6 décembre 2023

Quatre histoires à suivre au cours de la saison morte

BCLions.com

TORONTO – Il semble étrange de dire que la saison 2023 de la Ligue canadienne de football (LCF) est chose du passé. La fin de semaine de la fête du Travail OK Pneus, les derniers mois menant aux éliminatoires et les éliminatoires elles-mêmes donnent l’impression de s’être déroulés à la vitesse grand V, et, presque du jour au lendemain, nous sommes confrontés à la neige et au refroidissement éolien, en pensant à juin 2024 de toutes les manières possibles.

En termes de football, il y a évidemment beaucoup d’étapes à franchir d’ici là. Cette période de l’année qui suit le match de la Coupe Grey et qui précède le temps des Fêtes est généralement celle où nous assistons à des changements chez les entraîneurs ou parmi la direction des clubs du circuit, et nous avons déjà eu un aperçu au cours de la dernière semaine – Corey Mace a été embauché comme entraîneur-chef des Roughriders de la Saskatchewan jeudi passé, tandis que les Tiger-Cats de Hamilton ont annoncé un important plan de restructuration mardi après-midi. De plus, les joueurs commenceront bientôt à signer des prolongations de contrat avec leurs équipes pour éviter de tester le marché des joueurs autonomes, tandis que d’autres commenceront à peser leurs options sur l’endroit où ils aimeraient jouer la saison prochaine et, dans certains cas, lors des campagnes suivantes.

Alors que s’amorce le mois de décembre, voici quelques histoires à suivre au cours des prochains mois.

LIENS CONNEXES
» Top 30 des possibles joueurs autonomes en 2024
» Dévoilement des possibles joueurs autonomes en 2024
» Toutes les nouvelles du LCF.ca

DES CHANGEMENTS CHEZ LES QUARTS-ARRIÈRE

Dru Brown aimerait avoir la chance d’être considéré pour un poste de quart-arrière partant en 2024. Une équipe lui donnera-t-elle cette chance via le marché des joueurs autonomes (Kevin Udahl/LCF.ca)

Nous avons abordé le sujet : nous ne nous attendons pas à beaucoup de changements chez les quarts-arrière partants de la LCF lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes en 2024. Cependant, quelques équipes ont des décisions à prendre à cette position. Les Riders en font partie, une blessure à une jambe ayant fait dérailler la campagne du vétéran Trevor Harris après cinq matchs seulement en 2023. Les remplaçants de Harris – Jake Dolegala et Mason Fine – sont de possibles joueurs autonomes. Les Riders ont récemment prolongé le contrat d’Antonio Pipkin, un quart-arrière qu’ils avaient acquis dans une transaction à la suite de la blessure subie par Harris. Shea Patterson est le seul autre quart-arrière que l’équipe a sous contrat pour la saison prochaine.

Le ROUGE et NOIR d’Ottawa aura également des décisions à prendre à la position de quart-arrière. Comme Harris, Jeremiah Masoli a vu sa saison tomber à l’eau en raison d’une blessure au tendon d’Achille lors de son premier départ en 2023. La blessure au ligament croisé antérieur de Tyrie Adams ne lui a permis de ne disputer que trois matchs, ce qui a permis à la recrue Dustin Crum d’assumer le poste de partant pour la majeure partie de la campagne. Le substitut Nick Arbuckle est un possible joueur autonome, et bien que Crum se soit montré prometteur et soit sous contrat pour 2024, le directeur général Shawn Burke aura quelques options au cours de la saison morte, alors qu’il cherche à mettre fin à la disette de quatre saisons sans participation aux éliminatoires de l’équipe.

Dane Evans pourrait être une option, Burke le connaissant en raison de leur séjour à Hamilton. Matthew Shiltz, un autre quart-arrière à avoir porté l’uniforme des Tiger-Cats, est lui aussi un possible joueur autonome.

Le quart-arrière des Blue Bombers de Winnipeg, Dru Brown, est prêt à tester le marché des joueurs autonomes, mais il n’a jamais été identifié comme numéro un à temps plein dans la LCF. Il a bien fait au cours de son passage avec les Bombers, et il a déclaré après la décevante défaite de son équipe lors du match de la Coupe Grey de cette année qu’il aimerait obtenir cette opportunité d’être partant en 2024.

Si Masoli est rétabli et prêt à jouer en 2024 – il a récemment déclaré à Postmedia que c’était son plan –, le ROUGE et NOIR pourrait donner une autre chance à celui qu’ils ont vu comme leur numéro un au cours des deux dernières années. Avoir un vétéran pour aider à guider Crum en début de carrière pourrait être utile et constituerait une bonne décision à long terme pour le ROUGE et NOIR.

Evans pourrait être une option dans ce scénario. Un autre nom de vétéran à garder à l’esprit, comme l’ont rapporté Arash Madani de Sportsnet et Dave Naylor et Farahn Lalji de TSN au cours de la semaine de la Coupe Grey : McLeod Bethel-Thompson pourrait effectuer un retour dans la LCF après un an à jouer dans l’USFL.

Enfin, à Hamilton, les Tiger-Cats semblaient faire face à une certaine incertitude au poste de quart-arrière après que les Alouettes de Montréal les aient éliminés des éliminatoires. Bo Levi Mitchell n’était pas satisfait de son temps de jeu lors de cette défaite, et Shiltz, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, est un possible joueur autonome. Mitchell est sous contrat pour les deux prochaines campagnes, mais la façon dont les choses se sont terminées à Hamilton a laissé un sentiment de suspense dans la situation des quarts-arrière de l’équipe la saison prochaine. Naylor et Lalji semblent convaincus que Mitchell et Shiltz seront de retour à Hamilton en 2024, mais ce sera une histoire à suivre jusqu’à ce que le tout soit réglé.

LES BOMBERS CONVAINCRONT-ILS TOUT LE MONDE DE REVENIR?

Dalton Schoen est l’un des 35 possibles joueurs autonomes du côté des Blue Bombers de Winnipeg (BlueBombers.com)

Leurs deux dernières saisons se sont terminées de manière déchirante, mais les Blue Bombers de Winnipeg ont été une puissance de la Ligue au cours des quatre dernières campagnes. Les contrats courts étant désormais la norme dans la LCF, garder intacte une équipe performante est un défi pour chaque club; cela devient doublement difficile quand une formation a connu un succès similaire à celui des Bombers et quand les joueurs – et leurs agents – recherchent de plus gros contrats.

Les Bombers ont réglé un dossier important la semaine dernière en prolongeant pour deux saisons les contrats du directeur général Kyle Walters et de ses adjoints. Désormais, Walters, le directeur général adjoint et directeur du dépistage américain Danny McManus et le directeur général adjoint principal et directeur du personnel des joueurs Ted Goveia peuvent revenir à leur routine familière, qui consiste à garder cette talentueuse formation ensemble.

La liste des possibles joueurs autonomes de cette année est longue et remplie de bons joueurs. Tous les joueurs partants de la ligne offensive des Bombers en 2023 pourraient tester le marché en 2024. Le demi offensif vedette Brady Oliveira est un possible joueur autonome et a des aspirations dans la NFL. Des piliers comme le joueur de ligne défensive Jackson Jeffcoat, le demi défensif Brandon Alexander, le receveur large Dalton Schoen et le demi défensif Winston Rose font partie d’une liste de 35 possibles joueurs autonomes du côté des Bombers. Walters et son équipe ont déjà assemblé cette formation, il y a donc de bonnes raisons de penser qu’ils pourront accorder des prolongations de contrat ou remettre sous contrat la majeure partie des joueurs.

S’ils n’y arrivent pas, les Bombers pourraient subir des changements importants au cours de la saison morte et se diriger vers la saison 2024 avec une formation bien différente.

LES LIONS PARVIENDRONT-ILS À PASSER À LA PROCHAINE ÉTAPE?

Mathieu Betts a connu la meilleure saison de sa carrière avec les Lions en 2023, mais il sera très convoité s’il choisit de tester le marché des joueurs autonomes en 2024 (Jimmy Jeong/LCF.ca)

Ils ont accédé à la finale de l’Ouest au cours des deux dernières saisons avec deux quarts partants différents et, chaque fois, le résultat a malheureusement été le même. L’année 2024 sera-t-elle celle au cours de laquelle les Lions de la Colombie-Britannique remporteront le titre de la division Ouest?

En 2022, c’est Nathan Rourke qui a mené les Lions au IG Field, tentant sans succès de faire tomber les Bombers de leur perchoir. En 2023, Vernon Adams Jr. a ramené une équipe améliorée au même endroit, alimentée par peut-être la meilleure performance de sa carrière la semaine précédente lors de la demi-finale de l’Ouest. Pourtant, les Bombers et leur foule déchaînée ont écarté une très bonne équipe lors d’une deuxième saison de suite.

Malgré toute l’attaque explosive qu’Adams et ses receveurs ont mise en place en 2023, les Lions ont manqué de punch par la course, leurs 1391 verges au sol se classant au dernier rang de la Ligue. Cette lacune leur a fait mal lors de la finale de l’Ouest, alors que les Lions ont réussi 31 verges au sol contre 121 pour les Bombers. Les codirecteurs généraux des Lions, Neil McEvoy et Rick Campbell, chercheront-ils à améliorer leur attaque au sol via le marché des joueurs autonomes cette année? Ont-ils un joueur sur leur liste de négociation qu’ils tenteront de faire venir au Canada?

Les Lions ont leur part d’obstacles en ce qui a trait aux possibles joueurs autonomes en 2024; ils devront principalement remettre sous contrat Mathieu Betts, qui a mené la LCF avec 18 sacs en 2023. S’ils parviennent à réaliser de bons coups lors de la saison morte, qu’il s’agisse de remettre sous contrat les morceaux clés de leur formation ou d’utiliser le marché des joueurs autonomes pour redessiner leur formation, ils pourraient enfin être en mesure de franchir la prochaine étape la saison prochaine.

LES ALOUETTES POURRONT-ILS REFAIRE LE COUP DEUX ANS DE SUITE?


 
Du neuvième rang de l’édition prématurée de l’état des forces de LCF.ca à leur conquête de la Coupe Grey, les Alouettes ont connu l’un des parcours les plus remarquables qu’une équipe puisse entreprendre en route vers le huitième championnat de leur histoire.

Même si l’odeur du champagne et du cigare persiste autour d’eux, la prochaine question naturelle à poser à une équipe qui a tout gagné est de savoir si elle peut recommencer. Le directeur général des Alouettes, Danny Maciocia, a déclaré pendant la semaine de la Coupe Grey qu’il attendait avec impatience cette saison morte, après le tumultueux hiver qu’il a traversé l’année dernière. Avec un propriétaire en place et avec la culture établie par l’entraîneur-chef Jason Maas, les joueurs autonomes devraient avoir envie de faire partie des Alouettes en 2024, contrairement à l’an passé.

Le parcours des Alouettes vers la conquête de la coupe Grey a montré à quel point la saison peut être imprévisible. Il est impossible de prédire si les Alouettes pourront gagner à nouveau la Coupe Grey l’an prochain, mais nous savons qu’ils approcheront le marché des joueurs autonomes sur un pied d’égalité avec les huit autres équipes de la LCF. Cela devrait, en théorie, placer le club dans une meilleure situation pour 2024. L’inconvénient? Cette fois-ci, ils ne pourront pas se motiver en voyant leur rang dans l’édition prématurée de l’état des forces dans quelques mois.

D’après une chronique de Chris O’Leary publiée sur CFL.ca.