Dernière Heure

EN DIRECT : Notre couverture du camp d'évaluation 2019 de la LCF, présenté par New Era, débute à 10 h aujourd'hui, avec les confrontations à un contre un des joueurs de ligne... PLUS DE DÉTAILS

23 novembre 2017

105e Coupe Grey : Trois statistiques importantes

Johany Jutras/Argonauts.ca

OTTAWA – Les Stampeders de Calgary seront les favoris, dimanche, lorsqu’ils affronteront les Argonauts de Toronto lors de la 105e Coupe Grey, présentée par Shaw. Sur papier, cependant, il n’y que peu de différences entre les champions de la division Ouest et ceux de la division Est.

Deuxième meilleure unité offensive de la Ligue, l’attaque des Argos a maintenu une moyenne de 32,7 verges par match de plus que celle des Stamps, qui a terminé au cinquième rang du circuit à ce chapitre cette saison. Calgary, de son côté, a pu compter sur une meilleure unité défensive, n’accordant que 314,7 verges en moyenne par rencontre – un sommet dans la LCF –; Toronto a pour sa part terminé au deuxième rang avec une moyenne de 329,1 verges par match.

Les Stamps ont balayé leur série de deux parties contre les Argos en 2017, dominant Toronto 61-31 au chapitre des points marqués. Mais plusieurs choses ont changé depuis la semaine 10, soit depuis leur dernier affrontement, qu’il s’agisse de la maigre production de l’unité offensive de Calgary, ou du second souffle de l’attaque au sol des Torontois.

Même si les Stamps ont semblé retrouver la forme lors de la finale de l’Ouest, ils ont éprouvé des ennuis en fin de campagne, une fois la première place de leur division assurée, terminant le calendrier régulier avec trois revers de suite. À l’opposé, les Argos ont terminé la saison régulière avec six gains en huit matchs depuis la fête du Travail.

Si une statistique différencie ces deux équipes, ce sont probablement les revirements. Calgary a mené tous les clubs du circuit avec un différentiel de plus-20 en 2017, alors que Toronto affichait un différentiel négatif (moins-3). Ces ennuis ont encore une fois embêté les Argos en finale de l’Est, un match au cours duquel ils ont commis trois revirements – ils ont tout de même remporté la bataille des revirements 4-3.

Voici maintenant trois tendances importantes concernant la 105e Coupe Grey, présentée par Shaw.

1. REMPORTER LA BATAILLE DES SACS

Le gros titre

Une proposition 50-50

La statistique

50 – Le plus de sacs par une équipe cette saison, un exploit que se partagent les Argos et les Stamps

La tendance

La Coupe Grey opposera les deux meilleures équipes de la Ligue en ce qui a trait aux sacs, alors que les deux clubs ont chacun réussi 50 sacs – un sommet dans la LCF. Les Stamps ont appliqué 125 pressions sur les quarts adverses, ce qui constitue aussi un sommet.

Cette tendance pourrait faire la différence dimanche, puisque les Argos semblent avoir trouvé un moyen de percer la défense de Calgary; les Torontois ont été responsables de huit des 30 sacs accordés (le deuxième plus bas total de la Ligue) par les Stamps cette saison. N’oublions pas que Ricky Ray, après avoir essuyé un solide plaqué, a été contraint de quitter la première partie entre les deux équipes cette année.

Du côté de Calgary, le front défensif est plus en santé que jamais, notamment en ce qui a trait aux joueurs de ligne défensive. Ja’Gared Davis a effectué un retour au jeu en finale de l’Ouest, alors que Cordarro Law pourrait disputer son premier match de 2017 lors de la Coupe Grey. Même si James Vaughters a fait du bon boulot en fin de saison, Micah Johnson est l’un des meilleurs, voire le meilleur, joueurs de la Ligue pour appliquer de la pression au centre de la ligne.

La ligne défensive des Argonauts est elle aussi en parfaite santé; elle amorcera le match de dimanche avec ses quatre joueurs réguliers, dont trois ont été élus au sein de l’équipe d’étoiles de la division Est. On ne compte pas beaucoup de fois où Shawn Lemon et Victoir Butler ont été tous les deux en santé en même temps, mais quand ils sont tous les deux sur le terrain, Toronto réussit exactement un sac de plus part match (3,4 comparativement à 2,4) et montre une fiche de 5-2, comparativement à un dossier de 5-7 quand l’un ou l’autre n’est pas sur le terrain.

La ligne offensive des Stamps devrait toutefois avoir tous les outils nécessaires pour contrer la défense de ses rivaux, contrairement à celle des Argos, qui a alloué 40 sacs à ses adversaires en 2017 (le quatrième plus haut total dans la LCF).


2. GAGNER DES VERGES AU SOL

Le gros titre

Les Argos peuvent-ils être encore plus Wild?

La statistique

120,1 – La moyenne de verges au sol des Argos au cours des huit derniers matchs.

La tendance

Les Argos ont terminé la saison en milieu de peloton pour les verges au sol, maintenant une moyenne de 90,2 verges par la course. Mais quand on regarde leurs statistiques d’un peu plus près, on se rend compte que leur saison s’est déroulée en deux temps.

Alors que l’attaque au sol des Argos occupait le dernier rang de la LCF avant la fête du Travail, avec une moyenne de 65,4 verges par match, l’émergence de James Wilder Jr. contre les Eskimos a signalé le début d’un renouveau au sein de l’unité offensive de Toronto. Depuis, les Argos ont maintenu une moyenne de 120,1 verges par match au sol, en route vers une fiche de 6-2.

De l’autre côté de la ligne de mêlée, la défense des Stamps contre la course a été l’une des meilleures du circuit pendant la majorité de la saison 2017, mais elle a éprouvé des difficultés à l’aube des éliminatoires. Après n’avoir alloué qu’en moyenne près de 60 verges par rencontre pendant presque toute l’année, Calgary a accordé une moyenne de 141,3 verges par match lors des trois dernières parties de leur calendrier régulier. De quoi soulever quelques questions…

Ces questions, cependant, ont semblé trouver des réponses lors de la victoire des Stamps face aux Eskimos lors de la finale de l’Ouest, Calgary n’accordant qu’un maigre 68 verges au sol aux Esks.

Calgary sera de nouveau mis à l’épreuve, dimanche contre James Wilder, alors que Toronto cherchera à se rabattre sur le demi offensif le plus électrisant de la LCF en ce moment pour mettre la main sur la coupe Grey dimanche.


3. D’IMPARDONNABLES TERTIAIRES S’AFFRONTENT 

Le gros titre

Un gros match de White?

La statistique

259,0 – Verges par la passe accordées par les Argos au cours des sept derniers matchs.

La tendance

Bo Levi Mitchell et Ricky Ray sont deux des meilleurs quarts de la LCF, mais les deux vétérans pourraient être limités lors du duel de dimanche.

Les Stamps et les Argos se sont classés au premier et au troisième rang de la LCF, respectivement, pour le jeu contre la passe cette année; les Torontois ont récemment trouvé leur vitesse croisière, alors que la tertiaire de Calgary a joué de l’excellent football tout au long de la saison.

Ray sera mis à l’épreuve contre les meilleurs demis défensifs de la LCF; une unité qui n’a accordé qu’en moyenne 254,6 verges par la passe par match, et qui a limité les quarts adverses à un QUAR de 55,3. De l’autre côté, l’attaque de Calgary, qui a eu de la difficulté en deuxième moitié de saison (ne gagnant que 17,1 premiers essais en moyenne par match en deuxième moitié de campagne, comparativement à 22,4 en première moitié), cherchera à poursuivre le travail qu’elle a amorcé lors de la finale de l’Ouest.

Dans leur victoire contre les Eskimos, les Stamps ont généré 20 premiers essais et 400 verges en attaque. Mais les Argos auront peut-être leur mot à dire. Alors que la tertiaire des champions de l’Ouest a été de loin meilleure que celles de ses rivaux cette année, celle des Torontois a fait d’importants progrès depuis la fête du Travail – surtout depuis l’addition du demi de coin Mitchell White.

Avec lui, les Argos ont soustrait 11 verges à leur moyenne de verges accordées par la passe par match – passant de 269,8 au cours de leurs 12 premiers matchs à 259,0 verges lors des sept derniers matchs, dont la finale de l’Est de la semaine passée.

Montrant une fiche de 5-7 avant l’ajout de White, mais un dossier de 5-2 après son ajout, il est évident que le demi de coin a eu un impact positif au sein de la défense des Torontois.