29 août 2019

Fête du Travail : Top-10 des joueurs à surveiller

Geoff Robins/CFL.ca

TORONTO – Avec trois des plus grandes rivalités historiques de la Ligue canadienne de football (LCF) sur le champ de bataille, lors de la fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur, plusieurs des plus grandes vedettes de la Ligue seront en action.

De jeunes quarts voulant se prouver, en passant par les joueurs les plus électrisants de la LCF, d’autres pages d’Histoire s’écriront, dimanche et lundi prochain.

Voici donc le Top-10 des joueurs à surveiller, cette fin de semaine :

10. Dylan Wynn, LD, HAM

Le plaqueur défensif des Ticats fait partie d’une longue liste d’athlètes qui ont évolué des deux côtés de la rivalité Toronto-Hamilton, de Mike O’Shea et Orlondo Steinauer, en passant par Chad Owens et Joe Montford. Wynn a aidé les Argos à remporter la Coupe Grey 2017, mais il est en train de connaître la saison de sa carrière avec les Tiger-Cats, lui qui est à égalité au deuxième rang de la LCF au chapitre des sacs du quart, avec huit.

9. Johnny Augustine, DO, WPG

Nic Demski et John Santiago aideront les Bombers dans le champ arrière, en l’absence d’Andrew Harris, suspendu pour deux matchs, mais la porte s’ouvre pour Johnny Augustine, lui qui devra saisir sa chance et faire tourner les têtes. Bien qu’il ait été l’un des meilleurs au camp d’évaluation de la LCF en 2017, Augustine n’a pas été repêché. Mais à Winnipeg, il est en train de faire sa marque.

 

8. Reggie Begelton, RÉ, CGY

Lui qui est dans sa troisième saison dans la LCF, Reggie Begelton est en train de s’établir comme l’une des vedettes de la Ligue, en 2019. Le joueur de 25 ans est en voie de récolter 1400 verges de gains sur des réceptions et il a connu le match de sa carrière lors de la semaine 10 contre les Alouettes, où il a marqué quatre touchés. En l’absence de Bo Levi Mitchell, Begelton est devenu l’arme de prédilection de l’attaque des Stamps.

7. McLeod Bethel-Thompson, QA, TOR

Après que plusieurs l’aient mis de côté, McLeod Bethel-Thompson est en train de changer la donne, en tant que quart-arrière partant des Argonauts de Toronto. Au cours de ses trois derniers matchs, il a complété 75,4 % de ses passes, cumulant une moyenne de 335,7 verges de gains aériens par rencontre, en plus de lancer sept passes de touchés, et ce, sans se faire intercepter. Une victoire des Argos cette fin de semaine, serait plus que la bienvenue.

6. DaVaris Daniels, RÉ, EDM

Son coéquipier Ricky Collins Jr. est le meneur de la LCF au chapitre des gains sur des réceptions, mais DaVaris Daniels sera à surveiller, lors de la fin de semaine de la fête du Travail, lui qui affrontera son ancienne équipe. Au cours de ses deux derniers matchs, Daniels a réalisé 15 attrapés pour 362 verges de gains, maintenant une impressionnante moyenne de 24,1 verges par réception. Il est maintenant la cible numéro un de Trevor Harris. Daniels sera-t-il en mesure de se démarquer de Tre Roberson?

5. Cody Fajardo, QA, SSK

L’une des plus belles surprises de la Ligue, cette saison, est sans contredit Cody Fajardo, lui qui a répondu à l’appel, derrière le centre de l’attaque des Riders. Avec une moyenne de 9 verges de gains par passe et un ratio de quart-arrière de 104,9, le joueur de 27 ans a prouvé qu’il est tout aussi efficace à travers les airs qu’au sol. Mais, lors de cette fin de semaine de la fête du Travail, contre l’une des meilleures défenses de la Ligue, Fajardo sera confronté à son plus grand défi de la saison.

4. Brandon Banks, RÉ, HAM

Bien qu’il soit plus tranquille, ces derniers temps – seulement cinq attrapés à ses deux derniers matchs —, Brandon Banks est considéré par plusieurs comme l’un des joueurs les plus électrisants de la LCF. «Speedy B» a maintenu une moyenne de sept réceptions par match, au cours des deux premiers mois de la campagne 2019 et il devrait avoir un impact significatif lors du duel ontarien. Et si ce n’est pas en attaque, il pourra faire des flammèches en tant que spécialiste des retours de botté.

 

3. Chris Streveler, QA, WPG

La blessure de Matt Nichols sème le doute chez les Blue Bombers de Winnipeg, la formation en tête de la division Ouest. Chris Sreveler est en voie de devenir tout un joueur dans la LCF, mais des questions se posent vis-à-vis de sa capacité à passer le ballon, après n’avoir complété que sept passes, lors de la victoire des siens face aux Eskimos, la semaine dernière. Pour le meilleur et pour le pire, le joueur excentrique de deuxième année en intriguera plus d’un, ce dimanche, contre les Roughriders de la Saskatchewan.

2. Trevor Harris, QA, EDM

Lui qui mène la LCF au chapitre des verges de gains par la passe, avec un écart de plus de 1000 verges, Trevor Harris est, pour le moment, le meilleur quart-arrière de la Ligue, en 2019. Mais, au cours de sa carrière de huit saisons, il n’a pas encore été en mesure de battre les Stampeders de Calgary. Le quart des Esks revendique une fiche de 0-7-2 face aux Stamps, mais il tentera de renverser la tendance, lors de la fin de semaine de la fête du Travail.

1. Willie Jefferson, LD, WPG

Dans une Ligue connue pour son attaque, aucun joueur défensif n’a autant de succès que Willie Jefferson. L’une des plus grosses prises du dernier marché des joueurs autonomes répond aux attentes, à Winnipeg. En effet, il a enregistré huit sacs du quart, une interception et provoqué cinq échappés, lors de ses 10 premiers matchs dans l’uniforme des Bombers. Winnipeg étant moins menaçante en attaque, la présence de Jefferson sera d’autant plus importante, face aux Riders.