Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

9 septembre 2019

La profondeur des Bombers brille dans un gain aux dépens des Riders

Trevor Hagan/LCF.ca

WINNIPEG – En amont de la semaine 13, alors que l’équipe s’apprêtait à se mesurer pour une deuxième fois en deux semaines aux Roughriders de la Saskatchewan, on se demandait à quoi ressemblerait la performance des Blue Bombers de Winnipeg, eux qui seraient privés de certains de leurs meilleurs joueurs en attaque.

En effet, l’équipe était privée du quart-arrière Matt Nichols, blessé au haut du corps, et du demi offensif Andrew Harris, suspendu pour deux matchs. Chris Streveler et Johnny Augustine les remplaçaient, respectivement; ils avaient presque mené les leurs vers une victoire, la semaine dernière, lors de la fin de semaine de la fête du Travail L’Équipeur.

De plus, à l’aube du match de samedi contre les Riders, les demis insérés Lucky Whitehead et Nic Demski ont été retirés de la formation en raison de blessures. Par conséquent, Daniel Petermann et Rasheed Bailey ont eu de plus grands souliers à chausser en attaque.

Tous ces remplaçants ont élevé leur jeu d’un cran et ont aidé les Bombers à signer une victoire de 35-10, en fin de semaine, afin de remporter leur neuvième Banjo Bowl.


 
Le premier jeu du match aurait difficilement pu être pire pour les Bombers, alors que Streveler a été victime d’un sac lors de sa première présence sur le terrain; Winnipeg se retrouvait alors à moins de cinq verges de sa zone des buts. Le passeur des Bombers a immédiatement rebondi, cependant, en effectuant une course de 21 verges donnant un premier essai à son équipe.

Winnipeg a poursuivi sa progression sur le terrain grâce à trois pénalités dont a écopé la défense des Riders. Une punition d’obstruction sur le receveur dans la zone des buts a mis la table au premier majeur au sol de Streveler samedi après-midi, lui qui a porté le ballon sur une verge.

« Ça fait toujours du bien d’amorcer le match avec une série de jeux menant à un touché », a dit Streveler. « Ç’a été assez unique d’encaisser un sac sur le premier jeu et d’avoir à diriger l’attaque à partir de la ligne de deux verges. Mais nous avons exécuté nos jeux, et nous avons pris le tout un jeu à la fois. Ç’a vraiment été une longue série, et, heureusement, nous avons été en mesure de la terminer avec un touché. »

« Nous voulions marquer des points en atteignant ce point sur le terrain, et nous avons fait du bon travail pour y parvenir. »

Streveler a connu sa performance la plus impressionnante de la saison au poste de quart, en complétant 71 % de ses passes pour 186 verges et deux touchés, sans oublier ses 70 verges et ses deux majeurs au sol.

Sa plus longue course fut de 21 verges, après qu’il se soit échappé de sa pochette. On aurait dit qu’il allait être plaqué par Micah Johnson avant de franchir la ligne de mêlée, mais Streveler a réussi à éviter le plaqué, à renverser un autre joueur défensif, et à finalement s’arrêter à l’intérieur de la zone rouge. Après une autre course de sept verges, il a trouvé Petermann dans le fond de la zone des buts pour le deuxième touché de la partie.

« Ç’a créé tout un émoi sur notre banc; c’était vraiment tout un jeu », a commenté l’entraîneur-chef des Bombers, Mike O’Shea, à propos de la course de Streveler. « Il y a plusieurs choses qu’il a bien faites, dont cette course où il a refusé de tomber. Je crois que ses coéquipiers ont vraiment aimé le tout. »

Streveler et Augustine ont fait la paire pour un autre touché en deuxième demie. Le demi offensif s’est faufilé derrière la défense adverse, eu centre du terrain, et le quart-arrière a lancé une passe flottante au-dessus de deux joueurs de la tertiaire des Riders. À partir de ce point, Augustine a pris ses jambes à son cou, et il a filé sur 58 verges pour le majeur, renversant le potelet de la zone des buts au passage.

Il s’agissait d’un premier touché en 2019 pour Augustine, et du deuxième majeur de sa carrière dans la LCF.

« Je demeure très humble. C’est un jeu dont nous avions parlé, en regardant les affrontements sur le terrain et les vidéos, alors je suis choyé », a dit Augustine. « Ce n’est pas seulement moi; il s’agit d’un effort d’équipe. Ç’a été une bonne victoire pour le caractère. »

Augustine a terminé la journée avec 75 verges au sol et avec 63 verges en deux attrapés. Petermann, quant à lui, a capté trois passes pour 33 verges.

Il n’y a pas qu’en attaque que Winnipeg a dominé. La défense a rendu la vie extrêmement difficile au quart-arrière des Riders Cody Fajardo et aux autres membres de l’unité offensive de la Saskatchewan. L’ailier défensif Willie Jefferson a de nouveau sonné la charge en défense, lui qui a réussi trois plaqués, deux sacs et un échappé provoqué. Le demi défensif Winston Rose a quant à lui réussi deux plaqués et une interception.

Le spécialiste des retours de botté Janarion Grant a aussi aidé les siens à augmenter leur avance au deuxième quart, retournant un dégagement sur 72 verges pour permettre aux Bombers de retraiter aux vestiaires avec une avance de 28-3 à la mi-temps. Il s’agissait de son troisième retour de botté pour un touché de la saison – à ses débuts dans la LCF, Grant avait retourné deux dégagements pour des majeurs.


 
« Nous savions tous à quel point nous étions passés près de gagner la semaine passée, alors nous avons joué avec confiance », a dit Augustine. « Nous avons tellement de profondeur au sein de notre équipe qu’il est facile de rester en confiance. Nous voyons des joueurs qui ne sont généralement pas au sein de la formation active réussir des jeux. Nous savons alors que lorsqu’ils auront la chance de sauter sur le terrain, ils réussiront des jeux. »

« Tout le monde ne nous donnait pas la victoire – je suis presque certain que tout le monde pensait que la Saskatchewan allait gagner –, mais c’est la force de notre équipe. Et quand tout le monde sera de retour, gare à vous. »

Les Bombers amorcent une semaine de congé au sommet de la division Ouest. Ils renoueront avec l’action lors de la semaine 15, alors qu’ils affronteront les Alouettes à Montréal le samedi 21 septembre.