Politique de confidentialité

Veuillez noter que la politique de confidentialité de ce site web a récemment été mise à jour. Cliquez ici pour en savoir plus.

16 septembre 2019

Les Lions veulent continuer de s’améliorer

La Presse Canadienne

Vancouver – Une victoire est une victoire.

Ce n’était pas parfait, mais les Lions de la Colombie-Britannique ont remporté leur deuxième match de la saison. Toutefois, ils ne sont pas nécessairement heureux de la façon dont ils ont fait les choses, au BC Place, alors qu’ils ont vaincu le ROUGE et NOIR d’Ottawa 29-5, vendredi dernier.

Selon l’entraîneur-chef DeVone Claybrooks, le demi offensif Brandon Rutley a mentionné à son équipe que 21 points ont été laissés sur le terrain, et ce, à cause de plusieurs erreurs. Heureusement pour les Lions, ces erreurs ne leur ont pas couté la rencontre, mais, avec une fiche de 2-10, la chance ne sera pas toujours de leur côté, alors qu’ils essaieront de faire tourner le vent de leur saison.

« Il faut faire attention aux détails et il faudra développer notre instinct du tueur », a dit Claybrooks, suivant le match. « Il ne faut pas laisser nos adversaires y croire. »


 
Le quart Mike Reilly a complété 20 de ses 29 passes, amassant 286 verges de gains et deux touchés. Vendredi, il a aussi dépassé Tom Burgess et Sam Etcheverry au 15e rang de tous les temps de la Ligue canadienne de football (LCF), au chapitre des verges de gains par la passe.

Ne tenant pas compte de cet accomplissement, l’ancien joueur par excellence de la LCF a décidé de se concentrer sur l’amélioration continue de sa formation.

« Ç’a fait du bien de gagner à la maison. Une victoire convaincante. Je crois que l’aspect le plus positif a été ma sensation personnelle et celle de mes coéquipiers. Bien sûr, nous n’étions pas si contents puisque nous focalisions tellement sur notre deuxième victoire de la saison et sur les erreurs que nous avons commises, qui nous ont couté de précieux points. »

Reilly a parlé des deux interceptions qu’il a subies et de l’échappé qui a mis fin à une séquence à l’attaque prometteuse.

Mais la plus grande amélioration des Lions aura sans doute été du côté de leur ligne offensive. Aucun sac du quart accordé à Ottawa. Une première cette saison.

« Ils ont super bien joué, ce soir. Ils ont remporté les honneurs du match », a dit Reilly. « Les projecteurs étaient sur eux et lorsque la protection est défaillante, on se tourne toujours du côté de la ligne à l’attaque. Ce soir, c’était génial d’être dans la pochette de protection et de les entendre communiquer entre eux. À plusieurs reprises durant ce match, nous avons été en mesure de jouer le style de jeu offensif que nous voulions jouer depuis le début de la saison. »

Reilly a ajouté qu’il était confortable dans la pochette de protection, vendredi dernier, contre le ROUGE et NOIR. Il avait le temps de voir l’action se dérouler devant lui.

« Juste avant la mi-temps, Bryan Burnham s’est rendu à la ligne de trois ou quatre verges. Duron Carter et moi sommes venus à un cheveu de réussir un touché de plus de 50 verges. Je crois qu’ils ont super bien travaillé et ce n’est pas facile de le faire contre une défense qui applique énormément de pression. »

Alors que les Lions continueront de travailler à améliorer leur constance dans les trois phases du jeu – eux qui n’ont aucune marge de manœuvre —, peuvent-ils encore espérer sauver leur saison?

« Nous pourrons répondre à cette question, lors de la semaine 15 », a dit Claybrooks. « Si nous jouons de la même façon, tout ira bien. Mais si nous nous assoyons sur nos lauriers, ça ira mal. »

Les Lions affronteront à nouveau le ROUGE et NOIR, samedi prochain, le 21 septembre, à la Place TD.