25 octobre 2023

Roughriders : Quelques bases sur lesquelles s’appuyer en 2024

Arthur Ward/LCF.ca

REGINA – Pour les Roughriders de la Saskatchewan, la saison 2023 a été longue, hasardeuse et souvent difficile. Bien qu’ils aient occupé le troisième rang de la division Ouest pendant une bonne partie de campagne, le dernier rang donnant accès aux éliminatoires de la 110e Coupe Grey appartient désormais aux Stampeders de Calgary, à la suite d’une horrible fin de saison des hommes en vert et blanc.

En général, on parlera d’une campagne décevante pour la Saskatchewan. Mais, il y a quelques points positifs autour desquels l’équipe pourra se rallier pour aller de l’avant en 2024.

Le premier, et le plus important aux yeux de certains, est que tout n’est pas perdu au poste le plus important au football. Alors que les Riders ont éprouvé toute sorte d’ennuis à la suite de leur affrontement classique de la fête du Travail OK Pneus, ils avaient besoin de constance, de précision, d’une grande efficacité et, surtout, d’un leadership chevronné pour reprendre les rênes et établir un nouveau cap.

LIENS CONNEXES
» Cox, Kelly et la ligne offensive des Stampeders à l’honneur à la suite de la semaine 20
» Riders : Le contrat de l’entraîneur-chef Craig Dickenson ne sera pas renouvelé
» Les Argos viennent de l’arrière pour signer leur 15e victoire de la saison
» Plus de nouvelles des Roughriders de la Saskatchewan

Ils ont déjà un joueur de cette trempe au sein de leur formation et sous contrat pour 2024 : le vétéran Trevor Harris. Malheureusement pour l’équipe et pour Harris, une blessure au genou subie en juillet fait qu’ils ont à peine pu voir ce dont l’unité offensive était capable avant son départ. Avec un Harris en bonne santé au camp d’entraînement, et avec un groupe motivé à ses côtés, la Saskatchewan devrait être en mesure de réaliser son potentiel pour 2023, bien qu’une année trop tard au goût de nombreux partisans.

D’un point de vue d’équipe, même si Harris n’a pas été présent pendant une grande partie de la saison, la Saskatchewan a mené la LCF pour le nombre de jeux en moyenne à partir de la ligne de mêlée par match avec 57,5, et le club a terminé troisième pour la moyenne de verges par la passe par match avec 280,4. Malheureusement, les Roughriders ont commis 49 revirements – le pire rendement de la LCF –, mais un œil averti sait reconnaître que, malgré l’adversité, quelques performances individuelles ont été inspirantes en 2023.

En relève à Harris, le quart-arrière Mason Fine a terminé la saison au troisième rang du circuit pour le pourcentage de passes complétées (69,1). Plusieurs de ces passes ont été décochées vers des joueurs autonomes mis sous contrat en vue de la saison 2023, dont la révélation de l’année en Saskatchewan, le receveur Shawn Bane Jr., qui, en amont de la dernière semaine du calendrier régulier dans la LCF, mène la Ligue pour les cibles (139) et pour les réceptions (93).

Quel que soit le quart-arrière qui jouait à ses côtés, Bane a accepté son rôle plus important – par rapport à son rôle de la saison dernière à Calgary –, et il a prouvé que l’on pouvait bâtir l’attaque autour de lui la saison prochaine. De plus, de nombreuses autres pièces précieuses devraient être de retour autour de lui l’an prochain en attaque.

Sur les unités spéciales, le produit des Gryphons de l’Université de Guelph et ancien 35e choix au total du repêchage de la LCF en 2020 A.J. Allen a pris du galon sur les unités de couverture. Avant les parties de la fin de semaine, Allen occupe le quatrième rang de la Ligue pour les plaqués sur les unités spéciales avec 19, derrière Nick Hallett (20) de Winnipeg, Darius Williams (21) de Calgary et Carthell Flowers-Lloyd (30) de Hamilton – qui lui connaît l’une des meilleures saisons de l’histoire de la LCF en ce qui a trait aux plaqués sur les unités spéciales.


 
Aux côtés de Allen, on retrouve le spécialiste des retours de botté Mario Alford, qui a une fois de plus prouvé qu’il était l’un des meilleurs du circuit à sa position lorsqu’il est en santé. Alford a terminé la campagne au deuxième rang pour les verges sur des retours de botté d’envoi et pour les verges combinées sur des retours de botté (2266), derrière Terry Williams de la Colombie-Britannique, tandis que le botteur de dégagement des Riders Adam Korsak mène la Ligue pour la moyenne de verges sur des dégagements (47,9).

Avec Samuel Emilus jouant un rôle significatif aux côtés de Fine, avec Bane et avec le développement sous-estimé de nombreux jeunes joueurs de ligne offensive nationaux, il y a une autre histoire qui doit retenir, de manière positive, l’attention des partisans des Riders à la suite d’une saison 2023 difficile.

Larry Dean est un surhomme.

Évoulant aux côtés de Darnell Sankey en 2022, il était époustouflant de voir Dean réussir plus de 100 plaqués défensifs pour seulement la deuxième fois de sa carrière, tout en ajoutant trois sacs, deux interceptions et deux échappés provoqués. Cette saison, sans l’influence indéniable sur les attaques adverses de Sankey, Dean a encore une fois franchi le cap des 100 plaqués défensifs, tout en ajoutant deux sacs et deux interceptions.

Les blessures au tendon d’Achille comme celle subie par Dean en juillet 2021 sont potentiellement une menace pour la carrière de tout athlète, en particulier ceux qui emploient tout leur corps pour réussir des plaqués aux dépens des joueurs adverses, comme le fait un secondeur étoile comme Dean.

Malgré tout, il a joué jeu après jeu en 2023 pour donner le ton à l’avenir de la Saskatchewan, à condition que l’équipe soit en mesure de conserver ses services en février prochain. Dean sera sans doute la priorité du côté des dirigeants de la Saskatchewan en termes de joueur à remettre sous contrat avant la fin de l’année. Une prolongation de contrat enverrait au passage un message clair à tous les autres membres de l’organisation : si vous produisez, vos efforts seront récompensés.

Plus les Roughriders seront en mesure d’ajouter des joueurs semblables à Larry Dean, plus ils auront de chances de changer la donne en 2024.

D’après une chronique de Marshall Ferguson publiée sur CFL.ca.