ottawa – Nolan MacMillan, LO

Le ROUGE et NOIR aura le tout premier choix au repêchage, lors du prochain encan de la LCF, à la suite de la pire saison de son histoire depuis la campagne de deux victoires en 2014, année d’expansion. Le changement devrait se montrer le bout du nez, alors que le directeur général Marcel Desjardins voudra trouver une nouvelle identité à son équipe, lui qui est à la recherche d’un entraîneur-chef et d’un quart partant.

Mais la continuité devrait se situer du côté de la ligne offensive, là où Ottawa a souvent amorcé les matchs avec cinq partants canadiens, la saison dernière. Le ROUGE et NOIR a de la profondeur canadienne à cette position, avec Mark Corte, Evan Johnson, Alex Mateas, Jason Lauzon-Séguin, Philippe Gagnon et Nolan MacMillan. Et c’est précieux d’avoir autant de Canadiens sur la ligne offensive.

Argonauts de Toronto – Cleyon Laing, LD

La défense des Argos a eu maille à partir tout au long de la campagne 2019, mais Laing a tout de même connu une belle saison avec la formation de la Ville reine, récoltant sept sacs du quart – le deuxième meilleur total de sa carrière.

Les formations de la LCF placent au moins un partant canadien à l’intérieur de leur ligne défensive, mais un joueur dominant comme Laing ne court pas les rues. Un choix au repêchage des Argos, l’athlète de 29 ans est un élément important de la formation ontarienne et il sera le meilleur espoir pour Corey Chamblin de voir sa défense revenir en force en 2020.


 
Tiger-Cats de Hamilton – Bralon Addison, RÉ

Plusieurs noms pourraient ressortir ici, incluant Dylan Wynn, lui qui a cumulé 11 sacs du quart en 2019, à sa première saison avec les Ticats. Mais l’attaque des Ticats est le cœur de cette équipe, avec Bralon Addison et Brandon Banks ouvrant la marche.

Avec ses 95 passes captées, pour des gains de 1236 verges et sept touchés, Addison n’a pas seulement gravi les échelons des meilleurs receveurs de la LCF en 2019, mais il a aussi été l’un des plus fiables, maintenant une moyenne de huit cibles par match. Addison, 26 ans, est en plein dans son apogée, et ce, pour encore plusieurs saisons avec Hamilton.

Blue Bombers de Winnipeg – Willie Jefferson, LD

Andrew Harris a peut-être remporté le titre de joueur par excellence de la 107e Coupe Grey, mais Willie Jefferson a été dominant en défense, et ce, tout au long de la saison. Jefferson a été une force inarrêtable le 24 novembre dernier, récoltant trois sacs et deux échappés provoqués, tout en appliquant de la pression constante via le front défensif des Bombers, l’une des clés du succès lors du match de championnat.

La performance de Jefferson à la Coupe Grey a été mémorable, mais pas une surprise, pour l’athlète de six saisons dans la LCF. Le joueur de 28 ans a des habiletés uniques en défense. S’il devient joueur autonome le 11 février prochain, tout le monde le réclamera.

Roughriders de la Saskatchewan – Shaq Evans, RÉ

Bien qu’il mérite un essai dans la NFL, lors de l’entre-saison, les Riders aimeraient bien revoir Shaq Evans en 2020. Le joueur de 28 ans a été sensationnel, au cours de sa deuxième saison dans la LCF, captant 108 passes pour des gains de 1334 verges et cinq touchés. Il est devenu le receveur numéro un de son équipe.

Sa constance et sa capacité à se démarquer ont certainement aidé Cody Fajardo à connaître une grande saison. Tous les quarts en progression ont besoin d’un atout comme Evans dans leur attaque. Evans sera assurément dans le top-3 des meilleurs receveurs l’an prochain.


 
Stampeders de Calgary – Reggie Begelton, RÉ

L’athlète le plus percutant pour son équipe et qui se retrouvera peut-être sur la liste des joueurs autonomes en février prochain? Reggie Begelton… En 2019, il a connu une saison de 1444 verges de gains et 10 touchés sur des réceptions, à sa première année comme partant. De Eric Rogers à Kamar Jorden, les Stamps ont produit quelques-uns des meilleurs receveurs de la Ligue, au cours des dernières saisons. Et Begelton pourrait être le meilleur de ceux-là.

Bien sûr, la NFL pourrait être une option pour Begelton, lui qui n’a que 26 ans. Mais son retour à Calgary pourrait donner aux Stampeders l’un des meilleurs tandems de receveurs de la Ligue, avec Josh Huff. La plupart des partants des Stamps seront de retour l’an prochain. Begelton en fera-t-il partie?

Eskimos d’Edmonton – Money Hunter, DD

Le changement est dans l’air chez les Esks, eux qui verront peut-être Josh Johnson, Larry Dean et Don Unamba tester le marché des joueurs autonomes en février prochain, pour ne nommer que ceux-là. Ces trois joueurs sont importants, mais Hunter, 24 ans, devrait être la priorité du directeur général Brock Sunderland.

À seulement sa deuxième saison dans la LCF, Hunter est devenu un partant constant sur l’une des meilleures tertiaires de la Ligue en 2019. Il est un joueur confiant et physique et ses meilleures années son encore à venir. Pour une formation qui recherche de la stabilité et de la continuité en défense, perdre Hunter pourrait faire très mal.

Lions de la Colombie-Britannique – Shaq Johnson, RÉ

Mis à part Bryan Burham, les receveurs des Lions ont déçu en 2019. Avec le départ de Duron Carter, Ed Hervey voudra dénicher un autre receveur américain d’impact, au cours de l’entre-saison. Si Johnson peut s’entendre avec les Lions, il ferait partie d’un excellent trio de receveurs canadiens, avec Lemar Durant et Jevon Cottoy.

Johnson a tout de même réussi à connaître l’une des meilleures saisons de sa carrière, captant les passes de Mike Reilly pour des gains de 597 verges et deux touchés, maintenant une moyenne de 15,3 verges par attrapé. Le joueur de 26 ans a certainement la vitesse et les habiletés pour dominer la saison 2020 avec les Lions.