9 avril 2019

Repêchage simulé 1.0 : Les Argos voient gros au premier rang

Oklahoma State Athletics

TORONTO – C’est à nouveau ce moment de l’année. La saison des camps d’évaluation est bien entamée, et le repêchage approche, alors que les journées commencent à se réchauffer. Il est ainsi temps de dresser notre premier repêchage simulé de 2019, un aperçu spéculatif de qui pourrait être sélectionné où lors du repêchage de la LCF du 2 mai prochain.

Un repêchage simulé, c’est avant tout une conversation à propos du style, de la compatibilité et des besoins. C’est beaucoup plus un art qu’une science : les équipes en savent beaucoup plus que nous à propos de la personnalité et de l’historique de chacun des joueurs. Ainsi, dresser un repêchage simulé est plutôt aléatoire, mais il s’agit d’un point de départ que l’on pourra raffiner au cours des prochains mois, alors que nous en apprendrons un peu plus sur chacun des espoirs.

Donc, à l’approche du camp d’évaluation national de la LCF, présenté par New Era les 22, 23 et 24 mars prochains, voici la première version de notre repêchage simulé pour 2019.

PREMIER TOUR

1. TORONTO
SHANE RICHARDS
LO | OKLAHOMA STATE

L’entraîneur-chef Corey Chamblin et le directeur général Jim Popp cherchent à bâtir une ligne à l’attaque intimidante à Toronto. Attendez-vous d’ailleurs à voir le demi offensif James Wilder Jr. établir de nouveaux sommets en ce qui a trait au nombre de courses en 2019. Pourquoi ne pas ajouter un peu de profondeur nationale à la ligne offensive des Argos, elle qui possède déjà une bonne profondeur internationale à la position de bloqueur?

2. HAMILTON
JUSTIN McINNIS
RÉ | ARKANSAS STATE

Les Ticats parleront au deuxième rang du repêchage 2019, et ils ne peuvent pas se tromper en choisissant un receveur aussi rapide et physiquement imposant que Justin McInnis; il pourrait même faire oublier un certain Mark Chapman…

3. EDMONTON
MATHIEU BETTS
LD | LAVAL

Il est peut-être tôt pour parler de Mathieu Betts, mais Edmonton jouerait bien ses cartes en permettant au nouveau coordonnateur défensif Phillip Lolley de mettre la main sur le joueur le plus expositif du repêchage. Ne resterait plus qu’à espérer que son gabarit légèrement trop petit l’empêche de se tailler une place dans la NFL.

4. WINNIPEG (VIA C.-B.)
ALEX FONTANA
LO | KANSAS

Le départ vers la Colombie-Britannique de Sukh Chungh lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes et la retraite de Matthias Goossen signifient que les Bombers sont à la recherche de sang nouveau au sein de leur ligne offensive. Ce pourrait donc être une excellente idée de repêcher ce centre de l’Université du Kansas.

5. WINNIPEG
BRAYDEN LENIUS DICKEY
RÉ | NEW MEXICO

Si vous êtes incapable de mettre la main sur Derel Walker sur le marché des joueurs autonomes, vous devez trouver un grand et athlétique receveur ailleurs. Jumelez Brayden Lenius-Dickey à Rashaun Simonise à Winnipeg et vous obtenez un duo brut, mais très talentueux, pour complémenter le travail de Drew Wolitarsky au poste de receveur éloigné.

6. SASKATCHEWAN
ROBBIE SMITH
LD | WILFRID LAURIER

Les recruteurs ne laisseront pas un autre ailier défensif de l’Université Wilfrid Laurier être choisi tardivement, comme ce fut le cas pour Kwaku Boateng. Smith mérite d’être sélectionné parmi les 10 premiers. Où, exactement, ça reste à voir, mais la Saskatchewan pourrait être une bonne destination, et il pourrait apprendre d’un vétéran comme Charleston Hughes.

7. OTTAWA
KYLE SAXELID
LO | UNLV

Le ROUGE et NOIR s’est engagé à renforcer la profondeur nationale de sa ligne offensive avec Mark Korte et Evan Johnson, qui sont devenus des pierres angulaires de son avenir. Sans les passes rapides du quart-arrière Trevor Harris, Ottawa devra trouver un moyen de protéger Jennings et/ou Davis et de couvrir davantage avec le ballon. C’est à ce moment que Saxelid entre en jeu.

8. CALGARY
ZACH WILKINSON
LO | NORTHERN COLORADO

Bo Levi Mitchell sera de retour comme quart-arrière. Il est maintenant temps d’investir afin de le protéger et d’éviter que l’un des meilleurs joueurs de la LCF puisse se blesser ici et là.

DEUXIÈME TOUR

1 (9). TORONTO
JONATHAN KONGBO
LD | TENNESSEE

Profitant de l’ajout de Tobi Antigha et de Shawn Lemon au sein de leur ligne défensive, les Argos pourront repêcher Kongbo et attendre que sa blessure au genou, qui a mis fin à sa saison 2018, guérisse complètement.

2 (10). HAMILTON (VIA MTL)
MALEEK IRONS
DO | OHIO

Le demi offensif Mercer Timmis s’est entendu avec les Argos lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes; ce sont donc Alex Green, Cameron Marshall et Sean Thomas-Erlington qui devraient obtenir le plus de temps de jeu à Hamilton. Les Ticats conviendraient parfaitement à Irons, qui a joué avec un joueur natif d’Oakville, en Ontario, avec l’Université de l’Ohio, le quart-arrière Nathan Rourke.

3 (11). HAMILTON
NATE ANDERSON
LD | MISSOURI

Hamilton s’est engagé à ajouter de la profondeur nationale à leur ligne défensive, et le nouveau coordonnateur défensif du club, Mark Washington, pourrait se doter d’un peu plus de flexibilité en comptant sur Anderson, Justin Vaughn, Justin Capicciotti, Connor McGough et Ted Laurent.

4 (12). EDMONTON
MALCOLM LEE
DD | UBC

Les Eskimos doivent s’améliorer à la position de demi de coin, surtout en ce qui a trait aux joueurs nationaux. Leurs adversaires ont exploité cette faiblesse à plusieurs reprises l’an dernier, et la taille de Lee pourrait leur donner un bon coup de main.

5 (13). MONTRÉAL (VIA C.-B.)
HERGY MAYALA
RÉ | UCONN

Un receveur rapide et possédant de bonnes mains pour permettre au quart-arrière Antonio Pipkin de trouver un peu de constance en 2019.

6 (14). WINNIPEG
BRADY OLIVEIRA
DO | NORTH DAKOTA

Un choix logique ici : natif de Winnipeg, Oliveira un excellent joueur de football. On semble dire que les Bombers repêcheront un demi offensif chaque année, mais ce choix a trop de sens pour que ça ne se produise pas.

7 (15). SASKATCHEWAN
MATT BOATENG
DD | FRESNO STATE

Pensez à Eli Bouka, mais un peu plus petit. Boateng veut évoluer comme demi de coin. Ça n’arrivera probablement pas en Saskatchewan, mais s’il réussit de gros jeux, les Riders le laisseront jouer à la position qu’il veut, ça ne fait aucun doute.

8 (16). MONTRÉAL (VIA OTT)
ALEXANDRE SAVARD
RÉ | LAVAL

Les Montréalais frapperaient un coup de circuit d’un point de vue marketing s’ils pouvaient obtenir Savard et le faire jouer auprès du quart-arrière Hugo Richard et d’autres anciens du RSEQ.

9 (17). CALGARY
FRASER SOPIK
SEC | WESTERN

Il est probablement trop tôt pour repêcher Sopik, mais ce dernier réussit tout le temps de gros jeux, et Calgary semble toujours être capable de mettre la main sur des joueurs capables de réussir de bonnes choses, peu importe leur taille et leur vitesse, et ce, qu’ils semblent cadrer ou non avec l’équipe.

D’après un article de Marshall Ferguson publié sur le CFL.ca.