Menu
10 juin 2024

Bourbonnais : Trois éléments à retenir au terme de la semaine 1

LCF.ca

MONTRÉAL – Comme bien des Québécois, j’ai grandi en suivant les Alouettes et la Ligue canadienne de football (LCF). Je suis donc très heureux de pouvoir jaser football toute la saison sur LCF.ca!

Chaque lundi, je vous offrirai mon analyse des matchs de la semaine précédente, j’aborderai les sujets chauds de l’actualité et j’irai de mes prédictions pour les matchs à venir.

LIENS CONNEXES
» Les Alouettes défont les Blue Bombers 27-12
» Les Riders viennent de l’arrière pour battre les Elks 29-21
» Les Argos tiennent bon et défont les Lions 35-27
» Plus de nouvelles de la Ligue canadienne de football

Départ canon des champions en titre

Les Alouettes ont non seulement gagné leur premier match, ils ont dominé les Blue Bombers, à Winnipeg.

Après avoir remporté huit matchs consécutifs, dont la Coupe Grey, et avoir réussi à convaincre la majorité des joueurs clés de rester à Montréal, on savait que les Alouettes allaient être une puissance cette année. Par contre, je ne suis pas certain que beaucoup de gens s’attendaient à les voir aller à Winnipeg et gagner le match de façon aussi convaincante, par une quinzaine de points.

On sait que les Bombers sont une puissance établie dans la Ligue, après quatre présences de suite à la Coupe Grey. Ce que j’ai trouvé en regardant le match, c’est qu’on a vu exactement les Alouettes qu’on voyait au mois de novembre passé, c’est-à-dire, une défense absolument dominante, qui réussit à réaliser des jeux importants, en compagnie des unités spéciales, qui parvient à causer des revirements.

La défense des Alouettes a été dominante, jeudi dernier, contre les Blue Bombers (Jason Halstead/LCF.ca)

Du côté de l’attaque, l’unité des Alouettes n’est pas la plus dynamique, mais elle est très opportuniste. Le meilleur exemple de ça est le premier touché du match, qu’ils ont marqué tout de suite après un revirement à la porte des buts.

Du côté des Bombers, c’est certain qu’ils sont déçus de la défaite. Cependant, je n’appuierais pas sur le bouton panique trop rapidement. D’ailleurs, je ne vais jamais appuyer sur le bouton panique lors de la première semaine d’activités dans la LCF!

L’entraineur-chef Mike O’shea a décidé de reposer les joueurs importants durant le calendrier préparatoire. Je trouve que ç’a beaucoup paru en début de match : des passes qui manquaient de synchronisme, des receveurs qui n’étaient pas tout à fait bien ajustés à la trajectoire du ballon, etc. L’attaque n’a jamais réussi à trouver son rythme, et le seul touché du match a été marqué en fin de rencontre, dans une cause perdue.

La bonne nouvelle pour Winnipeg, selon moi, c’est que dans les six prochaines semaines, ils affrontent à deux reprises Ottawa et Calgary, qui sont des équipes inférieures aux Bombers. L’autre bonne nouvelle est que la Colombie-Britannique a elle aussi échappé son premier match. Les Bombers ne prennent donc pas de retard au classement. Après un début de saison bien différent de ce à quoi les Bombers nous ont habitués. Ils devront profiter d’un calendrier favorable pour renverser la vapeur.

Des retours au jeu rassurants

Je parle ici de la rencontre opposant les Elks d’Edmonton aux Roughriders de la Saskatchewan. J’étais vraiment intrigué de voir comment McLeod Bethel-Thompson et Trevor Harris allaient réagir en ce début de saison.

Pour Harris, à 38 ans, on ne sait jamais comment un joueur va revenir au jeu après une grosse blessure. Je pense qu’il a connu une belle performance, avec plus 300 verges de gains aériens et trois passes de touché.

Je suis même prêt à lui donner une chance pour les deux interceptions. Honnêtement, il n’a pas beaucoup été aidé par son jeu au sol, dans ce match-là. Il avait donc beaucoup de poids sur les épaules, et il a même réussi une poussée de 21 points au quatrième quart, pour permettre aux Riders de remporter le match.

Harris doit maintenant demeurer en santé, mais il semble avoir retrouvé la forme en ce début de saison.

De l’autre côté, on avait McLeod Bethel-Thompson, qui revenait dans la LCF après avoir passé l’année dernière aux États-Unis. C’est du football différent chez nos voisins du sud, et ç’aurait pu avoir un effet néfaste au niveau de son jeu dans la LCF.

Bon, il n’a pas réussi à obtenir la victoire, mais il a tout de même livré une solide performance. Ce match-là est venu relever le niveau de jeu dans l’Ouest.

L’an dernier, Winnipeg et la Colombie-Britannique se démarquaient du peloton. Les trois autres équipes avaient plus de difficulté, particulièrement Edmonton et la Saskatchewan, qui n’arrivaient pas à trouver de la stabilité au poste de quart-arrière. D’après ce qu’on a vu samedi, le niveau de compétition devrait être plus relevé cette année dans l’Ouest.

Trevor Harris a très bien paru lors du premier match de la saison, après avoir raté une bonne partie de la saison dernière en raison d’une blessure (LCF.ca)

La première surprise de la saison

Déjà la première surprise de la saison, alors que les Argonauts sont parvenus à vaincre les puissants Lions, dans un match haut en rebondissements, durant lequel l’avance a changé de mains à plusieurs reprises.

Quand la marque était de 20-6 pour la Colombie-Britannique, au deuxième quart, tout ce que je me disais, c’est que ce match-là allait exactement comme prévu. La Colombie-Britannique allait l’emporter, comme la plupart des analystes le prédisaient. Puis, finalement, Toronto est revenu de l’arrière, aidé par une bonne performance de Cameron Dukes.

On a tellement parlé des départs et de la suspension de Chad Kelley durant la saison morte, à Toronto, qu’on a un peu oublié de penser à Dukes. Il a très bien fait dans ce match-là, mais c’est la défense qui a volé la vedette à Toronto. Ils ont réussi six sacs sur le pauvre Vernon Adams Jr et ont vraiment fait la différence dans ce match chaudement disputé.

Du côté de la Colombie-Britannique, ce n’est jamais facile de perdre un joueur clé comme Mathieu Betts, qui a signé un contrat dans la NFL. La défense a eu beaucoup de difficulté, dimanche, contre une équipe de Toronto qu’on ne qualifiait pas de puissance avant le début de la saison.

Les Argos ont réussi à passer un message important lors de la première semaine. Je ne crois pas qu’ils soient au niveau des Alouettes, mais je suis prêt à dire qu’ils ont une certaine avance sur Hamilton et Ottawa, qu’on a d’ailleurs pas encore vu jouer cette saison, le ROUGE et NOIR ayant profité d’une semaine de congé avant d’amorcer sa saison ce jeudi à 19 h 30 HE (RDS 2).

Propos recueillis par Félix Galli.