30 juin 2020

Les chiffres : Un coup d’œil aux meilleurs RÉ et DD de la dernière décennie

Arthur Ward/CFL.ca

TORONTO – Les receveurs (RÉ) et les demis défensifs (DD) ont été les sujets de conversation dans la Ligue canadienne de football (LCF), récemment.

La semaine dernière, la LCF a annoncé un nouveau programme qui célèbre les meilleurs des meilleurs, la crème de la crème des 10 dernières années, dans le but de créer la première Équipe de la décennie, présentée par LeoVegas. Les partisans, un comité de sélection, ainsi qu’un panel des médias choisiront la première et la deuxième équipe qui comprendront 29 joueurs chacune.

La première vague de sélections se fait parmi les receveurs et les demis défensifs – vous pouvez voter ici. La liste de chacun des groupes est pleine de fabricants de jeux, incluant plusieurs athlètes encore actifs dans la LCF.

Un des DD sur la liste de sélection est Ed Gainey des Roughriders de la Saskatchewan. Le joueur de 30 ans a passé du temps avec les Alouettes de Montréal, les Tiger-Cats de Hamilton et les Riders et il est devenu un défenseur élite depuis qu’il s’est joint à la Ligue en 2012. Gainey mène tous les joueurs actifs de la LCF avec 20 interceptions en carrière.

Au cours de ses deux premières saisons avec les Alouettes (2012 et 2013), il a participé à 16 matchs et il a cumulé 12 plaqués défensifs et un touché. Il est ensuite allé à Hamilton, là où il a joué les saisons 2014 et 2015. Pendant cette séquence avec les Ticats, Gainey a participé à 22 parties et il a récolté 56 plaqués défensifs et ses deux premières interceptions en carrière.

Mais ce fut lorsqu’il s’est joint aux Riders qu’il est vraiment devenu le joueur dominant qu’il est maintenant.

En quatre saisons avec les Riders, Gainey n’a raté qu’un seul match, à sa première année avec l’équipe, en 2016. Il a connu toute une saison 2017, réussissant 10 interceptions et il a été le finaliste des Riders pour le titre du joueur défensif par excellence de la LCF. L’athlète de cinq pieds, 11 pouces et 193 livres a aussi été nommé sur l’équipe d’étoiles de la LCF en 2017 et en 2018.

Pour mettre les 20 interceptions de Gainey en contexte, si nous nous référons à notre base de données datant de 1952, 163 joueurs ont atteint le plateau des 20 interceptions et plus au cours de leur carrière. Jovon Johnson (35) et Chip Cox (23) ont plus d’interceptions, mais ils n’ont pas joué en 2019.

En vue de la saison 2020, il y a quatre joueurs actifs qui pourchassent cette marque de 20 interceptions. Chris Randle (18), Jamar Wall (18), Rico Murray (17) et T.J. Lee (16) voudront ajouter à leurs totaux. Tous ces joueurs sont sur la liste de nomination pour l’Équipe de la décennie de la LCF.

S.J. Green est l’un des très talentueux receveurs en nomination pour l’Équipe de la décennie de la LCF (Johany Jutras/CFL.ca).

Tout comme les DD, les RÉ sont dans la conversation de l’Équipe de la décennie de la LCF et le meilleur d’entre eux depuis les 10 dernières années est bien sûr S.J. Green.

Après avoir dépassé le plateau des 10 000 verges de gains sur des réceptions en carrière, en 2019, Green pourrait encore gravir les échelons de la liste de tous les temps en 2020. Il est présentement à 1000 verges de Brian Kelly et de la 12e place. Le meneur chez les receveurs actifs dans la LCF avec 10 222 verges de gains, Green pourrait dépasser Kelly, en plus de Tom Scott et Tommy-Joe Coffey, avec une récolte de plus de 948 verges.

En plus de ses incroyables statistiques au chapitre des verges de gains sur des réceptions, Green pourrait aussi passer à l’histoire pour le nombre de réceptions.

Avec 716 réceptions en carrière, Green est au 12e rang de l’histoire de la Ligue à ce chapitre et il n’est qu’à 51 attrapés d’Arland Bruce III au 11e rang. Seulement 14 joueurs dans l’histoire de la LCF ont atteint le plateau des 700 passes captées.

Green et Greg Ellingson sont les meneurs parmi les joueurs actifs dans la Ligue pour ce qui est du plus grand nombre de saisons de 1000 verges en carrière, avec sept et cinq, respectivement. Green est l’un des 10 joueurs dans l’histoire de la LCF qui ont accompli cet exploit sept fois. Avec une autre saison de 1000 verges, il pourrait égaler le total de Ray Elgaard et Don Narcisse, avec huit saisons de 1000 verges de gains sur des réceptions. C’est Terry Vaughn qui détient le record avec 11.

Pour ce qui est d’Ellingson – qui est aussi sur la liste de nominations pour l’Équipe de la décennie —, plusieurs joueurs ont atteint le plateau des cinq saisons de 1000 verges de gains sur des réceptions. Mais une autre saison de 1000 verges pourrait faire entrer Ellingson dans un club sélect de 15 joueurs qui ont atteint le plateau des six saisons de 1000 verges.