Menu
6 juin 2022

Jeu Fantasy : Aperçu par position à l’aube d’une nouvelle saison

MontrealAlouettes.com

TORONTO – Un retour à la normale – accompagné de quelques changements aux règlements – devrait faire augmenter le nombre de points marqués dans la Ligue canadienne de football (LCF) cette année, alors que la saison écourtée de l’an passé a vu les équipes du circuit marquer en moyenne 43,1 points par match.

En 2021, un seul club a amassé en moyenne plus de 300 verges par la passe par match et une seule équipe a cumulé en moyenne plus de 400 verges à partir de la ligue de mêlée par match.

Une augmentation du nombre de points marqués est de bon augure pour les utilisateurs du Jeu Fantasy LCF, et bien que des joueurs d’élite comme Kenny Lawler (9802 $), William Stanback (8236 $) et Lucky Whitehead (9190 $) ont une bonne feuille de route, un vent de changements commence à souffler aux quatre coins du circuit. La saison 2022 est propice pour que de nouveaux joueurs émergent à la place de ceux qui ont été des visages familiers du Jeu Fantasy au cours des dernières années.

» JEU DE PRÉDICTIONS : EFFECTUEZ VOS PRÉDICTIONS DÈS AUJOURD’HUI
» JEU FANTASY : COMPOSEZ VOTRE ÉQUIPE DE RÊVE DÈS MAINTENANT

QUARTS-ARRIÈRE

En santé, Vernon Adams Jr. occupe le sommet de cette liste. En 2021, il a pris le premier rang de la LCF au chapitre du pourcentage de passes de touché (5,9 %) et des verges en moyenne par passe (13,9 verges). Une autre bonne saison des joueurs étoiles Jake Wieneke et Eugene Lewis pourrait permettre à Adams de connaître une saison de 4500 verges par la passe, 600 verges par la course et de 30 à 35 touchés au total.

Les éléments sont en place pour Cody Fajardo – qui disputera en 2022 la dernière année de son contrat – afin qu’il puisse connaître la meilleure campagne de sa carrière. Une saison au complet avec Duke Williams et une ligne offensive revampée sont la fondation de potentielles excellentes statistiques pour Fajardo. Sans oublier qu’il pourra compter sur Shaq Evans, Kyran Moore et sur la jeune vedette Kian Schaffer-Baker.

Cody Fajardo pourra compter sur plusieurs talentueux receveurs cette saison, ce qui devrait être de bon augure pour les utilisateurs du Jeu Fantasy (La Presse Canadienne)

En signant un contrat avec le ROUGE et NOIR, Jeremiah Masoli n’a plus besoin de regarder constamment derrière lui. Et si une panoplie de vétérans et lui peuvent se retrouver rapidement sur la même longueur d’onde, Masoli pourrait renouer avec les statistiques qu’il a affichées en 2019. Comme Masoli, Dane Evans n’a plus besoin de trop s’en faire, mais il devra œuvrer sans le vétéran de longue date des Tiger-Cats et ancien joueur par excellence de la LCF Brandon Banks. Néanmoins, l’attaque aérienne de Hamilton ne devrait pas dérougir en 2022.

McLeod Bethel-Thompson était prompt aux interceptions l’an passé, et il cherchera à lancer le ballon plus profondément cette saison. Il devrait continuer de jouer en séquences; les utilisateurs du Jeu Fantasy en sont maintenant avisés.

La dominante saison de Zach Collaros en 2021 par la passe sera amoindrie par la perte de Kenny Lawler et de Darvin Adams. Mais même avec le départ d’Andrew Harris, les Blue Bombers devraient demeurer conservateurs, alors les utilisateurs du Jeu Fantasy ne doivent pas à de gigantesques statistiques par la passe du côté de Winnipeg.

Nathan Rourke a le potentiel pour être l’un des trois quarts-arrière les plus productifs de la LCF cette saison. Le joueur de deuxième année a du flair pour la zone des buts (23 % des séries offensives qu’il a orchestrées en 2021 se sont terminées par un touché), et n’importe quel quart-arrière qui peut compter sur Bryan Burnham et Lucky Whitehead marquera des points.

La saison 2021 était-elle le début de la fin pour Bo Levi Mitchell, qui a connu la pire saison de sa carrière l’an passé? Les utilisateurs du Jeu Fantasy ne devraient pas miser là-dessus, surtout qu’il semble être en pleine forme pour la première fois en de nombreuses années.

Nick Arbuckle devrait enfin avoir sa chance de briller. Il y aura des bas, mais les Elks (et les utilisateurs du Jeu Fantasy) apprécieront les hauts.

Parmi tous les substituts, Trevor Harris a les meilleures chances d’être dominants dans le Jeu Fantauy, à condition d’obtenir la chance d’être partant.

Le demi offensif des Alouettes William Stanback (droite), ici aux côtés du receveur Eugene Lewis, cherchera à connaître une troisième saison de suite d’au moins 1000 verges au sol en 2022 (MontrealAlouettes.com)

DEMIS OFFENSIFS

William Stanback devrait être le premier choix des utilisateurs du Jeu Fantasy, alors qu’il amorcera la saison 2022 avec une chance d’éclipser le cap des 1000 verges au sol pour une troisième saison de suite. Il pourrait être très effrayant si les Alouettes choisissaient de l’employer plus régulièrement dans le jeu par la passe.

Élément clé de la qualification de Calgary pour les éliminatoires en fin de saison l’an passé, Ka’Deem Carey a amassé au moins 78 verges au sol lors de cinq des sept derniers matchs des Stampeders, et il a de bonnes chances, cette année, de franchir le plateau des 1000 verges au sol pour la première fois de sa carrière dans la LCF.

Le jeu de James Wilder Jr. a beaucoup ressemblé à son jeu de 2017, mais sa valeur pourrait augmenter s’il pouvait trouver la zone des buts un peu plus souvent. Nous savons que les Elks l’emploieront dans leur attaque aérienne, lui qui a démontré qu’il pouvait accumuler des points dans le Jeu Fantasy comme receveur.

Une bonne fin de campagne (198 verges en 29 courses) pourrait être le présage d’une bonne saison pour James Butler qui, comme Wilder, peut être efficace sur des réceptions.

La quête d’une troisième participation à la Coupe Grey des Tiger-Cats devrait passer par l’état de santé de Don Jackson. Sean Thomas Erlington jouera un rôle important dans le champ arrière, mais Jackson est le porteur de ballon qui pourra faire avancer les chaîneurs quand les températures seront moins clémentes et quand la saison sera à l’enjeu.

Est-ce que l’éventuel membre du Temple de la renommée du football canadien Andrew Harris a une autre bonne saison en lui? Les Argonauts préfèreront-ils réduire sa charge de travail et donner à A.J. Ouellette plus d’opportunités? Nous verrons bien.

Jamal Morrow a de bonnes chances de terminer la saison dans une meilleure posture qu’en début de campagne. Les Roughriders ont toutes les raisons d’être enthousiastes à l’idée de remettre le ballon entre les mains de l’évasif demi offensif, qui peut aussi accumuler des points dans le Jeu Fantasy grâce à son jeu sur des réceptions.

William Powell est de retour avec le ROUGE et NOIR, mais des questions concernant l’essence qu’il a toujours dans le réservoir et la qualité de la ligne offensive d’Ottawa sont les raisons pour lesquelles il se retrouve à cet endroit.

Brady Oliveira devrait se classer un peu plus haut, mais ça pourrait être l’année où Johnny Augustine et lui deviennent un duo de demis offensifs, ce qui devrait faire chuter la production de chacun d’eux.

Dan Adeboboye pourrait surpasser Ouellette et devenir un demi offensif de choix, si les Argonauts décidaient de donner un répit à Harris. Walter Fletcher a brillé lorsqu’il a remplacé Wilder en fin de saison l’an passé, et il a démontré qu’il pouvait être efficace pour occuper un rôle plus important si Wilder devait se blesser à nouveau.

Lucky Whitehead est devenu un receveur élite à sa première année avec les Lions. Il tentera de faire encore mieux lors de sa deuxième campagne (BCLions.com)

RECEVEURS

Choisir le receveur au sommet de cette liste est difficile, puisque les trois premiers ont de bons arguments pour s’emparer du premier rang. En fin de compte, le choix de Eugene Lewis a été simple : il a le meilleur rapport avec son quart-arrière, devant Whitehead (bonne expérience, mais limitée avec Nathan Rourke) et Lawler, qui devra s’ajuster à un nouveau quart-arrière à Edmonton.

Reggie Begelton aurait lui aussi pu occuper le premier rang de cette liste, mais les questions entourant le niveau de jeu de Mitchell ont légèrement influencé sa valeur. Néanmoins, Begelton sera parmi ceux que les utilisateurs du Jeu Fantasy voudront envoyer dans la mêlée chaque semaine.

Personne ne serait surpris de voir Duke Williams terminer la campagne au sommet des receveurs du Jeu Fantasy. Il a maintenu une moyenne de 16,8 verges en 17 réceptions l’an dernier, et il aurait été en voie de capter 76 passes pour 1282 verges et sept touchés s’il avait joué 18 matchs. Les statistiques de Williams pourraient être encore meilleures si Fajardo et lui parviennent à développer une chimie terrifiante pour les défenses du circuit.

Burnham produira des statistiques dignes d’un membre de l’équipe d’étoiles de la LCF, et des attrapés dignes des jeux de la semaine, tout au long de la saison.

Bralon Addison, finalement en santé, pourrait devenir l’un des cinq meilleurs receveurs du Jeu Fantasy maintenant que Brandon Banks n’est plus à Hamilton. Dane Evans et lui ont bien fait ensemble en 2019.

Wieneke doit prouver qu’il peut répéter sa campagne de 11 touchés de l’an dernier. L’un des joueurs les plus efficaces pour marquer des touchés, Wieneke devrait atteindre les 10 touchés encore une fois cette année. Il faut aimer encore plus Rasheed Bailey à Winnipeg, maintenant que Lawler et Darvin Adams ont quitté les doubles champions en titre de la Coupe Grey. Eric Rogers, Greg Ellingson et Derel Walker sont tous dûs pour rebondir cette saison, après que les blessures aient joué des tours aux trois en 2021.

Adams et Ellingson pourraient se faire damer le pion par Jaelon Acklin d’Ottawa, qui devrait être ciblé plus souvent que lors de son séjour à Hamilton. Kyran Moore et Shaq Evans devront non seulement partager des réceptions avec Williams, mais le jeune receveur des Roughriders, Kian Shaffer-Baker, n’a puisé que partiellement dans son énorme potentiel la saison dernière. Outre Schaffer-Baker, Hergy Mayala est aussi dû pour connaître une grosse saison, lui qui débarque à Montréal après une décevante campagne 2021, alors qu’il a maintenu une moyenne de 9,8 verges par attrapé, et ce, sans marquer de touché.

Gardons l’œil ouvert pour Luther Hakunavanhu, qui a démontré beaucoup de potentiel durant son bref séjour avec Calgary l’an passé. Jalen Philpot est en bonne position pour connaître du succès comme recrue. Jovon Cottoy et Johnson sont aussi des joueurs qui commanderont de petits salaires, mais qui pourraient en donner beaucoup aux utilisateurs du Jeu Fantasy.

Cameron Judge pourrait être un ajout de taille à l’unité défensive des Stampeders, qui avait déjà la réputation d’être très solide (Stampeders.com)

UNITÉ DÉFENSIVE

Les Blue Bombers ont perdu des plumes, mais ils ont réussi à remettre sous contrat l’ensemble des joueurs leur ayant permis de remporter la Coupe Grey l’an dernier, dont le redoutable duo composé de Willie Jefferson et de Jackson Jeffcoat. Les utilisateurs du Jeu Fantasy peuvent s’attendre à voir l’unité défensive de Winnipeg être encore une fois l’une des plus difficiles à affronter cette année.

Hamilton compte peut-être sur la meilleure tertiaire du circuit, grâce à des vétérans comme Tunde Adeleke, Cariel Brooks, Ciante Evans et Jumal Rolle. Les Tiger-Cats ont aussi réembauché Richard Leonard après qu’il ait passé la dernière année à Calgary. La tertiaire est l’une des grandes raisons pour laquelle les Tiger-Cats n’ont accordé que neuf passes de plus de 30 verges en 2021 – un sommet dans la LCF.

L’étanche défense des Stampeders recevra un bon coup de pouce avec l’ajout du secondeur national Cameron Judge. La Saskatchewan a pris le deuxième rang de la Ligue l’an passé avec 47 sacs, mais la perte d’un leader comme Ed Gainey fera mal aux hommes en vert. Toutefois, Nick Marshall sera toujours de la partie chez les Roughriders, et il aura le mandat, notamment, de développer de bons, mais inexpérimentés, demis défensifs comme Nelson Lokombo, un choix de repêchage en 2021.

Les Alouettes ont perdu de nombreux joueurs défensifs au cours de l’hiver, surtout dans leur tertiaire. Plein de nouveaux visages auront la chance de briller cette année, sous les ordres du coordonnateur défensif Barron Miles. Pour l’aider, Miles pourra compter sur des vétérans tels qu’Almondo Sewell, Nick Usher, Michael Wakefield et le nouvelle venu Avery Ellis.

La Colombie-Britannique devrait être une bien meilleure équipe en défense cette saison, grâce à la mise sous contrat du demi de coin Delvin Breaux Sr. et grâce au retour des secondeurs Bo Lokombo, Jordan Williams et Loucheiz Purifoy au sein d’une unité qui tentera de faire mieux pour pourchasser les quarts adverses.

Le ROUGE et NOIR a ajouté le secondeur Patrick Levels dans le cadre d’une transformation complète de sa formation, mais Ottawa devra se passer de l’un de leurs principaux joueurs autonomes mis sous contrat cet hiver : l’ailier défensif Kwaku Boateng a subi une déchirure du tendon d’Achilles au cours du camp d’entraînement de l’équipe.

D’après une chronique de Brandon C. Williams publiée sur CFL.ca.