12 septembre 2023

Alouettes : Des renforts bienvenus face aux Argonauts

Kevin Sousa/LCF.ca

MONTRÉAL – Avery Williams, Kaion Julian-Grant, Dionté Ruffin, Sean Jamieson : voilà tous des joueurs sur lesquels les Alouettes de Montréal pourraient enfin compter au sein de leur formation.

Le retour au jeu des trois premiers semble plus imminent : Jamieson évoluait au centre de la ligne à l’attaque qui s’est entraînée avec les quarts substituts, mardi, aux abords du Stade olympique. Jumelés à l’arrivée du secondeur Darnell Sankey, embauché lundi, les retours au jeu possibles de Williams et Ruffin en défense et de Julien-Grant en attaque pourraient donner un fier coup de main aux Alouettes (6-6) face aux Argonauts de Toronto (10-1), vendredi, au stade Percival-Molson.

Car les Alouettes ont bien besoin de renforts : ils ont été dominés 39-10 par ces mêmes Argos samedi dernier, leur troisième revers consécutif et surtout, sixième d’affilée contre les trois équipes de tête du circuit : Argos, Lions et Blue Bombers.

« Ruffin a mis les bouchées doubles afin d’être de retour, ce qui sera bénéfique pour nous », a indiqué Maas, de bien belle humeur malgré les récents insuccès des siens.

« Williams en est un autre qui s’en va dans la bonne direction, a ajouté l’entraîneur. Il est l’un des gars dont nous attendons le retour avec impatience, tout comme Keion Julien-Grant. »

« Ces gars sont finalement près d’un retour et nous prendrons une décision plus tard cette semaine. »

Du côté de Sankey, ce n’est pas une question de santé, mais plutôt d’acclimatation au cahier de jeux du coordonnateur en défense, Noel Thorpe. Si l’on se fie à ce qu’on a vu mardi, Sankey devrait occuper le poste de secondeur au milieu de terrain.

« Il doit apprendre le système et être en bonne condition physique. S’il est en mesure de répondre à nos attentes, il sera sur le terrain. »

« Oh oui, je suis en grande forme, a noté Sankey, qui a gagné le championnat de la XFL avec les Renegades d’Arlington ce printemps. Je n’ai pas cessé de m’entraîner depuis la fin de la saison (de la XFL) et j’espérais recevoir un coup de fil de la LCF. »

Sankey, qui a déjà porté les couleurs des Stampeders de Calgary et des Roughriders de la Saskatchewan, dit avoir reçu plusieurs offres de la part du circuit Ambrosie, mais que Montréal s’est avéré le meilleur choix.

« En discutant avec mon agent et ma famille, avec certains amis que j’ai au sein du club également – Sean Lemon, Cody Fajardo – j’en suis venu à la conclusion que Montréal était le meilleur choix pour moi. »

Sankey a notamment fait mention que les joueurs des Alouettes avec qui il s’était entretenu lui ont tous fait part du grand professionnalisme de l’organisation et de la façon dont Maas traite ses joueurs.

Pour Maas, Sankey apporte expérience et leadership à un groupe qui a été grandement touché par les blessures cette saison.

« C’est un plaqueur tenace et redoutable, a-t-il mentionné. Il apporte une prestance à cette position, où nous comptons tout de même sur une certaine profondeur. Avec les joueurs qui ont été appelés à jouer plus souvent en raison des blessures, nous trouvons que nous arrivons dans le dernier droit avec un groupe de secondeurs beaucoup plus expérimentés qu’en début de saison. »

Le demi à l’attaque William Stanback a cependant été blessé à la main droite contre les Argos et il a été limité à l’entraînement, mardi.

« Il est un peu meurtri et c’est une situation à laquelle nous allons porter attention cette semaine, a noté Maas. Nous prendrons une décision dans son cas seulement qu’avant la rencontre. »

MACK DEVRA CONTRÔLER SES ÉMOTIONS

L’entraîneur-chef est évidemment revenu sur l’indiscipline du receveur – no 1 dans la LCF jusqu’ici – Austin Mack, qui a été expulsé de la rencontre dès le premier quart, alors que son club tirait déjà de l’arrière 17-7.

Mack n’a pas apprécié d’avoir été projeté au sol par le demi défensif torontois Qwan’tez Stiggers. Une fois relevé, Mack a asséné un coup à la tête de son adversaire et il a été immédiatement sanctionné.

Maas dit avoir discuté plusieurs fois depuis l’incident avec Mack afin de bien lui faire comprendre qu’un tel égoïsme de sa part était inacceptable. Maas a également mis à l’amende son receveur de passes.

« On ne devrait jamais donner de coup de poing à un adversaire sur un terrain de cette ligue. Si vous le faites, vous devez savoir que vous serez expulsé », a martelé Maas.

« J’ai discuté avec lui quand la décision a été rendue, dans le vestiaire après la rencontre, sur le vol de retour et encore une fois par texto le lendemain. Je pense qu’il connaît mon opinion sur le sujet et qu’il a compris le message. »

« Je veux rapidement tourner la page sur cet incident, a pour sa part déclaré Mack, qui n’avait visiblement pas le goût de discuter longuement de cet écart de conduite. Je comprends que je ne peux mettre l’équipe dans le pétrin de cette façon. »

« J’estime toutefois jouer tout en respectant l’adversaire et c’était une façon pour moi de montrer que je n’acceptais pas qu’on en manque à mon endroit. Je dois cependant contrôler mes émotions. »

C’est la deuxième fois en autant de rencontres que les Alouettes se voient privés d’un de leurs joueurs clés en raison de leur indiscipline. Il y a deux semaines face aux Lions de la Colombie-Britannique, le secondeur Tyrice Beverette avait aussi été expulsé à la suite d’un geste d’indiscipline.

Maas a été très clair dans son message aux joueurs après ce deuxième incident.

« Quand vous posez des gestes de la sorte, vous faites mal à toute l’équipe, pas qu’à vous-même. Je pense que tout le monde a compris que nous n’accepterons pas ce genre de comportement. »