Menu
5 mai 2021

12 notes intéressantes à propos du repêchage 2021

Maine Athletics

TORONTO – Si vous trouviez que Jake Burt sortait un peu de nulle part, hier, lors de la diffusion du repêchage 2021 de la Ligue canadienne de football (LCF), vous n’aviez pas tort.

Burt a été le dernier espoir ajouté à la liste de joueurs admissibles au repêchage de cette année et, en moins de trois semaines, il a été reçu en entrevue par l’ensemble des équipes du circuit. Puis, mardi, les Tiger-Cats de Hamilton ont pris tout le monde de vitesse en le sélectionnant au premier rang au total.

Les Alouettes de Montréal ont dû faire preuve de patience avant d’effectuer leur premier choix de l’encan, mais ils ont néanmoins été en mesure de renflouer leur ligne offensive, alors qu’ils ont utilisé leurs trois premiers choix (10e, 27e et 28e) pour choisir des colosses qui, espérons-le, protègeront le quart-arrière Vernon Adams Jr. pour de nombreuses années à venir.

En Saskatchewan, Nelson Lokombo a réalisé un bel exploit mardi soir. En étant sélectionné au deuxième rang, Lokombo est devenu le demi défensif à être choisi le plus tôt lors du repêchage depuis 2008, alors que Dylan Barker avait été sélectionné au tout premier rang.

Étonnamment, aucun joueur de l’Université Laval n’a été choisi lors des deux premiers tours du repêchage d’hier soir, une première lors des 10 dernières années.

Voici 12 autres notes intéressantes à propos du repêchage 2021 de la LCF :

  • Jake Burt est devenu le neuvième joueur de l’Université Boston College à être sélectionné lors du repêchage de la LCF, et le premier au tout premier rang. Il est le premier espoir identifié officiellement comme ailier rapproché à être choisi au premier tour depuis Scott Regimbald, qui avait été choisi au septième rang au total par les Stampeders de Calgary en 2000. La dernière fois qu’un ailier rapproché a été choisi au premier rang au total remonte à 1989, alors que les Rough Riders d’Ottawa avaient sélectionné Gerald Wilcox de l’Université Weber State. Wilcox a été élu deux fois sur l’équipe d’étoiles d’une division et une fois sur l’équipe d’étoiles de la LCF avec les Blue Bombers de Winnipeg.
  • Nelson Lokombo a été choisi au deuxième rang au total, soit le meilleur rang de sélection pour un joueur de l’Université de la Saskatchewan depuis Ben Heenan en 2012, qui avait été choisi au premier rang au total par les Roughriders de la Saskatchewan. Lokombo est le 10e joueur de l’histoire de l’Université de la Saskatchewan à être sélectionné au premier tour, et le quatrième à être choisi parmi les trois premiers choix. Il s’agit aussi de la première fois que les Riders optent pour un demi défensif lors du premier tour depuis 1998, alors qu’ils avaient choisi Curtis Galick de l’Université de la Colombie-Britannique au septième rang au total. Lokombo est aussi devenu le demi défensif à être choisi le plus tôt lors du repêchage depuis Dylan Barker, au tout premier rang, en 2008.
  • Liam Dobson est devenu le cinquième joueur de ligne offensive à être choisi par Winnipeg lors des huit dernières années. Il est le troisième joueur de l’histoire à être repêché à la suite d’un passage à l’Université du Maine, le premier depuis le secondeur Chris Mulumba, qui avait été choisi par Edmonton en 2017.
  • Daniel Joseph est le tout premier joueur de l’histoire à être choisi à la suite d’un passage à l’Université North Carolina State. C’est aussi la quatrième année de suite que les Lions de la Colombie-Britannique optent pour un joueur de la NCAA lors du premier tour, et la troisième année de suite que le club repêche un joueur défensif de la NCAA avec son choix de premier tour.
  • Cole Nelson est le troisième joueur de l’Université de l’Alberta à être choisi au premier tour depuis 1982, mais le deuxième en quatre ans – Mark Korte (4e au total en 2018) et Simeon Rottier (1er au total en 2009). C’est la deuxième fois en trois ans qu’Edmonton choisit un joueur de ligne défensive au premier tour, l’équipe ayant sélectionné Mathieu Betts au troisième rang au total en 2019.
  • Les sélections de Dobson et Deshawn Stevens représentent la première fois depuis 2013 que deux espoirs provenant de la même université de la NCAA sont choisis lors du premier tour – les deux hommes ont évolué pour l’Université du Maine en 2020. Avant 2013, il faut remonter à 2000, alors que l’Université de Houston avait vu deux de ses joueurs être choisis lors du premier tour; l’un de ces joueurs était Adriano Belli. En choisissant Stevens, le ROUGE et NOIR a repêché un secondeur au premier tour pour la première fois de son histoire. Il s’agit aussi de la sélection la plus rapide d’un secondeur par une équipe d’Ottawa, alors que les Renegades avaient choisi Cam Yeow au deuxième rang au total du repêchage de 2005.
  • Seulement deux joueurs de ligne offensive ont été choisis lors du premier tour, soit le plus bas total depuis 2000, alors que Tim Bakker (Edmonton, 3e au total) avait été le seul joueur de ligne offensive sélectionné au premier tour. C’est la deuxième fois en autant d’années qu’exactement quatre joueurs de ligne offensive sont choisis lors des deux premiers tours, égalant ainsi le plus bas total depuis 2010, alors que seulement trois joueurs de ligne offensive avaient été sélectionnés lors des deux premiers tours. C’est tout un changement si l’on considère que les joueurs de ligne offensive représentent 44 % de tous les choix de premier tour depuis 2006.
  • En sélectionnant Peter Nicastro, les Argonauts de Toronto ont choisi un joueur de ligne offensive au premier tour du repêchage de la LCF pour une quatrième année de suite. C’est la plus longue séquence active dans la LCF, et la plus longue de l’histoire des Argos. Edmonton possède la séquence la plus longue de l’histoire du circuit, alors que le club a choisi des joueurs de ligne offensive au premier tour de six repêchages consécutifs entre 1982 et 1987. La séquence récente d’Ottawa, qui a choisi des joueurs de ligne offensive lors du premier tour de cinq repêchages consécutifs entre 2015 et 2019, est la deuxième plus longue de l’histoire. Nicastro est aussi le cinquième joueur de ligne offensive de l’Université de Calgary à être choisi au premier tour du repêchage depuis 2015, après Ryan Sceviour, Darius Ciraco, Sean McEwen et Sukh Chungh.
  • Le repêchage 2021 a égalé un record pour le nombre de secondeurs choisis lors du premier tour avec trois. La dernière fois remonte à 1996, alors de Justin Ring (5e au total), Mark Pimiskern (6e au total) et Farell Duclair (8e au total) avaient tous été des choix de premier tour.
  • Aucun joueur de l’Université Laval n’a été sélectionné lors des quatre premiers tours, une première depuis 2008, alors que le premier joueur du Rouge et Or à avoir été repêché cette année-là était Laurent Lavigne-Masse, par Hamilton, au cinquième tour (33e au total). Le premier joueur de l’Université Laval choisi en 2021 est le centre-arrière Félix Garand-Gauthier au 37e rang au total, soit le pire rang de sélection d’un joueur du Rouge et Or depuis que les joueurs de l’équipe sont admissibles au repêchage (1998). Seulement deux joueurs de l’Université Laval ont été sélectionnés mardi, soit le plus bas total depuis 2010.
  • Terrell Jana a été le premier receveur à être choisi, mardi (17e au total par la Saskatchewan). La dernière fois qu’aucun receveur n’a été sélectionné lors des 16 premiers choix remonte à 1995, alors que Frank Jones avait été le premier receveur choisi (19e rang au total par Toronto).
  • Mardi, un joueur de l’Université de Calgary ou de l’Université Laval était choisi lors du premier tour du repêchage pour la 11e année consécutive. La dernière fois que les deux universités n’ont vu aucun de leurs joueurs être choisi lors du premier tour remonte à 2010.